Les maladies du système digestif les plus communes

23 août 2020
Les maladies du système digestif constituent une part importante de la charge de maladies dans le monde. Parmi elles, certaines ont tendance à être plus fréquentes : nous allons les détailler dans cet article.

Certaines maladies du système digestif apparaissent et disparaissent toutes seules, comme s’il s’agissait de symptômes passagers. Nous pouvons parler de certaines intoxications alimentaires, qui ont tendance à se manifester pendant 24 heures pour ensuite disparaître.

Cependant, d’autres maladies sont chroniques, comme le cancer du colon, dont les symptômes ne sont pas évidents jusqu’à ce qu’il cause de graves complications au niveau de la santé. S’il est vrai qu’on a progressé en ce qui concerne sa détection, il constitue encore l’une des néoplasies les plus prévalentes.

Le tube digestif est très varié et implique différents organes, de la bouche à son propre micro-environnement jusqu’au grand intestin grêle et ses glandes annexes, comme le pancréas, qui a aussi des fonctions hormonales et secrète de l’insuline. Quels sont les troubles les plus communs du système digestif ? Nous allons vous les dévoiler dès maintenant !

1. Les maladies du système digestif : la gastro-entérite

Chez les enfants, la gastro-entérite est un processus habituel. Il s’agit presque toujours d’infections qui s’attrapent au contact d’autres petits, surtout dans le milieu scolaire.

Le grand danger de la diarrhée chez les enfants est la déshydratation. Lorsque la gastro-entérite se prolonge et devient agressive, en débouchant sur des vomissements importants et des selles liquides, l’eau s’échappe du corps en emportant des électrolytes avec elle.

C’est pour cela que le traitement de base de la gastro-entérite est l’hydratation. Les parents apprennent à offrir des liquides aux petits de façon correcte, sans provoquer de nausée, et à leur redonner des sels, surtout du sodium et du potassium.

Dans certains pays, la diarrhée constitue une énorme cause de mortalité et un problème de santé publique qui s’associe à la propreté environnementale déficiente. L’hygiène simple, comme le lavage des mains, constitue déjà une barrière puissante face aux micro-organismes de la gastro-entérite.

Les maladies du système digestif provoquent des douleurs.

 

Poursuivez votre lecture : Comment arrêter la diarrhée rapidement

2. La maladie du reflux gastro-œsophagien

La maladie du reflux gastro-œsophagien (RGO) est une maladie gênante au cours de laquelle l’acide de l’estomac remonte par l’œsophage. Le patient note des douleurs dans la poitrine, une brûlure en forme de cravate et même de la toux.

L’acide chlorhydrique de l’estomac ne peut se trouver que dans ce dernier pour ne pas faire de mal. Lorsqu’il avance vers d’autres organes, il les blesse : c’est ce qui se passe avec l’œsophage, qui n’est pas une structure préparée à recevoir cette acidité.

Il est habituel que le RGO s’associe à une gastrite ou à une hernie du hiatus. La gastrite est l’inflammation de la muqueuse de l’estomac et l’hernie hiatale est la position inadéquate du fond de l’estomac, qui se place au-dessus du diaphragme.

Le traitement de cette maladie se base sur la prescription d’anti-acides et dans le changement des habitudes alimentaires. Le patient doit diminuer le volume de chaque ingestion et manger toutes les quatre heures environ.

3. Les maladies du système digestif : les hémorroïdes

Chez les adultes, les hémorroïdes sont l’une des maladies du système digestif les plus communes. Il s’agit des veines de la zone rectale qui deviennent variqueuses. En d’autres termes, elles perdent leur tonicité et s’enflamment jusqu’à saigner.

En fait, le symptôme fréquent est l’apparition de sang dans la matière fécale. La personne défèque et remarque de petites gouttes de sang dans les toilettes, de couleur rouge rutilant. Quand il y a une inflammation des hémorroïdes, il peut aussi y avoir des démangeaisons anales.

