Le microblading : les sourcils avant et après

Ce type de pigmentation se réalise sur la peau de façon simple, peut durer entre 6 mois et un an et ne nécessite qu'une cicatrisation rapide. Découvrez-en plus dans cet article.
Le microblading : les sourcils avant et après

Dernière mise à jour : 04 décembre, 2020

Nous découvrons de plus en plus de techniques esthétiques pour embellir le visage et faire de petites retouches sur tout ce que nous aimerions corriger ou améliorer. C’est dans cette optique qu’est apparu le microblading, une méthode qui se base sur la micropigmentation des sourcils pour leur donner la forme que nous souhaitons.

Jusqu’à il y a peu, il était assez compliqué d’avoir de beaux sourcils naturels avec les possibilités offertes par l’épilation et le maquillage. Or, aujourd’hui, nous pouvons désormais compter sur cette technique qui promet des résultats plus durables et avec un rendu très naturel.

Le microblading, des sourcils parfaits

Des sourcils bien définis peuvent changer, dans une large mesure, les traits de notre visage. Cependant, nous ne réussissons pas toujours à obtenir l’effet que nous voulons à travers le maquillage ou l’épilation. Cette dernière suppose d’ailleurs un effort quotidien au moment de les retoucher.

En outre, de nombreuses personnes souffrent du manque de poils au niveau de leurs sourcils. Cela peut être dû à des questions génétiques, à des problèmes de santé ou bien au fait de trop s’être épilé quand la mode était aux sourcils fins.

En quoi consiste cette technique ?

Le microblading sur les sourcils.

Le microblading est une technique de micropigmentation innovante qui permet de donner une forme plus esthétique à ses sourcils.

La technique du microblading est apparue en Asie en tant que méthode de micropigmentation pour corriger ou reconstruire le sourcil ou une partie de ce dernier quand il n’y a pas assez de poils. Contrairement aux anciennes techniques de maquillage, on dessine les poils de façon minutieuse, artistique et naturelle. Par ailleurs, on utilise des aiguilles très fines : c’est pour cela que le résultat est si réaliste.

Ce type de pigmentation se réalise très simplement sur l’épiderme et est suivi d’une cicatrisation rapide. Le microblading est semi-permanent et peut durer entre 6 mois et un an, en fonction du type de peau de chaque personne, entre autres facteurs.

Que devons-nous savoir au sujet du microblading ?

  • Le microblading est une technique qui agit à un niveau plus superficiel que la micropigmentation ou le tatouage. Le pigment s’injecte dans l’épiderme et non dans le derme.
  • Grâce à ces caractéristiques, la technique n’est pas douloureuse. Cependant, dans de nombreux cas, le professionnel peut s’aider de produits avec des propriétés calmantes pour éviter des désagréments au client.
  • Le spécialiste dessine les sourcils en fonction des souhaits de la personne, de la morphologie du visage et de la couleur naturelle du sourcil et des cheveux, en recherchant toujours la symétrie.
  • Cette technique sert aussi à dissimuler des cicatrices et les paupières tombantes.
  • Le traitement dure généralement moins d’une heure.
  • Le professionnel devra réaliser la technique avec du matériel stérilisé et jetable.
  • Nous devons bien nous renseigner : il ne faut pas se laisser guider uniquement par le prix. Il est fondamental de poser des questions à des personnes qui l’ont déjà fait et à différents spécialistes.

Avant le microblading

Avant de réaliser le microblading, nous devons connaître ses contre-indications. Nous ne devons pas opter pour cette technique si nous souffrons de problèmes de santé comme :

  • Diabète
  • Hépatite
  • Maladies auto-immunes
  • Hypertension
  • Allergies
  • Maladies à transmission sanguine
  • Problèmes cutanés

Des complications pourraient apparaître postérieurement dans certains cas. Néanmoins, elles ne sont généralement pas liées à une application incorrecte du pigment.

Ainsi, et également parce qu’il s’agit d’un processus au cours duquel on utilise des aiguilles, il est indispensable de se rendre chez un bon professionnel et dans un centre autorité.

Les sourcils après le microblading

Les sourcils après le microblading.

Après avoir soumis les sourcils à la technique du microblading, il est normal de ressentir une légère inflammation dans la zone.

Si nous avons déjà opté pour le microblading, il est important de connaître la phase postérieure de récupération :

  • À la fin de la séance, nous aurons toute la zone des sourcils un peu enflammée.
  • Les premiers jours suivant la micropigmentation, nous remarquerons que nos sourcils sont d’une couleur plus sombre : ce ne sera pas la couleur définitive.
  • Une petite croûte pourra se former sur la peau pour dissimuler la véritable couleur de façon temporaire, mais elle tombera toute seule et révélera la pigmentation définitive des sourcils.
  • Entre trois et quatre semaines après le microblading, notre peau aura déjà complètement cicatrisé et récupéré. Normalement, à ce moment, on effectue une autre sessions pour renforcer la couleur. Le rendez-vous suivant aura lieu environ un an plus tard.

Misez sur votre beauté

Nous savons maintenant en quoi consiste la technique du microblading pour avoir des sourcils parfaits pendant plusieurs mois. À partir de là, nous ne serons plus obligée de nous maquiller les sourcils tous les jours et cela simplifiera donc notre routine de beauté quotidienne.

Profitons de ces grands progrès dans le monde de la cosmétique !

Cela pourrait vous intéresser ...
Épilation des sourcils : 4 techniques et styles
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Épilation des sourcils : 4 techniques et styles

Découvrez dans cet article le style d'épilaiton des sourcils qui vous irait le mieux en fonction de la forme de votre visage.

 



  • Microblading. (s.f.). En Wikipedia. Recuperado el 05 de julio de 2019 de https://es.wikipedia.org/wiki/Microblading
  • Lipoff, J. B., Steele, K. T., & Jariwala, N. (2017). Eyebrow and eyelash loss. JAMA – Journal of the American Medical Association. https://doi.org/10.1001/jama.2016.17688
  • Needle stick injuries. Paediatr Child Health. 2008;13(3):211–220. doi:10.1093/pch/13.3.211
  • KRONEMYER, B. O. B. (2018). MedSpa trend report. Dermatology Times.
  • Portal de Salud de la Comunidad de Madrid. http://www.madrid.org/cs/Satellite?blobcol=urldata&blobheader=application%2Fpdf&blobheadername1=Content-Disposition&blobheadervalue1=filename%3Dguia.pdf&blobkey=id&blobtable=MungoBlobs&blobwhere=1266139770856&ssbinary=true