La sologamie ou se marier avec soi-même

10 avril 2021
Ceux qui conçoivent la sologamie comme la meilleure façon de s'offrir de l'amour s'engagent à s'aimer sans attendre ce sentiment de la part d'autres personnes. Vous voulez en savoir plus à ce sujet ?

La sologamie, ou la tendance qui consiste à se marier avec soi-même, est un sujet en vogue, surtout pour ceux qui considèrent que leur bonheur ne dépend de personne.

Traditionnellement, beaucoup de personnes croient aux mythes de l’amour ; elles pensent donc qu’elles doivent rencontrer leur « âme soeur » ou leur « moitié ». Néanmoins, les choses commencent à changer.

Désormais, nous voyons surgir un nouveau groupe d’individus qui considèrent que leur bonheur ne dépend pas des auteurs et se conçoivent comme des êtres complets. Cette croyance atteint même la limite de se marier avec soi-même. Jusqu’à aujourd’hui, il y a davantage de femmes qui commencent à pratiquer la sologamie.

La sologamie n’est pas synonyme de solitude

Ceux qui observent ces attitudes de l’extérieur pensent généralement que ceux qui pratiquent la sologamie sont des personnes solitaires ou des individus narcissiquesqui ne connaissent pas le bonheur de partager avec quelqu’un d’autre.

Une femme seule épanouie.

Cependant, il convient de souligner que la sologamie n’est pas synonyme de solitude. Ceux qui la pratiquent montrent qu’ils ont la meilleure compagnie possible : eux-mêmes. En réalité, les études indiquent que la solitude peut se définir, selon Sullivan, comme :

« Une expérience désagréable, associée au manque d’intimité interpersonnelle ».

D’autres définissent cet état comme :

« L’absence de relations d’attachement, c’est-à-dire de relations particulièrement significatives pour la personne et qui fournissent une base sûre ».

Or, le détail de la sologamie est que la base sûre ne se situe pas à l’extérieur, mais chez chacun de ceux qui la pratiquent.

Lisez aussi : 6 façons de combattre votre peur de la solitude

Pourquoi se marier avec soi-même ?

Ceux qui conçoivent la sologamie comme la meilleure façon de s’offrir de l’amour s’engagent à s’aimer sans attendre ce sentiment de la part d’autres personnes. En d’autres termes, le bien-être, la confiance en soi et la plénitude de l’amour ne se cherchent pas dans une autre personne, ne se demande pas mais s’obtient de l’intérieur.

Même s’il s’agit d’une tendance assez nouvelle, elle commence à faire son bout de chemin à différents endroits du monde. On pourrait donc affirmer qu’elle a de plus en plus de succès.

Ceux qui acceptent de se marier avec eux-mêmes le font parce que :

  • Ils ne pensent pas que leur bonheur dépende des autres.
  • Ils ne veulent pas un mariage conventionnel.
  • En outre, ils observent les taux élevés de divorce et savent que cela n’existera pas avec eux-mêmes. La seule façon d’auto-divorcer est de cesser de s’aimer, chose qui n’arrivera jamais.
  • Ils ne croient pas aux mariages traditionnels.
  • Ils ne veulent pas vivre les crises des couples traditionnels.

Ceci peut vous intéresser : Découvrez les bienfaits de la solitude

La sologamie et la loi

Un aspect important à prendre en compte est que la sologamie, pour l’instant, a un vide légal car elle ne se trouve pas dans les lois actuelles. Néanmoins, il est possible qu’au fil du temps, ce vide légal finisse par se remplir, étant donné que de plus en plus de femmes décident de prendre cet engagement.

Si cette tendance continue à se développer, la loi finira peut-être par l’inclure.

Comment la sologamie se célèbre-t-elle ?

Dans ce type de mariagesles protagonistes s’habillent en blanc, avec des robes de mariées, invitent leurs proches, ont des témoins et trinquent. Les gâteaux sont souvent énormes et ne passent pas inaperçus ; on loue des salles de réception et certaines femmes partent même en lune de miel puis envoient des cartes postales de leur destination.

Une femme qui pratique la sologamie.

Les alliances ne sont pas non plus un problème car ceux qui se marient avec eux-mêmes s’offrent une bague d’auto-engagement. Ces célébrations sont tellement à la mode que des entreprises se consacrent même à s’occuper de ces personnes. Un exemple est celle qui s’appelle I Marry Me.

Ces entreprises se consacrent à planifier tout ce qui est lié à l’événement pour que la journée soit parfaite, et elles se consacrent également à rassembler les histoires de ces femmes qui décident de faire le grand saut. Le plus émouvant de ces cérémonies est la lecture des vœux. La majorité des femmes affirment :

« Je m’engage à m’aimer et à me respecter chaque jour de ma vie, je renonce à m’auto-saboter et à faire entrer l’échec dans ma vie ; désormais, je promets de me traiter avec beaucoup de respect, d’honneur et d’amour ».

Cette tendance ne laissera personne indifférent. Ces mariages peuvent se célébrer sur une plage ou dans une église, si on le souhaite. Rien n’est de trop quand il s’agit de s’offrir de l’amour.

  • Comas d’Argemir, D. (1985). Soltería, crisis de valores y cambio de estructuras familiares. El País (Edición Digital) | Sociedad.
  • El sentimiento de soledad en adultos. (2013). Medicina U.P.B.
  • Manalang-Gloria, A. (2000). Soledad. Feminist Studies. https://doi.org/10.2307/3178599
  • Meraz, M. G., García, A. S., Elena, R. M., & Saldaña, G. (2012). Actitudes hacia la transformación de la vida en pareja: soltería, matrimonio y unión libre. Psicología Iberoamericana. https://doi.org/1405-0943
  • LA SOLTERÍA EN MUJERES DE MEDIANA EDAD. (2008). Reflexiones.