Saignements intermenstruels : causes et symptômes

31 janvier 2020
Si vous constatez des saignements entre vos cycles, il est conseillé de consulter un gynécologue afin d'en identifier la cause. C'est le moyen le plus efficace d'éviter les complications.

Les saignements intermenstruels sont également appelés métrorragie, selon les affirmations de cette étude réalisée par l’Hôpital Virgen del Camino de Pampelune, en Espagne. Il s’agit d’un écoulement de sang pendant les jours précédant ou suivant les menstruations.

De nombreuses personnes que la métrorragie est due à une irrégularité menstruelle, mais ce n’est pas toujours le cas. Les saignements intermenstruels pourraient avoir plusieurs causes, et bien qu’ils soient bénins la plupart du temps, ils indiquent que quelque chose ne va pas dans notre organisme. Il est donc nécessaire de consulter le médecin.

Voici quelques-unes des causes courantes des saignements vaginaux en dehors des cycles menstruels.

Saignements intermenstruels : Les causes

Il existe une multitude de causes expliquant les saignements intermenstruels. En fonction de leur origine, les gynécologues les divisent en trois ensembles principaux :

  • Vaginal
  • Utérin
  • Ovarien

Lisez aussi : Que signifient les saignements vaginaux pendant la grossesse?

1. Les contraceptifs

Les contraceptifs oraux et les saignements intermenstruels

La pilule contraceptive, et tout particulièrement les dispositifs intra-utérins (DIU ou stérilet) peuvent causer des saignements irréguliers, selon cette recherche réalisée par l’Université des Andes. Cela se produit en raison de la quantité d’hormones que contient la formule de la pilule. Dans le cas du DIU, cela peut être dû à une mauvaise pratique ou une erreur dans la pose.

Si vous avez commencé un traitement contraceptif et que vous constatez des saignements intermenstruels, parlez-en à votre gynécologue afin d’évaluer votre cas. Vous pourrez décider de choisir un traitement alternatif pour éviter ce trouble à l’avenir.

Par ailleurs, souvenez-vous que les méthodes contraceptives ont tendance à dérégler légèrement le cycle menstruel. Dès lors, il n’est pas rare de constater des épisodes de flux très abondant ou à l’inverse, vous constaterez un écoulement plus faible.

2. Les problèmes hormonaux

Le corps des femmes produit deux hormones principales : l’œstrogène et la progestérone. Ces deux hormones sont responsables de la régulation de votre cycle menstruel. Lors qu’advient un déséquilibre dans la production de ces deux hormones, des irrégularités peuvent se produire, tant lors de la période de menstruation que hors de cette période.

On pourra alors souffrir de règles douloureuses, d’écoulements menstruels très abondants, ou encore de saignements intermenstruels.

Ce déséquilibre hormonal peut être occasionné par :

  • Un problème thyroïdien, comme l’indique ce rapport de l’Hôpital « Hermanos Ameijeiras » à la Havane, à Cuba.
  • Le Syndrome des ovaires polykystiques. C’est ce qu’assure cette étude menée par l’Université du Chili.
  • L’obésité, tel que le suggère cette recherche réalisée par l’Institut Mexicain de Sécurité Sociale.
  • L’arrêt soudain des contraceptifs oraux

3. Les maladies sexuellement transmissibles (MST)

MST et saignements intermenstruels

Les MST, en particulier la gonorrhée et la chlamydia, ont notamment pour symptôme des écoulements vaginaux irréguliers. C’est ce qu’affirme cette étude de l’Université de Valence ainsi que cette recherche de la Clinique Las Condes, au Chili. La transmission est principalement due aux rapports sexuels non protégés.

Parmi les symptômes présentés par les MST, nous pouvons rencontrer :

  • Fièvre
  • Brûlures ou douleurs en urinant
  • Douleurs lors des rapports sexuels
  • Décharges vaginales à l’aspect ou à l’odeur étrange

Tout ces symptômes s’accompagnent de saignements abondants entre les cycles.

Il est très important de consulter immédiatement votre médecin si vous présentez l’un de ces symptômes, afin d’effectuer les tests pertinents et d’écarter tout risque de complications.

Évitez l’automédication qui pourrait être réellement contre-productive.

4. Les infections peuvent provoquer des saignements intermenstruels

Une infection est l’une des causes les plus courantes expliquant les saignements intermenstruels. Parmi elles, on trouve les infections vaginales, comme l’indique cette recherche réalisée par la Clinique Allemande de Santiago du Chili, ou de l’urètre. En s’enflammant, ces organes s’irritent et peuvent entraîner des saignements, bien qu’ils soient généralement très légers.

Une infection peut être causée par :

  • Un manque d’hygiène
  • Un dérèglement hormonal
  • Une MST
  • Des douches vaginales. Selon cette étude réalisée par l’Université de Washington, elles peuvent également favoriser l’apparition de bactéries.
  • La ménopause

Les saignements vaginaux peuvent également être causés par ce que l’on appelle la pré-ménopause. En effet, durant cette phase précédent la ménopause à proprement parlé, on observe de légers saignements voir des écoulements abondants au long du mois.

Et même si les saignements menstruels ont déjà disparu et que le fonctionnement ovarien a cessé, les femmes continuent de constater un écoulement brunâtre semblable à du sang.

5. Polypes utérins

Schéma de l'utérus.

Ces petites excroissances de tissus grandissant dans l’utérus peuvent provoquer des saignements intermenstruels, selon cette recherche menée par l’Hôpital Las Higueras, à Talcahuano au Chili.

Par ailleurs, les crampes abdominales pourraient être un autre signal de l’existence de ce type d’affection utérine. Cependant, de nombreuses femmes ne remarquent rien d’étrange, si ce n’est les saignements vaginaux.

6. Les fibromes peuvent engendrer des saignements intermenstruels

Selon cette étude réalisée par l’Hôpital Général Universitaire Vladimir Ilich Lenin, à Cuba, les fibromes peuvent être une cause d’infertilité, mais sont des tumeurs bénignes. Autrement dit, non cancéreuses. Ces petites tumeurs se forment dans l’utérus et sont généralement détectées par votre gynécologue.

Les fibromes provoquent les symptômes suivants :

  • Douleurs lors des rapports sexuels
  • Nécessité d’uriner constamment
  • Coliques
  • Saignements vaginaux intermenstruels
  • Kystes ovariens

Les fibromes se situent dans les ovaires et se rompent lors de l’ovulation. Cette rupture génère des crampes, des maux d’estomac et des saignements vaginaux.

Ce sont les causes les plus fréquentes de saignements vaginaux entre les règles. Si toutefois vous avez des inquiétudes, vous devriez consulter un gynécologue.