La fin de l'adolescence : tout ce qu'il faut savoir

A la fin de l'adolescence, les jeunes consolident leur identité et commencent à se tourner vers l'avenir. Découvrez comment accompagner vos enfants à cette étape.
La fin de l'adolescence : tout ce qu'il faut savoir

Dernière mise à jour : 15 septembre, 2021

L’adolescence est une étape complexe et déterminante dans la vie de tout être humain. Elle constitue un moment charnière entre l’enfance et l’âge adulte. Cependant, la réalité d’un jeune de 13 ans diffère grandement de celle d’un jeune de 18 ans. Il est donc important de connaître les différentes étapes. Aujourd’hui, nous souhaitons évoquer la fin de l’adolescence.

Ce n’est un secret pour personne que les parents sont également affectés lorsque leurs enfants traversent cette phase turbulente et excitante. Une fois que la puberté et les défis majeurs sont passés, nous pouvons penser que le travail est terminé.

Toutefois, les dernières années de l’adolescence sont aussi importantes que les premières, et l’accompagnement des parents est tout aussi nécessaire. Nous vous proposons donc quelques pistes pour aider votre jeune dans cette transition.

Qu’est-ce que la fin de l’adolescence ?

L’adolescence est une étape vaste allant de la puberté au début de l’âge adulte. Il est donc presque impossible de proposer une définition unique.

En effet, le niveau de maturité des jeunes varie à mesure qu’ils grandissent. Les défis et les changements qu’ils expérimentent sont également différents en fonction de leur âge. Pour mieux comprendre ce qui se passe pendant ces années, nous pouvons diviser l’adolescence en plusieurs phases :

  • Début de l’adolescence : cette première phase s’étend de 10 à 13 ans. Elle se caractérise par les bouleversements physiques et hormonaux propres à la puberté.
  • Milieu de l’adolescence : c’est la période située entre 14 et 16 ans. L’identification avec le groupe de pairs et la recherche d’indépendance sont les constantes.
  • Fin de l’adolescence : cette étape débute à partir de l’âge de 17 ans. Elle peut être considérée comme un retour au calme, ainsi qu’un rétablissement de l’équilibre.

La fin de l’adolescence est le prélude de l’âge adulte, le moment où les résultats de tout ce qui s’est passé au cours des années précédentes se concrétisent. Malgré tout, le jeune poursuit sa maturité et sa transformation à plusieurs niveaux.

Groupe d'adolescents.
L’adolescence est marquée par le groupe d’appartenance et le partage avec les pairs.

Les caractéristiques de la fin de l’adolescence

Votre jeune traverse cette dernière phase avant l’étape adulte ? Nous vous présentons quelques pistes à propos de l’évolution de son corps, de son esprit et de ses émotions.

L’établissement d’une identité personnelle

La recherche de la propre identité est l’un des principaux objectifs de l’adolescence. Pour cela, les jeunes visent à être acceptés par le groupe de pairs. Il est fréquent qu’ils adoptent les valeurs, les attitudes et même l’image physique de leurs pairs.

Cependant, à la fin de l’adolescence, le jeune ne manifeste plus autant cette dépendance. Il a effectivement développé son propre schéma moral, ses opinions et priorités ainsi que son propre style.

La maturité cognitive

Au fur et à mesure que l’adolescence progresse, la capacité d’abstraction du jeune, son utilisation de la logique et ses fonctions exécutives s’améliorent. Ainsi, dès l’âge de 17 ans, il est plus à même de contrôler ses impulsions, de prendre des décisions et de planifier en tenant compte des conséquences de ses actes.

L’égocentrisme et le besoin d’immédiateté se diluent pour laisser la place à un raisonnement plus mature et capable de différer la satisfaction. Néanmoins, le développement cognitif n’est pas terminé. En effet, certaines régions cérébrales (telles que le cortex préfrontal) continuent de se développer jusqu’à 25 ans.

L’acceptation de l’image corporelle

Les changements physiques les plus spectaculaires surviennent au moment de la puberté et au début de l’adolescence. Lorsqu’ils atteignent l’étape finale, les jeunes ont généralement réussi à accepter leur nouvelle image. Même si les complexes sont toujours présents, les adolescents se sentent plus à l’aise dans leur corps et s’identifient à leur apparence plus adulte.

La recherche de l’intimité émotionnelle

Si, au début de l’adolescence, les jeune ont tendance à s’immerger dans de grands groupes de pairs, la qualité commence maintenant à prendre le pas sur la quantité. En effet, il est courant qu’ils cherchent une plus grande proximité émotionnelle dans leurs amitiés et tente de développer une intimité plus importante.

Ils interagissent avec un groupe moins nombreux de personnes, mais les relations sont plus profondes. D’autre part, le degré d’indépendance vis-à-vis des autres est plus élevé qu’auparavant.

La reconnexion avec la famille

La fin de l’adolescence est le moment où les parents constatent le retour de leurs enfants qui s’étaient éloignés émotionnellement. Ils ont défié leur autorité afin d’explorer leurs propres règles.

S’il est certain que dans chaque famille, cette distanciation se produit à des degrés différents, vers la fin de l’adolescence on peut remarquer une tendance des jeunes à considérer de nouveau les opinions et les conseils parentaux. Il est effectivement temps de se rapprocher et de réintégrer le noyau familial en tant que participants actifs.

Mère et fille.
Cette étape marque le retour dans la famille avec une attitude moins méfiante et plus conciliante.

La fin de l’adolescence n’est pas encore l’âge adulte

Même si bon nombre des attitudes, des émotions et comportements des adolescents s’adoucissent ou se stabilisent au cours de cette dernière étape, il est important de rappeler qu’il ne s’agit pas encore d’adultes pleinement matures et développés. La confusion, l’incertitude, l’impulsivité ou le manque de réalisme restent présents.

Par ailleurs, il existe une tendance généralisée dans les sociétés occidentales à prolonger l’adolescence. En effet, certains auteurs considèrent qu’elle s’étend jusqu’à l’âge de 25 ans. Les conditions de travail et socioéconomiques empêchent souvent les jeunes de devenir indépendants.

L’essentiel, au cours de ce processus, est d’établir une identité, de développer une autonomie et d’acquérir des ressources cognitives et émotionnelles nécessaires pour devenir des adultes indépendants et épanouis.

Cela pourrait vous intéresser ...
Quels sont les changements psychologiques pendant l’adolescence ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Quels sont les changements psychologiques pendant l’adolescence ?

Les changements psychologiques pendant l'adolescence font partie du développement de chacun. Ils sont inévitables et n'ont pas de modèle



  • Gaete, V. (2015). Desarrollo psicosocial del adolescente. Revista chilena de pediatría86(6), 436-443.
  • Oliva A. (2007). Desarrollo cerebral y asunción de riesgos durante la adolescencia. Apuntes de psicología25(3), 239-254.
  • Martínez, B. (2013). El mundo social del adolescente: amistades y pareja. Los problemas en la adolescencia: respuestas y sugerencias para padres y educadores, 71-96.
  • Sawyer, S. M., Azzopardi, P. S., Wickremarathne, D., & Patton, G. C. (2018). The age of adolescence. The Lancet Child & Adolescent Health2(3), 223-228.