Les symptômes du coronavirus : que faut-il savoir ?

12 mars 2020
La propagation de l'infection par les coronavirus dans le monde a généré un flux d'informations écrasant, y compris des informations erronées sur cette épidémie. Dans cet article, nous vous dirons quels sont les symptômes du coronavirus ainsi que comment les identifier.

Comme l’actualité le relaie depuis des semaines, le nombre de personnes présentant des symptômes de coronavirus dans le monde continue d’augmenter. Les mesures sont devenues plus restrictives et les protocoles sont appliqués immédiatement aux patients suspects.

Le cas extrême est celui de l’Italie, où le gouvernement du pays a imposé une quarantaine généralisée avec des restrictions sur la circulation de ses citoyens et des interdictions d’entrée et de sortie de ses frontières. L’économie a réagi à cet arrêt d’activité et une crise mondiale affecte les marchés boursiers et les devises.

Les ministères de la santé nationaux et locaux ont dû élaborer des lignes directrices pour les équipes de santé et pour que la population soit informée. Dans certains États, le protocole est obligatoire avec intervention de la police si nécessaire. Dans d’autres, il s’agit de suggestions pour que les citoyens se mettent eux-mêmes en quarantaine s’ils présentent des facteurs de risque.

Ce qui est devenu clair, c’est qu’en temps de mondialisation, aucune région de la planète ne peut être épargnée. L’épidémie s’est propagée grâce aux communications aériennes et aux échanges de population qui sont monnaie courante.

De même, les informations sur le coronavirus ont parfois été erronées et mensongères. Pourtant, elles ont circulé massivement sur les réseaux sociaux. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a dû publier un document contenant des conseils à la population concernant le nouveau coronavirus. Il a permis d’apaiser certaines rumeurs.

Qu’est-ce que le coronavirus ?

Avant d’examiner les véritables symptômes de l’infection par les coronavirus, il est bon de se rappeler ce que nous voulons dire lorsque nous nommons ce micro-organisme. Notre connaissance de sa nature est à la base de notre capacité à la prévenir et à la détecter.

De fait, les coronavirus sont une famille de virus qui existait bien avant cette année. La désignation générique par laquelle nous faisons référence à l’épidémie actuelle est trompeuse. Cette souche particulière porte un nom lui aussi particulier.

Au 7 janvier 2020, nous savons que cette variété de coronavirus qui se propage est le 2019-nCov, rebaptisée par la suite COVID-19. C’est la souche qui a commencé sa période de contagion chez l’homme à la fin de 2019 dans la ville de Wuhan, en Chine.

Le monde a été confronté à trois grandes épidémies de coronavirus transmis par l’homme, dont celle-ci. La plus mémorable et la plus frappante est celle qui s’est manifestée par le syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).

Les coronavirus ont une transmission relativement bien documentée entre les animaux. Mais récemment, cette souche a changé et est devenue contagieuse chez les humains. Elle a pu se propager au-delà d’un seul cas pour devenir une épidémie.

Le coronavirus illustré

Lire la suite : Est-il possible d’attraper des germes dans les toilettes publiques ?

Comment le COVID-19 se transmet-il ?

La voie d’infection du coronavirus qui est actuellement transmis est le contact par gouttelettes provenant du nez ou de la bouche des personnes infectées. Le virus se déplace dans l’air dans ces gouttelettes et pénètre dans la membrane muqueuse d’un receveur.

Il arrive aussi que les gouttelettes tombent sur des surfaces où le virus peut rester un certain temps. Si, pendant ce temps, une personne non malade touche les gouttelettes, puis touche une muqueuse quelconque – yeux, nez ou bouche – l’infection est possible.

La présence de coronavirus a aussi été détectée dans les selles des patients. Pour autant, la recherche semble considérer que la probabilité de propagation par cette voie est très faible.

En savoir plus : Une greffe de cellules souches pourrait éradiquer le virus VIH

Symptômes du coronavirus

Comment savoir si vous avez été infecté par le COVID-19 ? Quels sont les symptômes du coronavirus que vous pouvez détecter précocement ? Sachant qu’il s’agit d’un virus transmis par des gouttelettes provenant du nez et de la bouche, il est logique de l’associer aux symptômes liés à la grippe.

Un triptyque de signes annonce généralement la présence de la maladie :

  • Fièvre
  • Toux sèche
  • Épuisement ou fatigue

D’autres symptômes sont moins fréquents et plus légers. Ils ne sont pas présents dans tous les cas positifs, comme la rhinorrhée (écoulement nasal), l’odynophagie (mal de gorge) et la diarrhée. Il y a même des personnes infectées par le COVID-19 qui ne connaissent pas de symptômes.

Entre 15 et 20 % des personnes infectées développent une forme clinique sévère de la maladie. Il s’agit généralement de personnes âgées ou de personnes présentant des comorbidités, telles que le diabète, l’hypertension artérielle, une maladie pulmonaire obstructive ou des personnes immunodéprimées.

Les fausses informations au sujet des symptômes du coronavirus

Quand dois-je appeler si je suspecte des symptômes de coronavirus ?

Si vous présentez l’un des trois symptômes du coronavirus mentionnés ci-dessus, ou les trois, plus des antécédents de contact avec un patient déjà diagnostiqué, ou si vous avez été dans des zones où le virus s’est propagé, c’est une raison suffisante pour consulter. Les premiers soins ne doivent pas être retardés. Ils permettront de prélever les échantillons, les analyser, les isoler le cas échéant et lancer les mesures de soutien.

Si vous êtes malade chronique, immunodéprimé ou âgé, la fièvre doit vous alerter immédiatement. Raison de plus pour contacter le système de santé afin de recevoir des soins appropriés et opportuns avant qu’il ne soit trop tard. N’oubliez pas que la létalité de cette épidémie est très perceptible chez les patients ayant déjà été malades.

Il n’y a pas lieu de paniquer, mais il faut être vigilant. Grâce aux mesures de prévention recommandées et à l’isolement sélectif des cas suspects, il sera possible de progresser dans la lutte contre le coronavirus.

 

  • Chinazzi, Matteo, et al. « The effect of travel restrictions on the spread of the 2019 novel coronavirus (COVID-19) outbreak. » Science (2020).
  • Ramos, Celso. « Covid-19: la nueva enfermedad causada por un coronavirus. » salud pública de méxico 62.2, Mar-Abr (2020): 225-227.
  • Jiang, Fang, et al. « Review of the Clinical Characteristics of Coronavirus Disease 2019 (COVID-19). » Journal of General Internal Medicine (2020): 1-5.