Les vertus curatives du jus d’ail

4 janvier 2019
Le jus d'ail possède des propriétés antibactériennes et antifongiques qui empêchent la formation des caillots, c'est pourquoi il est bénéfique pour notre santé cardiovasculaire, ainsi que pour prévenir le développement de certains types de cancer.

Les bienfaits que le jus d’ail apporte à la santé sont connus autour du monde et depuis plusieurs siècles.

En effet, il contient une grande quantité de substances qui offrent à l’organisme les outils indispensables à son bon fonctionnement d’une manière complètement naturelle.

La meilleure manière de profiter des bénéfices de l’ail est d’en consommer le jus cru, puisque lorsqu’il se consomme comme un condiment, la plupart de ses propriétés se perdent au moment de la cuisson.

Parmi les composants de l’ail, nous pouvons évoquer les vitamines A, B6, C et E, ainsi que des minéraux comme le calcium, le cuivre, le soufre, le manganèse, le fer, le potassium, le sélénium et le phosphore.

Découvrez cet article : Les différentes manières de renforcer ses os

Les usages médicinaux de l’ail

Parmi les usages les plus intéressants du jus d’ail, nous en avons choisi quelques uns. Il a notamment été démontré qu’il est d’une grande aide pour les personnes qui souffrent de rhumes fréquents, d’asthme ou d’autres complications du système respiratoire.

En effet, il augmente les défenses de l’organisme, en le rendant plus résistant à l’attaque de nombreux virus et bactéries que l’on trouve dans l’environnement.

La consommation fréquente du jus d’ail aide à prévenir les maladies du système circulatoire, étant un moyen assez efficace de maintenir une santé cardiovasculaire effective, la pression artérielle à des niveaux normaux et d’augmenter le bon cholestérol, ce qui évite des quantités exagérées de plaque d’athérome (plaques de graisse) dans les artères.

De plus, il réduit la possibilité de formation de caillots dans les artères. Ce qui est très utile pour prévenir les hémorragies cérébrales. Qui, dans la plupart des cas génèrent des dommages irréversibles.

Dans de nombreuses études, il a été démontré que les personnes qui consomment quotidiennement du jus d’ail ont moins de risque de développer certains types de cancers, comme par exemple celui du poumon, de l’estomac et du côlon.

On sait également que ses puissants composants en font un produit avec d’excellentes propriétés anti-bactériennes, anti-virales, anti-fongiques et anti-microbiennes.

Pour toutes ces raisons, l’ail lutte contre tous les types d’infections.

Comment boire le jus d’ail ?

Boire du jus d'ail.

Lisez également : Les usages surprenants du vinaigre de pomme

Le jus d’ail peut être bu de la manière suivante :

  • deux ou trois carottes
  • deux gousses d’ail
  • une pomme
  • quelques brins de persil
  • un petit morceau de gingembre

Tous ces ingrédients se disposent dans un robot mixeur avec deux verres d’eau, se mixent puis se filtrent. Il faut en boire à jeun tous les jours.

Autre exemple de smoothie à l’ail :

  • deux pommes
  • un piment
  • une gousse d’ail

Préparez-le avec un verre d’eau et buvez-le à jeun.

  • Durak, I., Kavutcu, M., Aytaç, B., Avcı, A., Devrim, E., Özbek, H., & Öztürk, H. S. (2004). Effects of garlic extract consumption on blood lipid and oxidant/antioxidant parameters in humans with high blood cholesterol. The Journal of nutritional biochemistry15(6), 373-377. Available at: https://doi.org/10.1016/j.jnutbio.2004.01.005. Accessed 05/03/2020.
  • Federación Española de Nutrición (2013). Ajo. Available at: http://www.fen.org.es/mercadoFen/pdfs/ajo.pdf. Accessed 05/03/2020.
  • Harris, J. C., Cottrell, S., Plummer, S., & Lloyd, D. (2001). Antimicrobial properties of Allium sativum (garlic). Applied microbiology and biotechnology57(3), 282-286. Available at: https://link.springer.com/article/10.1007/s002530100722. Accessed 05/03/2020.
  • Nantz, M. P., Rowe, C. A., Muller, C. E., Creasy, R. A., Stanilka, J. M., & Percival, S. S. (2012). Supplementation with aged garlic extract improves both NK and γδ-T cell function and reduces the severity of cold and flu symptoms: a randomized, double-blind, placebo-controlled nutrition intervention. Clinical Nutrition31(3), 337-344. Available at: https://doi.org/10.1016/j.clnu.2011.11.019. Accessed 05/03/2020.
  • Nicastro, H. L., Ross, S. A., & Milner, J. A. (2015). Garlic and onions: their cancer prevention properties. Cancer prevention research8(3), 181-189. Available at: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4366009/. Accessed 05/03/2020.
  • Ried, K., Frank, O. R., Stocks, N. P., Fakler, P., & Sullivan, T. (2008). Effect of garlic on blood pressure: a systematic review and meta-analysis. BMC cardiovascular disorders8(1), 13. Available at: https://link.springer.com/article/10.1186/1471-2261-8-13. Accessed 05/03/2020.