Le côté toxique de la cuisine

31 mai 2014
Il existe un côté toxique de la cuisine. Il faut ainsi faire attention à certains aliments

Vous étiez probablement loin de penser que cette partie de la maison pouvait être à la fois bénéfique et nocive pour votre santé.

Et bien oui, car il est prouvé que certains matériaux sont dangereux, comme le téflon et le plastique. Mais le risque provient aussi de la façon de cuisiner les aliments.

Decouvrez-en davantage sur le côté toxique de la cuisine en lisant cet article !

Les dangers de la cuisine actuelle

Si nous devions désigner le composant le plus dangereux pour notre santé et pour celle de notre famille, il s’agirait sans aucun doute du téflon.

En effet, c’est l’un des matériaux les plus populaires. Il a ainsi la capacité d’éviter aux aliments de se coller aux ustensiles lorsqu’on les cuit ou lorsqu’on les frit.

Le téflon a été inventé en 1938 par l’entreprise multinationale DuPont. Même si nous le considérons comme un miracle pour la cuisine, il est fabriqué avec des matériaux et des objets très nocifs !

On utilise ainsi ce composant dans la fabrication des fusées ou comme revêtement pour les câbles électriques.

Il entre aussi dans la composition de nombreux éléments tels que les prothèses médicales, les peintures, les vernis, les lentilles, les vêtements d’astronaute, les moteurs, les toiles imperméabilisées, etc.

Cuisine toxique

La dangerosité du téflon provient de son principal composant, l’APFO (l’acide perfluooctanoïque, également appelé C-8), qui est indestructible et qui s’accumule parce qu’il ne peut pas être éliminé.

En 1961, DuPont savait déjà que ce matériau n’était pas biodégradable et qu’il était à l’origine de cancers, de cas de stérilité, de problèmes du foie, de l’hypothyroïdie, de malformations foetales, etc.

Cependant, cela ne sembla pas préoccuper cette multinationale. Elle a ainsi continué à verser les déchets de ses usines dans ses eaux résiduelles et à rejeter ses fumées dans l’atmosphère.

Toxicité

L’APFO a été retrouvé dans des fleuves, des lacs, dans la mer, dans l’eau potable, dans les plantes et même dans le sang de 95% des habitants de la planète !

D’autre part, l’utilisation du téflon porte préjudice à la santé, car sa surface se détériore et n’est pas stable, et en conséquence, il adhère aux aliments que nous mangeons ensuite.

La toxicité de cet élément lorsqu’on le chauffe à plus de 160ºC devient telle qu’elle peut tuer un petit animal, un oiseau par exemple. Mais de plus, on trouve de l’APFO dans les chips, dans les hamburgers, dans le pop-corn, etc.

Il a même été confirmé qu’il fait augmenter les taux de triglycérides et de cholestérol.

Hamburger

Le plastique est le second élément nocif dans la cuisine ; il a actuellement des millions d’applications au quotidien, mais le procédé utilisé pour sa production est très polluant, et c’est un matériau peu recyclable ou peu biodégradable.

Le plastique contient des substances qui agissent comme des perturbateurs endocriniens dans l’organisme.

Cela signifie qu’elles interfèrent dans les fonctions de l’organisme et provoquent des altérations (principalement chez l’enfant et chez le foetus). Ce sont surtout les composants qui proviennent de plastiques flexibles utilisés pour la fabrication des récipients, des boîtes de conserves et des poches pour aliments préparés.

Les aliments sont en contact avec cet élément et les effets sont encore plus nuisibles au moment de les réchauffer au micro-ondes !

Le côté toxique de la cuisine : les aliments toxiques

Nous n’allons faire aucune référence aux aliments qui entrent dans la catégorie fast-food, car cela semblerait trop évident, mais nous allons fixer notre attention sur ceux qui paraissent sains et inoffensifs, mais qui peuvent être dangereux s’ils ne sont pas préparés correctement.

ATTENTION : ils ne sont pas mauvais en soi, mais le mode de préparation peut les modifier.

