La tungose : symptômes et traitement

18 juin 2020
La tungose est une maladie étroitement liée à la pauvreté car elle touche principalement les personnes qui vivent pieds nus dans des zones non pavées où le ramassage des ordures est mal assuré.

La tungose est une maladie parasitaire étroitement liée à la pauvreté. Elle est causée par des puces hématophages, autrement dit qui se nourrissent de sang. Plus précisément par l’espèce Tunga penetrans, bien que des cas associés à l’espèce Tunga trimamillata aient été signalés.

Cet insecte est connu sous des noms familiers tels que nigua, puce-chique, etc. Les premiers rapports sur la tungose sont apparus en 1525 lorsque le conquérant espagnol Fernando Gonzalez de Oviedo a observé que de nombreux indigènes d’Haïti souffraient de cette étrange maladie.

D’autre part, le parasite est originaire d’Amérique et s’est propagé dans d’autres régions du monde. Actuellement, les zones endémiques de cette puce sont l’Amérique Latine, les Caraïbes, l’Afrique Subsaharienne, Madagascar, le Zanzibar, les Îles Seychelles, la côte ouest de l’Inde, le Pakistan et l’Océanie.

Qu’est-ce que la tungose ?

La tungose survient lorsqu’une puce des espèces mentionnées auparavant pénètre dans la peau d’un organisme à sang chaud. La maladie se développe si la femelle, en état de gestation, pénètre la peau. Lorsque c’est le cas, elle subit un processus d’hypertrophie et génère des milliers d’oeufs qu’elle expulse ensuite.

Cette maladie peut affecter n’importe quelle zone corporelle, mais il est plus courant qu’elle touche les pieds. En effet, l’habitat favori de la puce est un sol sec, ombragé, sableux et riche en matière organique. A cela s’ajoute le fait que de nombreuses personnes marchent pieds nus, ce qui facilite l’infestation.

La femelle portante s’attache à la peau avec sa bouche. Elle traverse l’épiderme jusqu’à parvenir à se nourrir des capillaires du derme papillaire. L’orifice anal-génital du parasite communique avec la surface de la peau. Les oeufs sont ensuite expulsés à l’extérieur et après 1 à 3 semaines, la femelle meurt.

Découvrez également : Les plantes que l’on peut utiliser comme répulsif naturel contre les puces et les tiques

Symptômes de la tungose

Un homme qui se gratte le bras à cause de la tungose

Dans la plupart des cas, la tungose affecte les plantes des pieds, les régions périunguéales ainsi que les plis interdigitaux. On estime qu’entre 5 et 10% des cas seulement correspondent à des affections dans d’autres régions du corps.

Des démangeaisons intenses sont généralement présentes dans la zone affectée. Les lésions peuvent être uniques ou multiples. Ainsi que douloureuses ou asymptomatiques. Dans les 24 heures suivant la pénétration du parasite, on observe une papule érythémateuse ou une macule. Elle commence généralement à apparaître deux heures après l’infection.

Par ailleurs, la lésion évolue et donne lieu à quelques nodules blanchâtres, qui présentent une tache noire au centre. Ce point noir correspond à l’abdomen postérieur de la puce. Souvent, près de la lésion, on observe également un amas d’oeufs collés à la peau.

Une fois que la puce meurt, la lésion reste recouverte d’une croûte noire. Il s’agit du sang coagulé et de restes. Survient ensuite une cicatrice épidermique. Parfois, les lésions sont similaires à des ampoules, avec une apparence ulcéreuse et verruqueuse.

Traitement de la tungose

Le traitement de base de la tungose consiste à extraire chirurgicalement la puce. Pour cela, on utilise une aiguille stérile et un lavage avec une solution saline. Dans certains cas, on utilise la méthode du rasage profond. Un curetage avec électrocoagulation est ensuite appliqué.

Il est extrêmement important que l’extraction du parasite se fasse avec le plus grand des soins. Si le corps de la puce se décompose pendant le processus, s’ensuit un cadre inflammatoire sévère. Après le retrait, il faut appliquer des antibiotiques topiques.

Dans certains cas, le thiabendazole est prescrit pour traiter la tungose. Il s’agit d’un médicament oral qu’il faut prendre à des doses de 25 mg/kg chaque jour, durant une période de 5 à 10 jours. Le même médicament, en onguent ou en lotion, s’utilise pour diminuer le nombre de lésions.

Lisez aussi : 5 conseils pour éliminer les parasites intestinaux

Prévention

Un jeune garçon en train d'écrire sur une table

La meilleure manière d’éviter la tungose est de prévenir son apparition. Par conséquent, l’une des mesures fondamentales est l’usage de chaussures fermées et le fait de ne pas s’asseoir ou s’allonger dans les endroits où pourrait vivre cette puce.

Dans tous les cas, la meilleure stratégie est la lutte contre la pauvreté. Mettre des pavés sur les chemins et établir des systèmes efficaces de collecte des déchets. Contribuer également à l’amélioration des logements qui, de toute évidence, ne devraient pas avoir de sols en terre battue.

Enfin, l’éducation joue un rôle majeur. Il est nécessaire de former les personnes qui sont exposées à l’action de ce parasite afin qu’elles connaissent et empêchent sa pénétration.

 

  • Hoon, K. S., Fernández, M. F., Buján, M. M., Cervini, A. B., Laffargue, J., & Pierini, A. M. (2011). Tungiasis: Presentación de un caso clínico. Archivos argentinos de pediatría, 109(4), e82-e84.