Les maladies liées à la consommation de lait de vache

3 janvier 2019
Le lait de vache et ses dérivés comptent parmi les aliments les plus consommés au monde. Découvrez ici les maladies liées à la consommation du lait de vache.

Les propriétés nutritives du lait de vache, en particulier son apport en calcium, sont très appréciées.

Cependant, des études récentes ont remis en question les prétendus bienfaits du lait de vaches. À l’inverse de ce que l’on pensait jusqu’alors, la consommation excessive de lait de vache peut détériorer la santé.

Nous sommes nombreux à nous demander comment le lait de vache peut-il être mauvais pour la santé si nous en consommons depuis des siècles ?

Pour répondre à cela, nous avons besoin de faire un petit retour dans le temps. Revenons aux années 60, où la croissance naturelle des vaches commence à être modifiée.

  • Des études affirment qu’au début du XIXème siècle, une vache donnait environ deux litres de lait par jour.
  • En 1960, les vaches ont commencé à produire neuf
  • À l’heure actuelle, en raison des nouvelles techniques de croissance artificielle de l’animal, comme par exemple l’usage d’antibiotiques, la sélection génétique, le changement d’alimentation et l’usage d’hormones de croissance ont amené les vaches à produire plus de 24 litres par jour.

Il est impressionnant de constater comment le processus laitier de la vache a pu passer à une production de 2 à 24 litres par jour en un demi-siècle.

Même si les techniques de croissance artificielle donnent de meilleurs bénéfices économiques aux industries laitières et bouchères, le processus d’altération de la nature a des conséquences qui affectent les consommateurs.

Le lait est affecté par la nouvelle croissance artificielle des animaux, par les antibiotiques et les hormones, entre autres. Diverses conséquences sur la santé se font ressentir au fil des années.

Très récemment, une étude de l’Université de Harvard a reconnu la véracité des dangers du lait de vache. Cette étude alerte sur la relation existante entre la consommation excessive de ce produit et le développement de différentes maladies.

La migraine

Femme qui a une migraine

Les études se sont concentrées sur un échantillon de personnes qui souffrent de migraine.

Après l’arrêt de la consommation de lait de vache, leurs symptômes se sont notablement réduits.

La constipation

L’intolérance au lait de vache est étroitement liée à la constipation chez l’enfant comme chez les adultes.

Éliminer ce produit et augmenter la consommation de fruits, de légumes et de fibres permettent de résoudre ce problème.

Le cancer

La présence d’hormones et d’autres substances dans le lait de vache est liée au développement de différents types de cancer.

Lisez aussi : Les 5 premiers symptômes du cancer de la langue

Les cataractes

Les études ont démontré que les populations qui consomment du lait de vache et ses dérivés avaient plus de risque de souffrir de cataractes.

Ce problème touche principalement la population féminine.

La fatigue chronique

Fatigue chronique

Une étude réalisée sur des enfants en 1991, à Rochester, New-York, a déterminé que boire du lait de vache augmente de 44,3 % le risque de souffrir de fatigue chronique.

Les réactions allergiques

L’allergie aux protéines de lait de vache est un mécanisme de défense du système immunitaire.

Des études ont révélé que cette réaction allergique peut être immédiate : elle peut apparaître en moins de 45 minutes après consommation.

Les saignements gastro-intestinaux

Ils sont dus à l’intolérance aux protéines de lait. Ces saignement touchent particulièrement les enfants.

C’est également l’un des facteurs les plus communs responsables de l’anémie chez l’enfant.

Lisez aussi : Saignements intermenstruels : quelles causes ?

17 autres maladies en relation avec la consommation de lait de vache :

  • Arthrite rhumatoïde et ostéo-arhtrite
  • Asthme
  • Autisme
  • Colite ulcéreuse
  • Côlon irritable
  • Diabète de type 1
  • Douleurs abdominales
  • Maladie de Crohn
  • Maladies coronariennes
  • Sclérose multiple
  • Fistules et fissures anales
  • Incontinence urinaire
  • Intolérance au lactose
  • Lymphomes
  • Syndrome de malabsorption
  • Troubles du sommeil
  • Ulcères peptiques
  • Entre autres