4 conseils pour communiquer avec votre enfant adolescent

· 24 juillet 2018
Pendant l'adolescence, les enfants peuvent connaître de nombreux changements hormonaux, sociaux, physiques et psychologiques qui influencent leur personnalité et peuvent rendre difficile la communication avec leurs parents.

Communiquer avec un adolescent n’est pas une tâche facile. Nous les parents avons habituellement de la difficulté à communiquer avec eux dans cette étape. Simplement parce que nous parlons des langues différentes. Cependant, vous devez être patient et les guider le plus longtemps possible.

Lorsque votre enfant est confronté à un problème, vous devez l’aider, mais le laisser résoudre  seul la difficulté. Sa capacité de raisonner doit être mise en pratique. Discutez du problème ensemble, mais laissez votre enfant trouver la solution lui-même.

Dites-lui une phrase encourageante du genre : « Réfléchis un peu à ce qu’on a dit, et prends ensuite la décision que tu considères la meilleure. Mais n’oublie que tu devras assumer les conséquences de façon responsable ».

Conseils pour parler à votre ado

À l’adolescence, les enfants vivent de grands changements physiques, psychologiques, hormonaux et sociaux. Par conséquent, la communication avec les parents est très complexe. Ces changements les amènent à vouloir parler plutôt davantage avec les amis de leur âge. Et malheureusement à écouter aussi souvent des mauvais conseils qui peuvent les conduire à l’échec.

communiquer avec un adolescent et rester ferme

Voici donc quelques conseils à mettre en pratique lorsque vous parlez à votre enfant adolescent.

1. Soyez raisonnable mais restez ferme

Les adolescents savent comment convaincre leurs parents pour atteindre leurs buts. Il est vrai que lorsque les parents cèdent à une punition, le problème est résolu temporairement. Mais au contraire, avec cette attitude, ils montrent à leur enfant que, s’il insiste, les parents feront tout ce qu’il veut. Il faut donc vous montrer ferme.

Toutefois, soyez raisonnable et laissez votre enfant expliquer les raisons pour lesquelles il a enfreint une règle. Par exemple, suggérez lui de demander la permission d’arriver à la maison plus tard que l’heure fixée d’habitude. Dans ce cas, si vous êtes d’accord et que vous dites oui, vous serez raisonnable et ne céderez pas à une insistance.

Pour renforcer cette principe, il est souhaitable de réunir la famille pour discuter des règles, en particulier de l’horaire de retour à la maison. Vous devez également évaluer tous les facteurs avant de prendre une décision. Cela montre à l’adolescent que ses parents sont prêts à accepter s’il n’enfreint aucune règle.

2. Soyez assertif

Être un parent assertif est d’une grande aide parce que vous aurez la capacité de défendre vos droits et d’exprimer votre opinion, sans offenser vos enfants ou leur permettre de vous offenser. Cela permet de réaliser par la médiation de la parole une négociation où les deux parties sont satisfaites des résultats.

communiquer avec un adolescent et pratiquer l'assertivité

Lisez aussi : 5 caractéristiques des personnes assertives

En assumant une attitude assertive vis à vis de votre enfant, vous augmenterez vos chances d’atteindre l’objectif que vous désirez. Et l’adolescent se sentira plus calme et plus en sécurité parce qu’il sait que ses parents l’écoutent et que ses opinions et ses sentiments comptent pour eux.

3. Parlez-lui en étant un bon exemple

Il n’y a pas de règle, de manuel ou de secret pour parler aux adolescents. Pour cette raison, vous devez avoir beaucoup de patience, de compréhension et donner l’exemple par vos paroles. La meilleure façon est de se comporter comme un modèle exemplaire lorsque vous devez parler à votre enfant d’une question qui vous préoccupe.

Les enfants à ce stade commencent à mûrir à tous les sens du terme, et à vivre dans une lutte continue pour devenir indépendants de leurs parents. Ils préfèrent passer plus de temps avec leurs amis, laisser la famille à l’arrière-plan.

Par conséquent, il est souhaitable que les parents mettent l’accent sur la participation des jeunes de la famille à la prise de décisions. Qu’il s’agisse d’un voyage, d’un achat pour la maison, d’un changement d’école, de la planification d’un déménagement, etc. Il est important de tenir compte de son opinion afin que chacun puisse choisir ensemble la meilleure option.

4. Choisir le bon endroit et le bon moment

Si vous pensez que votre enfant a un problème de comportement, il est impératif que vous choisissiez un moment et un endroit où vous pouvez parler tranquillement. Où il n’y aura pas d’interruptions. Si vous êtes détendus, surtout votre enfant, vous pourrez entamer une conversation assertive.

communiquer avec un adolescent et choisir le bon moment

Commencez la discussion en décrivant le problème de façon simple et directe. Dites ce que vous pensez du comportement qu’il a eu, mais sans juger directement sa personnalité. Il lui suffit de corriger son comportement. Il doit être clair que ce qui vous a dérangé, c’est ce qu’il a fait et non sa personnalité.

L’important est de corriger les erreurs dès le début, pour que ce comportement ne se répète pas. De cette façon, vous éviterez de punir votre enfant et de le mettre sur la défensive et qu’il ne comprenne pas qu’il ne doit pas recommencer.

Vous êtes intéressé par cette lecture : Mon enfant ne m’écoute pas

Enfin, nous savons qu’il n’est pas facile de parler à votre enfant adolescent. Par conséquent, vous ne pouvez pas vous empêcher de vous disputer. Si votre enfant s’énerve et commence à élever la voix, il est essentiel que vous restiez calme. Vous devez le rassurer et lui dire que lorsqu’il sera plus calme, vous pourrez continuer à parler.

Rappelez-vous que c’est nous, les adultes, qui devons donner l’exemple. De cette façon, la conversation ne perdra pas son sens et les deux parties seront gagnantes.