La moisissure à la maison cause-t-elle des problèmes de santé ?

L'humidité à l'intérieur des maisons peut déboucher sur l'apparition de moisissure dans différents espaces. Celle-ci, en plus d'endommager les structures, peut provoquer des problèmes de santé.
La moisissure à la maison cause-t-elle des problèmes de santé ?

Dernière mise à jour : 22 décembre, 2020

La présence de moisissure à la maison provoque des problèmes qui vont bien au-delà des dommages au niveau des structures. S’il est vrai que son odeur et les taches qu’elle crée sur les murs et les plafonds sont les éléments les plus notables, il faut savoir qu’elle fait apparaître, au fil du temps, certains problèmes de santé.

Selon les informations publiées par le Center for Disease Control and Prevention, l’exposition à des environnements humides et moisis entraîne des symptômes respiratoires et des réactions allergiques chez certaines personnes. Elle peut également déclencher des crises chez les patients atteints d’asthme.

Qu’est-ce que la moisissure ?

La moisissure est une forme de champignon qui a tendance à se développer dans des espaces intérieurs et extérieursElle apparaît fréquemment dans des zones très humides, comme les toits ou les murs où l’eau s’infiltre, les fenêtres, les tuyauteries ou n’importe quel endroit en contact fréquent avec des liquides.

De la même façon, elle prolifère facilement dans des éléments en carton, des produits en bois, des panneaux en plâtre, des tapis ou des peintures. Étant donné qu’elle produit des spores, la moisissure se propage avec facilité en stagnant dans l’air. Ensuite, si l’environnement est humide et chaud, elle se développe.

Selon un article publié dans la revue Environmental Health Perspectiveson estime qu’environ 500 espèces de champignons affectent la santé humaine. Les plus communs dans les intérieurs sont cependant CladosporiumPenicillium et Aspergillus.

Humidité dans une maison.

La révision de la maison pour déterminer les zones humides est essentielle pour combattre la moisissure.

Découvrez : Comment enlever la moisissure de la maison ?

Types de moisissure

On ne sait actuellement pas avec précision combien de types de moisissures existent dans le monde. Tandis que certains suggèrent qu’elles peuvent être 100 000, d’autres affirment qu’il y en a 300 000 ou plus. Dans tous les cas, comme nous l’avons commenté, on en a identifié environ 500 qui sont potentiellement nocives pour les personnes. Voici les plus connues :

  • Alternaria elle correspond à un genre de champignons ascomycètes. Ces moisissures ont tendance à se développer dans les endroits humides de la maison, comme la douche ou en dessous des lavabos avec des fuites.
  • Aspergillus cette moisissure peut se développer dans des espaces intérieurs, sur la poussière, les aliments ou des matériaux de construction. Même si elle a tendance à provoquer des allergies, elle peut parfois devenir toxique et provoquer des problèmes respiratoires ou des inflammations.
  • Cladosporium : il s’agit d’un champignon qui se développe aussi bien dans les zones froides que chaudes. En général, il prolifère sur des tissus et des surfaces en bois. Il est lié à des allergies.
  • Penicillium : elle a une surface de couleur bleue ou verte avec une texture évoquant le velours. Elle se développe dans des bâtiments ou maisons endommagées par l’eau, sur des tapis, des papiers peints et des matelas. Sa présence dans la maison augmente le risque de maladies respiratoires.
  • Acremonium : cette moisissure a une couleur particulière rose, grise, orange ou blanche. Elle se développe généralement dans des zones avec une condensation d’humidificateurs, des bacs de vidange et au niveau des joints des fenêtres. C’est l’une des espèces les plus dangereuses car on l’associe à des maladies au niveau de la moelle osseuse et du système immunitaire.

Comment la moisissure entre-t-elle dans la maison ?

Les spores de la moisissure sont aussi présentes dans les espaces extérieurs que dans les intérieurs ; néanmoins, elles ne se voient pas facilement. Elles entrent dans les maisons à travers les fenêtres, les portes ouvertes, les conduits de ventilation ou les systèmes de climatisation et de chauffage.

Elles peuvent aussi se coller à des objets comme les vêtements et les chaussures qui les ramènent ensuite à l’intérieur de la maison, et même aux poils des animaux. Si, à l’intérieur, on retrouve les conditions d’humidité adéquates, la moisissure se développera ; dans le cas contraire, elle ne causera aucun problème.

Moisissure à la maison et santé : provoque-t-elle des problèmes ?

En général, la présence de moisissure dans la maison ne suppose pas de problème, à moins que ses spores entrent en contact avec des espaces humides et commencent à se développer. Si c’est le cas, il existe plusieurs risques pour la santé, surtout si certaines personnes à la maison ont des maladies respiratoires ou au niveau de leur système immunitaire.

Possibles allergies

Le développement de moisissure dans la maison peut faire empirer les symptômes de ceux qui souffrent d’un type d’allergie. Plus concrètement, on peut souligner des symptômes comme une congestion nasale, des démangeaisons au niveau du nez et de la gorge, des éternuements, des yeux larmoyants et un excès de mucus.

Par ailleurs, comme l’expose une étude publiée dans la revue Allergy, il semblerait que l’exposition précoce aux moisissures ou à l’humidité augmente le risque d’asthme et de rhinite.

