Les principaux effets mentaux du chômage

Le chômage est une situation qui provoque un malaise dans la plupart des cas. Quelles sont ses conséquences sur la santé mentale ?
Les principaux effets mentaux du chômage

Dernière mise à jour : 22 octobre, 2021

Être au chômage est une situation que de nombreuses personnes vivent au cours de leur vie. Cela est le cas lorque l’on cherche un emploi pour la première fois et lorsque l’on perd son emploi en raison de diverses circonstances. Quels sont les effets du chômage sur la santé mentale ?

Bien que beaucoup l’ignorent, cette situation provoque des changements qui ne sont pas toujours faciles à assumer. Il ne s’agit pas seulement d’arrêter d’occuper un poste et de ne plus recevoir des avantages économiques, le chômage a un impact émotionnel qui peut s’étendre aux niveaux physique et social.

Et ce, car nous avons souvent du mal à bien gérer les changements, surtout lorsqu’ils ont une connotation négative. Par conséquent, il est important de savoir quels sont les effets du chômage et de savoir quoi faire pour mieux les gérer. Nous les détaillons ci-dessous.

Les effets mentaux du chômage

Le chômage est une condition qui peut avoir des conséquences sur le plan physique et mental. Cependant, celles-ci n’affectent pas tout le monde de la même manière, puisque tout dépend de la situation de chacun. Dans tous les cas, vous trouverez ci-dessous les principaux effets du chômage sur la santé mentale.

Insatisfaction à l’égard de la vie

Avoir un emploi a tendance à générer un sentiment de satisfaction chez la plupart des personnes. C’est peut-être parce que cela représente une source de revenus, parce que c’est le moyen de devenir professionnel, parce que cela renforce l’identité ou pour toutes ces raisons à la fois.

Le chômage génère le sentiment inverse. En d’autres termes, l’insatisfaction à l’égard de la vie augmente considérablement, car ce domaine important est incomplet.

Insatisfaction vitale
Les conséquences émotionnelles et mentales du chômage sont variées. Sans une bonne gestion, cette situation peut conduire à la dépression.


Frustration

Parmi les émotions les plus fréquentes lorsqu’on est au chômage, figure la frustration, qui est étroitement liée à l’insatisfaction. Elle augmente lorsqu’on passe plusieurs entretiens d’embauche sans succès. La situation s’aggrave également à mesure que le temps passe et que les emplois qui se présentent ne correspondent pas à ce que l’on cherche.

Perte de confiance

Le chômage peut considérablement affecter l’estime de soi, surtout lorsqu’il dure dans le temps. Passer de nombreux mois ou années au chômage peut générer une pensée biaisée qui nous amène à croire que nous ne sommes pas assez.

Manque d’habitudes

Lorsqu’une personne est au chômage depuis longtemps, ses habitudes peuvent être très différentes de celles lorsqu’elle travaillait. Après tout, aller au travail est une façon de structurer la journée, car le temps tourne autour de ce que nous faisons avant et après le travail. Être au chômage peut donc nous amener à mener une vie plus désorganisée.

Isolation

Lorsqu’une personne est au chômage depuis longtemps, il est possible qu’un sentiment d’invisibilité l’envahisse – comme si elle n’était pas importante pour la société -, car elle n’est pas active, du moins dans le monde du travail. Ce sentiment peut entraîner un isolement social, une gêne ou des symptômes dépressifs.

Stress

Bien entendu, le chômage devient une source majeure de stress, surtout lorsqu’il y a des charges familiales et des dépenses qui ne peuvent pas attendre. Le stress se manifeste par les symptômes suivants : l’insomnie, l’irritabilité, la prise ou la perte de poids, la dépression, entre autres.

Problèmes de santé

En conséquence du stress, surtout si le stress devient chronique, des problèmes de santé physique apparaissent. Le système immunitaire est particulièrement affaibli et le risque de souffrir de maladies augmente. Ainsi, non seulement des maladies infectieuses peuvent survenir, mais aussi des maladies cardiovasculaires et inflammatoires, entre autres.

Comment gérer les émotions du chômage ?

Être au chômage est une situation transitoire qui ne doit pas se prolonger dans le temps. Cependant, dans de nombreux cas, le chômage dure assez longtemps. Par conséquent, un état d’esprit proactif devient essentiel pour mieux faire face à la situation. Voici quelques conseils utiles pour ces cas.

  • Analysez la situation de manière rationnelle. Cela permet de se faire une réelle idée de la situation. Demandez-vous si vous ne devriez pas changer de voie. Il est peut-être temps de rediriger vos options d’emploi vers d’autres domaines.
  • Maintenez une attitude proactive. Pour trouver du travail, il faut chercher. Il faut alors passer plusieurs heures par jour à chercher du travail : chercher un travail est un travail.
  • Renforcez vos compétences. Tout en cherchant un emploi, il serait bon de passer du temps à développer des compétences professionnelles. Apprendre quelque chose de nouveau sera sans doute un avantage plus tard.
  • Acceptez vos émotions, peu importe à quel point elles sont inconfortables. Cependant, elles ne doivent pas être les protagonistes de vos décisions.
  • Parlez de vos préoccupations avec vos proches. Se sentir soutenu par ses amis et sa famille aide à réduire le stress.
  • Pratiquez la gratitude. Cette habitude permet de mieux gérer les émotions. Il est bon de garder à l’esprit toutes les bonnes choses dont vous pouvez profiter.
Comment gérer les émotions du chômage ?
La gestion du chômage est parfois incontrôlable. Dans ce cas, il est préférable de demander l’aide d’un professionnel.

Quand demander de l’aide en cas de chômage ?

Chacun vit cette situation à sa manière. Il y a ceux qui profitent de ce temps pour se former à un nouveau métier, par exemple. Il y a aussi ceux qui sont reconnaissants de pouvoir passer plus de temps en famille.

Cependant, pour d’autres, c’est une cause d’inconfort et d’inquiétude. Si ces émotions sont trop intenses, elles peuvent influencer négativement d’autres domaines. Par conséquent, si le chômage est écrasant sur le plan mental, il est préférable de demander l’aide d’un professionnel.

Dès le départ, il convient demander des conseils en matière d’emploi. Souvent, dans les villes et les villages, il existe des centres de recherche d’emploi spécialisés. Ces centres peuvent fournir des conseils sur la façon d’améliorer le programme d’études ou d’améliorer les compétences pour obtenir l’emploi désiré.

En revanche, ne négligez pas la santé mentale. Si les émotions liées au chômage sont très fortes, un psychologue peut apporter les outils nécessaires pour mieux gérer la situation actuelle.

Il ne faut pas oublier que pour trouver un bon emploi, il est également essentiel de se sentir bien sur le plan émotionnel. Ainsi, si la situation a déjà dégénéré, l’intervention d’un professionnel est déterminante pour se recentrer et prendre les bonnes décisions.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment le télétravail affecte-t-il la santé ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment le télétravail affecte-t-il la santé ?

Le télétravail est devenu la solution ces derniers mois pour continuer à travailler pendant le confinement... Mais comment le télétravail affecte-t...