Le boldo, l’allié de notre foie

Déjà avant l’arrivée des Espagnols en Amérique, les peuples indigènes de l’actuel Chili connaissaient et utilisaient le boldo pour traiter des affections comme les douleurs aux articulations et les lésions aux tendons et aux ligaments, grâce à ses propriétés remarquables.

Cet arbre est originaire du Chili, mais aujourd’hui, il s’utilise et se cultive aussi dans tout le Mexique et le Pérou. Sa surface de distribution n’est pas très vaste, parce qu’il a besoin d’un climat méditerranéen pour avoir une bonne croissance.

Le boldo est une espèce d’arbre mesurant 2 ou 3 mètres de haut (il peut atteindre 6 mètres !), dont les feuilles opposées ont une forme elliptique à ovale, avec des fleurs parfumées, blanches ou jaunes, qui sont disposées en grappe. Seules les feuilles sont utilisées, puisqu’elles possèdent des principes chimiques thérapeutiques.

Composants chimiques

Cette plante contient de l’huile essentielle, des flavonoïdes (des substances naturellement présentes dans les légumes et qui ont beaucoup de propriétés, notamment des effets antimicrobiens et anticancer, et qui protègent contre les maladies cardiovasculaires) et des alcaloïdes.

Une feuille sèche contient 1 à 3% d’huile essentielle, qui est riche en hydrocarbures monoterpéniques.

Les alcaloïdes, présents aussi dans l’écorce, sont surtout constitués par la boldine, le principal alcaloïde qui stimule le fonctionnement de la vésicule biliaire.

Une feuille contient aussi de 0,25 à 0,50% d’alcaloïdes, dont la boldine répresente à peu près un tiers de tous les alcaloïdes.

Information pharmacologique

benefices

Administré à fortes doses, le boldo possède une action cholérétique et cholagogue (augmentation de l’évacuation biliaire).

Propriétés curatives

En général, le boldo est une substance qui a de puissants effets cholagogues, stimulants, toniques, digestifs, fébrifuges et diurétiques. Voici quelques applications :

  • Prendre soin de notre foie : la fonction la plus importante de cette plante est de stimuler les fonctions hépatiques et les sécrétions biliaires, et de combattre et dissoudre les calculs de la vésicule biliaire. Pour profiter de cette propriété, voici la bonne préparation : mettez 3 feuilles de boldo dans deux verres d‘eau en les laissant macérer pendant toute la nuit, et le matin, faites chauffer un quart de verre d’eau et buvez-le à jeun. Vous devez boire le reste après chaque repas.
  • Boire des infusions après les repas nous aide beaucoup à faire la digestion : une cuillère de feuilles écrasées pour un litre d’eau pendant toute la journée nous permet de tonifier l’estomac.
Si nous avons des maux de tête et la migraine, nous pouvons nous appliquer des compresses préparées en faisant bouillir six cuillères de feuilles dans un litre d'eau.

Si nous avons des maux de tête et la migraine, nous pouvons nous appliquer des compresses préparées en faisant bouillir six cuillères de feuilles dans un litre d’eau.

  • Les compresses appliquées sur l’estomac tonifient celui-ci en éliminant les gaz et en calmant les nerfs.
  • Il est aussi utilisé pour traiter la coloration violacée du visage à cause de la dilatation des capillaires.
  • De la même manière, il a un effet diurétique grâce à la présence de la boldine, et il aide à éliminer l’acide urique.
  • Nous pouvons l’utiliser dans l’eau du bain pour traiter l’hydropisie et les rhumatismes, grâce à ses propriétés anti-inflammatoires que nous trouvons dans les huiles essentielles, surtout dans le cinéol et le limonène.
  • En prenant des bains de boldo, grâce à ses propriétés fongicides, nous combattons les infections vaginales causées par la levure Candida albicans.
  • Grâce à son contenu en eucalyptol, il agit en décongestionnant la poitrine et en stimulant l’expectoration des sécrétions accumulées dans les poumons.

Comment consommer le boldo ?

Même si nous avons déjà cité quelques doses pour certaines maladies ci-dessus, en général, pour prévenir et guérir les insuffisances hépatiques, nous devons faire une infusion avec une cuillère de feuilles de boldo dans un verre d’eau, et la boire après les repas. Cette préparation permet aussi de calmer les personnes trop fatiguées et de les aider à faire la digestion.

Si vous présentez déjà une maladie hépatique ou biliaire plus grave, du type colique hépatique par exemple, il faudra faire une infusion de 25 grammes de feuilles dans 250 ml d’eau et en boire trois fois par jour.

Contre-indications

Il n’est pas recommandé d’utiliser le boldo à fortes doses, car il a un effet hypnotique et peut provoquer des hallucinations chromatiques et auditives, ainsi que des vertiges et des vomissements. Mais n’oublions pas que nous parlons de fortes doses et que cela n’est pas habituel !

Un autre effet indésirable du boldo est essentiellement son effet laxatif ; voilà pourquoi il est recommandé d’éviter les fortes doses et de consulter un médecin si jamais nous souffrons de l’une des maladies mentionnées ci-dessus. En effet, on ne sait jamais si l’un de nos médicaments réagira mal avec les principes actifs du boldo !

Quoi qu’il en soit, il convient de ne pas dépasser le temps de traitement (plus de quatre semaines) et les 10 grammes par jour, à cause de sa teneur élevée en alcaloïdes.