Le traitement de l'aspergillose

Le traitement de l'aspergillose est crucial pour prévenir le développement de maladies pouvant compromettre la vie du patient, comme la pneumonie.
Le traitement de l'aspergillose

Dernière mise à jour : 04 mai, 2022

Le traitement de l’aspergillose consiste en l’utilisation d’une série de médicaments pour assurer l’amélioration du patient dans les plus brefs délais. Le guide IDSA (Infectious Diseases Society of America) explique ce qui suit :

Compte tenu de l’importance que l’aspergillose invasive a acquise en santé publique, le diagnostic, le traitement et la prévention des différentes formes de cette maladie sont mis en évidence, notamment l’aspergillose pulmonaire invasive, l’aspergillose sinusale, l’aspergillose disséminée et divers types d’aspergillose invasive d’un seul organe.

Qu’est-ce que l’aspergillose ?

L’aspergillose consiste en un ensemble de maladies dérivées d’une infection fongique causée par des champignons de l’espèce Aspergillus spp. Bien que les différentes formes de la maladie dérivent de différentes sous-espèces fongiques, les patients souffrant d’aspergillose sont généralement infectés par le champignon Aspergillus fumigatus.

Aspergillus fumigatus est un champignon saprophyte qui peut pénétrer de manière opportuniste dans les voies respiratoires de l’homme, provoquant une multitude de maladies. Généralement, il vit dans le sol ou dans la végétation en état de putréfaction. Cependant, il peut être dispersé dans l’air sous forme de spores, ce qui rend sa présence omniprésente.

L’inhalation de ces spores par l’homme est ce qui déclenche l’infection. Mais, pour cela, des conditions bien précises doivent être remplies.

En règle générale, les patients qui sont touchés par une infection de ce type présentent une neutropénie. C’est-à-dire une diminution du nombre de neutrophiles et de macrophages. Ces cellules sont essentielles dans le système immunitaire pour nous défendre contre ce type d’infection.

Dans des conditions normales, une personne qui a inhalé des spores de cette espèce fongique ne développera pas l’infection. En effet, en atteignant les alvéoles, les macrophages tuent les spores correspondantes, empêchant le champignon de se développer à l’intérieur du corps. Lorsque ces défenses échouent, la maladie se développe.

Ces dernières années, il y a eu une augmentation du nombre d’infections dérivées de la présence de champignons de cette espèce. Cela est probablement dû à l’utilisation accrue des corticoïdes et des traitements immunosuppresseurs.



Les symptômes

Patient à l'hôpital.

Les symptômes dérivés de cette maladie sont très divers. Cependant, en général, les patients présentent les symptômes suivants :

  • Toux
  • Fièvre
  • Perte de poids
  • Malaise
  • Sensation d’étouffement
  • Douleur thoracique intense lors de la respiration

Le traitement de l’aspergillose est crucial. En effet, l’aspergillose invasive, principalement causée par Aspergillus fumigatus, est une maladie infectieuse grave. Si elle n’est pas traitée correctement, elle peut entraîner une pneumonie aiguë. Dans ces cas, les risques de décès sont très élevés.

Le traitement de l’aspergillose

En règle générale, un patient qui n’a pas un système immunitaire affaibli (généralement à la suite d’un traitement avec des médicaments immunosuppresseurs ou certains types de chimiothérapie) ne développera pas cette maladie.

Chez les patients qui constituent un groupe à risque, par exemple ceux qui viennent de subir une greffe d’organe ou qui sont traités par des immunosuppresseurs tout au long de leur vie, l’amphotéricine B est administrée à titre préventif, afin d’atténuer d’éventuelles infections fongiques.

L’amphotéricine B est un antibiotique à large spectre, antifongique et, dans certains cas, antiparasitaire, dont le mécanisme d’action consiste à inhiber la synthèse du glucane, molécule essentielle à la vie de nombreux microorganismes, dont les champignons de l’espèce Aspergillus.

Lorsque l’infection est déjà effective, le médecin opte généralement pour d’autres médicaments ou une combinaison de plusieurs dans les cas les plus graves. En effet, chaque patient répond de façon complètement différente au traitement de ce type d’infection : chez un patient l’Amphotéricine B peut être très efficace, alors que chez un autre elle peut aggraver l’infection.



Le traitement de l’aspergillose avec des dérivés d’imidazole est assez courant, en particulier le traitement avec du voriconazole (Vfend®) dans les cas d’infections à Aspergillus.

Ce sont des molécules qui possèdent dans leur structure un cycle imidazole libre, ainsi que plusieurs cycles aromatiques capables d’interférer avec la synthèse de l’ergostérol, l’un des précurseurs du cholestérol. C’est-à-dire un médicament capable d’empêcher le champignon de synthétiser une molécule essentielle à sa survie.

Dans les cas les plus graves, il peut être possible d’opter pour l’ablation des tissus touchés. Cependant, la chirurgie chez ce type de patients n’est généralement pas recommandée, en raison de leur état de santé compromis. De plus, l’ablation du tissu affecté peut compromettre la fonction pulmonaire et le remède peut être pire que la maladie.

En somme…

En conclusion, la clé pour vaincre ce type d’infection est la détection précoce. L’objectif est d’éviter les formes plus invasives de la maladie. D’autre part, le traitement de l’aspergillose ne peut être efficace que si le patient suit les directives du médecin.

This might interest you...
Mycoses cutanées : les 9 meilleurs remèdes naturels pour les éliminer
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Mycoses cutanées : les 9 meilleurs remèdes naturels pour les éliminer

Les mycoses cutanées ne sont pas seulement gênantes, elles sont aussi inesthétiques. Découvrez ici des remèdes pour les combattre.