Plus de risques de maladies respiratoires

En plus des allergies, les moisissures s’associent également à des maladies respiratoires à surveiller. Une recherche publiée dans Environmental Health a déterminé que l’humidité et la moisissure résidentielles augmentent de façon significative le risque d’infections respiratoires comme la bronchite. On associe également la moisissure à des :

  • Pneumopathie d’hypersensibilité.
  • Alvéolite allergique.
  • Rhinosinusite chronique.
  • Sinusite.
  • Problèmes du tractus respiratoire inférieur chez des enfants en bonne santé.

Aspergillose

Le contact avec la moisissure Aspergillus peut dériver vers une maladie grave connue sous le nom d’aspergillose. Celle-ci peut causer une infection sévère qui se dissémine même vers d’autres parties du corps. On retrouve des symptômes comme la toux chronique, la toux avec des saignements, de la fièvre, des sifflements et une perte de poids. Elle entraîne les manifestations cliniques suivantes :

  • Douleur osseuse.
  • Douleur thoracique.
  • Frissons.
  • Diminution du volume urinaire.
  • Céphalées (maux de tête).
  • Insuffisance respiratoire.
  • Difficultés visuelles.
  • Lésions sur la peau.
Une auscultation du médecin.

L’aspergillose est une maladie pulmonaire grave causée par certains champignons de la moisissure. Elle requiert un traitement médical immédiat.

Comment prévenir les problèmes de santé dus à la moisissure à la maison ?

Il existe bien évidemment plusieurs mesures pour éviter que la présence de moisissure dans la maison n’entraîne des problèmes de santé. L’une des plus importantes est de s’assurer d’avoir des espaces aérés, propres et non humides. À ce sujet, l’Agence de Protection Environnementale suggère d’avoir un niveau d’humidité inférieur à 60 %.

Voici d’autres recommandations :

  • Résoudre rapidement les problèmes de fuites d’eau.
  • Installer un déshumidificateur pour réduire l’humidité dans les espaces intérieurs.
  • Ouvrir les fenêtres pour que l’air circule.
  • Installer un extracteur pour absorber l’humidité pendant la cuisson.
  • Éviter de sécher les vêtements dans des espaces intérieurs.
  • Vider et aérer les armoires, surtout si on ne les utilise que peu fréquemment.
  • Nettoyer régulièrement toutes les surfaces susceptibles d’accueillir de la moisissure (murs, plafonds, meubles).
  • Choisir des produits anti-moisissure pour désinfecter la salle de bains et les espaces humides.
  • Appeler un professionnel pour résoudre les problèmes structurels qui facilitent la présence de la moisissure.

Consulter le médecin est important

L’exposition à la moisissure ne cause pas toujours des problèmes de santé. Malgré tout, il est recommandé d’éviter sa présence dans la maison. Par ailleurs, il convient de consulter le médecin si vous présentez des symptômes d’allergies ou de maladies respiratoires. Il ne faut pas oublier qu’ils peuvent entraîner des complications graves.

Même si la moisissure n’en est pas toujours responsable, elle constitue quand même un facteur qui a tendance à aggraver les symptômes. Il faut donc suivre les recommandations du professionnel et résoudre le plus vite possible les problèmes d’humidité.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment enlever les moisissures des murs avec des astuces maison
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment enlever les moisissures des murs avec des astuces maison

Les moisissures ont tendance à se former dans les zones où il y a de l'humidité, sur les murs, les carreaux de faïence ou la salle de bain.

 



  • Basic Facts about Mold and Dampness. (August 11, 2020). Centers for Disease Control and Prevention.
    Available in https://www.cdc.gov/mold/faqs.htm
  • Weinhold B. A spreading concern: inhalational health effects of mold. Environ Health Perspect. 2007;115(6):A300-A305. doi:10.1289/ehp.115-a300
  • Meena M, Gupta SK, Swapnil P, Zehra A, Dubey MK, Upadhyay RS. Alternaria Toxins: Potential Virulence Factors and Genes Related to Pathogenesis. Front Microbiol. 2017;8:1451. Published 2017 Aug 8. doi:10.3389/fmicb.2017.01451
  • Bandres MV, Modi P, Sharma S. Aspergillus Fumigatus. [Updated 2020 Aug 10]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK482464/
  • Bensch K, Braun U, Groenewald JZ, Crous PW. The genus Cladosporium. Stud Mycol. 2012;72(1):1-401. doi:10.3114/sim0003
  • Egbuta MA, Mwanza M, Babalola OO. Health Risks Associated with Exposure to Filamentous Fungi. Int J Environ Res Public Health. 2017;14(7):719. Published 2017 Jul 4. doi:10.3390/ijerph14070719
  • Schell WA, Perfect JR. Fatal, disseminated Acremonium strictum infection in a neutropenic host. J Clin Microbiol. 1996;34(5):1333-1336. doi:10.1128/JCM.34.5.1333-1336.1996
  • Mendell MJ, Mirer AG, Cheung K, et al. Health effects associated with dampness and mould. In: WHO Guidelines for Indoor Air Quality: Dampness and Mould. Geneva: World Health Organization; 2009. 4. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK143940/
  • Thacher JD, Gruzieva O, Pershagen G, et al. Mold and dampness exposure and allergic outcomes from birth to adolescence: data from the BAMSE cohort. Allergy. 2017;72(6):967-974. doi:10.1111/all.13102
  • Sharma BB. Molds and the lungs. Lung India. 2010;27(4):194-195. doi:10.4103/0970-2113.71937
  • Fisk WJ, Eliseeva EA, Mendell MJ. Association of residential dampness and mold with respiratory tract infections and bronchitis: a meta-analysis. Environ Health. 2010;9:72. Published 2010 Nov 15. doi:10.1186/1476-069X-9-72