Bien souvent, les hémorroïdes se voient à l’œil nu et le diagnostic est rapide. Dans d’autres cas, ils sont internes et le médecin pratique une observation avec un dispositif, à travers un procédé appelé rectoscopie ou anuscopie.

4. Le cancer du côlon

Le cancer du colon fait partie des maladies du système digestif.

Le cancer du côlon est une maladie grave et, malheureusement, très fréquente. Après le cancer du poumon et le cancer du sein, il s’agit de la troisième néoplasie en termes d’incidence dans le monde. Dans certains pays, il occupe la seconde place si l’on additionne les hommes et les femmes avec ce diagnostic.

Même si le pic de présentation arrive à 70 ans, le risque de développer ce cancer augmente à partir de 50 ans. C’est pour cela que l’on recommande de réaliser régulièrement des coloscopies à partir de cet âge, pour détecter des polypes que l’on pourrait retirer avant leur évolution en malignité.

Aujourd’hui, les alternatives thérapeutiques pour le cancer du côlon sont variées. Cela reste malgré tout un problème grave. L’axe de la thérapie se trouve, en réalité, dans la détection précoce. Les campagnes qui stimulent les endoscopies de dépistage sont donc fondamentales.

Découvrez-en plus : Traitement du cancer du côlon

Les maladies du système digestif les plus communes peuvent être traitées

La diarrhée, le reflux gastro-oesophagien, les hémorroïdes et le cancer du côlon sont des maladies du système digestif qui peuvent être traitées. La science a suffisamment avancé pour que nous soyons capables d’identifier des formes de prévention et de traitement en accord avec la maladie.

La responsabilité individuelle et sociale, dans chacune d’elles, est importante. Une bonne hygiène, une alimentation saine, une vigilance suffisante pour consulter dès le début et effectuer des tests de dépistage sont les outils dont nous disposons pour combattre les maladies digestives les plus communes.

 

  • Dalby-Payne JR, Elliott EJ. Gastroenteritis in children. BMJ Clin Evid. 2011;2011:0314. Published 2011 Jul 26.
  • Rivera-Dominguez G, Castano G, Ekanayake LS, et al. Pediatric Gastroenteritis. [Updated 2019 Sep 21]. In: StatPearls [Internet]. Treasure Island (FL): StatPearls Publishing; 2020 Jan-. Available from: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/books/NBK499939/
  • Anigilaje EA. Management of Diarrhoeal Dehydration in Childhood: A Review for Clinicians in Developing Countries. Front Pediatr. 2018;6:28. Published 2018 Feb 23. doi:10.3389/fped.2018.00028
  • Oliveira, Rhaiany Kelly Lopes de, et al. “Influencia de condiciones socioeconómicas y conocimientos maternos en la auto-eficacia para prevención de la diarrea infantil.” Escola Anna Nery 21.4 (2017).
  • Manes G, Pieramico O, Uomo G, Mosca S, de Nucci C, Balzano A. Relationship of sliding hiatus hernia to gastroesophageal reflux disease: a possible role for Helicobacter pylori infection?. Dig Dis Sci. 2003;48(2):303-307. doi:10.1023/a:1021927526790
  • Badillo R, Francis D. Diagnosis and treatment of gastroesophageal reflux disease. World J Gastrointest Pharmacol Ther. 2014;5(3):105-112. doi:10.4292/wjgpt.v5.i3.105
  • Rodríguez Hernández, Niurka, et al. “Percepción sobre factores de riesgo del cáncer de colon.” Revista de Ciencias Médicas de Pinar del Río 22.4 (2018): 34-44.
  • Marley AR, Nan H. Epidemiology of colorectal cancer. Int J Mol Epidemiol Genet. 2016;7(3):105-114. Published 2016 Sep 30.
  • Murúa, Alejandro. “Hemorroides. Conceptos actuales.” Cuadernos de Cirugía 14.1 (2018): 55-58.
  • Vega, Jean Marcel Castelo, et al. “Reflujo gastroesofágico: características clínicas y endoscópicas, y factores de riesgo asociados.” Revista de Gastroenterología del Perú 23.1 (2017).