Huile

Beaucoup d’aliments cachent un degré de toxicité que nous ignorons et qui provient de leur manipulation incorrecte. En voici quelques exemples :

Les haricots rouges ou blancs mal cuisinés

Tous deux doivent se cuisiner à une température supérieure à 100ºC. Mais il faut les laisser tremper plusieurs heures auparavant (par exemple toute la nuit).

Dans le cas contraire, ils conservent un composé toxique (les phytohémagglutinines) qui peuvent favoriser l’apparition de problèmes d’estomac.

Lisez également :

Les dangers du papier d’aluminium en cuisine 

Les pépins de pomme

Ils contiennent dans de petites proportions un composé de glucose et de cyanure que l’on appelle l’amygdaline. Il faudrait manger une grande quantité de pépins de pomme pour ressentir leur effet toxique.

Ainsi, notre système digestif les assimile, mais il vaut mieux éviter de les consommer. Il en est de même pour le noyau de pêche !

Les amandes amères

Bien que leur goût ne soit pas très agréable au palais, il est probable que vous en ayez déjà avalé au moins une.

Cependant, il faut savoir que le goût amer de ces amandes provient de la fameuse amygdaline, mais également d’une autre substance toxique, l’émulsine.

Ainsi, manger 20 amandes amères pourrait avoir de graves conséquences pour la santé.

Lisez également :

5 manières d’utiliser les amandes pour éclaircir la peau 

Les pommes de terre vertes

La substance présente dans les germes de la pomme de terre s’appelle la solanine. Elle est produite par la pomme de terre afin de se protéger des insectes et des champignons.

Elle est toxique si on la consomme dans des proportions trop importantes. Si parmi les pommes de terre que vous avez chez vous, certaines ont germé, il faudra les retirer tout comme la partie qui les entoure.

Si la peau de la pomme de terre est verdâtre, ne la cuisinez pas sans l’avoir bien pelée. Voilà pourquoi il faut faire attention en cuisine !

La patate douce

Ne jamais la consommer crue, car elle est très toxique et peut provoquer des convulsions ou faire délirer. En effet, elle affecte système nerveux central.

Il faut bien la faire bouillir afin de détruire la dioscorine qu’elle contient et qui est l’élément a l’origine à l’origine de ces problèmes. Encore un côté toxique de la cuisine !

La tomate

Les feuilles et le fruit de la tomate ne sont pas bons pour la santé lorsqu’ils sont verts. En effet, à ce stade, ils contiennent de la tomatidine qui provoque les mêmes effets que la patate douce.

Certains prétendent que lorsqu’elle est encore verte, elle sert à faire diminuer le taux de cholestérol ou les tumeurs.

Il faut consommer les tomates mûres, mais jamais ses feuilles.

La noix de muscade

Elle est toxique lorsqu’on l’utilise trop fréquemment. En effet, elle contient de la myristicine qui peut provoquer des convulsions chez certaines personnes. Il faut alors faire un lavage d’estomac pour éviter des problèmes plus graves.

Les champignons comestibles

Les champignons constituent un vrai plaisir gastronomique, mais ils provoquent des malaises chez certaines personnes. Certains types de champignons comestibles contiennent de l’hydrazine, et c’est la raison pour laquelle il faut éviter de les consommer crus, car ils peuvent être toxiques.

Voilà, vous savez maintenant pourquoi on dit qu’il existe un côté toxique de la cuisine.

Photographies reproduites avec l’aimable autorisation de Bert Dickerson, de Rene, de Schwietzke, de TwentyFour Students, de Tom Ipri, de Fotologic et du Dr. Romesh.

  • Rolland, J. P., Van Dam, R. M., Schorzman, D. A., Quake, S. R., & DeSimone, J. M. (2004). Solvent-Resistant Photocurable “Liquid Teflon” for Microfluidic Device Fabrication. Journal of the American Chemical Society. https://doi.org/10.1021/ja031657y
  • Peltier, C. (2011). Aliments : une source de produits dangereux ? Futura-Sciences.
  • Anger, J., & Kintz, P. (2011). Le bisphénol A (BPA) : le prochain scandale sanitaire pourra-t-il être évité? Ann Toxicol Anal. https://doi.org/10.1051/ata/2011109