L’aérosolthérapie : que faut-il savoir ?

27 octobre 2019
Grâce à l'aérosolthérapie, il est possible qu'une substance, ou un médicament, se dépose à l'intérieur du système respiratoire et exerce une action thérapeutique.

L’aérosolthérapie est une forme de traitement qui permet d’administrer des substances ou des médicaments sous forme d’aérosol, par inhalation. Les nébuliseurs sont les dispositifs qui s’utilisent pour administrer ce type de traitement.

Il s’agit d‘appareils qui possèdent la capacité de convertir un liquide en particules d’aérosol. De cette façon, il se forme une fine brume que le patient peut respirer lorsqu’il inspire.

Grâce à ce traitement, il est possible qu’une substance, ou un médicament, se dépose à l’intérieur des voies respiratoires et produise un effet thérapeutique.

Indications de l’aérosolthérapie

L'aérosolthérapie pour traiter les maladies respiratoires

L’indication la plus fréquente est l’administration de médicaments bronchodilatateurs chez les patients avec de l’asthme ou une BPCO. Cependant, cette thérapie s’utilise également dans le traitement de pathologies comme la mucoviscidose, le VIH ou la bronchiectasie.

Quelles substances peut-on administrer ?

Avec l’aérosolthérapie, il est possible d’administrer :

  • Médicaments bronchodilatateurs ou corticoïdes
  • Mucolytiques qui brisent le mucus dans le but de mieux l’éliminer
  • Des substances, comme le sérum physiologique, qui rendent les sécrétions plus liquides
  • Antibiotiques pour traiter de façon directe l’infection des bronches

A découvrir : Maladie Pulmonaire Obstructive Chronique (MPOC)

Avantages de l’aérosolthérapie

Le principal avantage de l’aérosolthérapie est que les substances, ou les médicaments, peuvent être administrés de manière à entrer en contact direct avec les régions affectées des voies respiratoires. Ainsi, un effet rapide est obtenu avec une dose moindre.

Par ailleurs, elle présente également moins d’effets secondaires que l’administration par voies systémiques. Car le produit ou le médicament se dépose directement au niveau des bronches. Parmi les facteurs qui déterminent le dépôt d’une substance nébulisée dans les voies respiratoires, on trouve la taille des particules.

Néanmoins, en fonction du type de nébuliseur, il peut y avoir des différences considérables dans la taille des particules, la vitesse et la dispersion de l’aérosol.

Concernant les facteurs qui dépendent du patient, on trouve :

  • L’âge
  • Le schéma respiratoire lors de l’inhalation
  • Les conditions des poumons

Quels sont les risques et les complications ?

Parmi les complications qui peuvent surgir, on peut citer :

  • Bronchospasmeles bronches s’enflamment et deviennent plus étroites tout en produisant de la toux et une difficulté à respirer
  • Infection par contamination de l’appareil
  • Palpitations ou augmentation de la tension artérielle
  • Rétention de dioxyde de carbone qui s’élimine généralement lors de l’expiration

Lisez également : Est-il possible de contrôler l’asthme et d’en soulager les symptômes ?

Comment se déroule l’aérosolthérapie ?

Un schéma des poumons

Les nébuliseurs doivent être utilisés correctement, sinon ils ne sont pas efficaces. En effet, il est fondamental que le type de nébuliseur soit adapté à la substance ou au médicament nécessaire pour traiter la maladie.

D’autre part, les aérosols peuvent s’administrer à travers un masque facial chez les patients qui présentent une immense fatigue ou des difficultés respiratoires. De même, en cas d’incapacité à utiliser un inhalateur traditionnel, comme c’est parfois le cas chez les personnes âgées ou les patients sévèrement atteints.

De plus, les médicaments doivent se préparer comme il faut. Le matériel nécessaire doit être à portée de main, et l’hygiène doit être impeccable. Pour une application correcte, il faut suivre les indications de l’appareil et utiliser les doses exactes des médicaments.

Toutefois, si le traitement comprend plusieurs médicaments ou substances, ils ne sont pas tous pris en même temps. Mais dans l’ordre suivant :

  1. Bronchodilatateurs et/ou corticoïdes
  2. Substances pour fluidifier les sécrétions
  3. Physiothérapie respiratoire : pour mobiliser et expulser les sécrétions
  4. Antibiotiquespour traiter l’infection dans les bronches

Il est préférable de faire le traitement en position assise avec le dos droit et la tête vers l’arrière. Ainsi, nous évitons que l’aérosol affecte les régions non souhaitées. Après l’usage de l’appareil, il est important de le nettoyer et de le désinfecter.

Types de nébuliseurs

 

  1. Nébuliseurs à ultrasons : l’aérosol est produit par la vibration d’un cristal piézoélectrique. Ce type ne convient que pour la nébulisation d’eau et de sérum physiologique à des concentrations différentes
  2. Type jet : il consiste en une chambre de nébulisation dans laquelle on génère un aérosol au moyen d’un flux gazeux. Ces appareils sont parfaits pour nébuliser les bronchodilatateurs, les anti-inflammatoires, le sérum physiologique à différentes concentrations, les mucolytiques et aussi les antibiotiques
  3. Nébuliseurs à mailles vibratoiresl’aérosol est généré lorsque le liquide passe à travers les trous d’une maille. Il est utile pour l’aérosolthérapie des antibiotiques car il fournit un meilleur dépôt pulmonaire et une perte moindre du médicament.

Conclusion…

Afin de réaliser un traitement efficace avec l’aérosolthérapie, il est essentiel de suivre la prescription médicale. Si plusieurs médicaments sont nécessaires, vous devez les prendre les uns après les autres.

Enfin, il faut être très soigneux avec la propreté et la désinfection de l’appareil. De même, il est tout aussi important d’effectuer une hygiène buccale adéquate pour éliminer les restes de médicaments de la muqueuse buccale et du pharynx.

 

  • Hess, D., Myers, T., & Rau, J. (2013). Una Guia De Dispositivos Para Aerosolterapia. American Association for Respiratory Care.

  • Rodríguez, G., Fuentes, M., & Perea, P. (2013). Administración Medicamentos Por Nebulización. Junta de Andalucía.

  • Moreno, M. Y. V. (2015). GUIA DE AEROSOLTERAPIA. Respira.