Est-il mauvais de mettre des glaçons dans ses boissons ?

· 1 mars 2017

Le problème n’est pas les glaçons en soi, mais tous les micro-organismes qui s’accumulent dans le congélateur, ou même ceux que nous avons sur les mains au moment de les servir.

Lorsque l’été arrive, nous voulons nous rafraîchir par n’importe quel moyen. L’une des façons de ne plus avoir si chaud est de consommer une boisson fraîche.

S’il n’y en a plus dans le réfrigérateur ou dans le congélateur, nous optons pour les glaçons et la solution est trouvée.

Saviez-vous que ce n’est pas une bonne idée ? Dans cet article nous vous donnons les raisons pour lesquelles vous devriez éviter les glaçons dans vos verres.

Glaçons sales, boisson contaminée

glacons-sale-boisson-contaminee

Différentes études ont été réalisées pour déterminer si les glaçons, si populaires en été, étaient bons pour la santé.

Le résultat fut effrayant : dans la majorité des établissements de fast-food et les cafétérias « à la mode » l’eau utilisée pour faire des glaçons est remplie de bactéries (dans des doses similaires à celles trouvées dans les toilettes des mêmes locaux).

Sommes-nous en train de comparer les toilettes avec les boissons d’une chaîne de restaurants ? Oui. Et le pire c’est que les sanitaires sont nettoyés avec plus d’assiduité que les machines à glaçons.

Les responsables de ces multinationales ont suggéré que la possible découverte des bactéries est due à un facteur humain.

C’est-à-dire que celleux qui manipulent les machines et les glaçons sont les employé-e-s elleux-mêmes… qui nettoient également les toilettes, sont en contact avec l’argent, nettoient le sol… mais ne se lavent pas les mains.

Même si les analyses en laboratoire n’ont pas montré de graves contamination dans les boissons de ces établissements, ce qui est sûr c’est que les niveaux de bactéries étaient plus élevés que « la normale ».

Il est bon de prendre en compte que le problème n’est pas l’eau avec laquelle on fabrique les glaçons (qui est potable dans tous les cas) mais la prolifération de bactéries dans la machine qui les produit ou les mains de celleux qui servent les boissons.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Comment prendre soin de votre estomac et éviter qu’il ne tombe malade

bacteries

Peut-être que pour une personne saine, ces bactéries qui entrent dans l’organisme à travers les boissons n’est pas un problème, mais elles le sont pour certaines catégories de personnes comme les enfants, les personnes âgées ou les individus avec un système immunitaire faible.

Une autre question à prendre en compte sont les voyages dans des pays ou des villes où l’eau n’est pas potable.

Des destinations exotiques d’Afrique, d’Asie et d’Amérique n’ont pas le service sanitaire adapté et il est probable que l’eau provienne des rivières, des lacs, des ruisseaux ou des réservoirs contaminés.

Dans ce cas particulier nous recommandons de ne pas consommer de glaçons (sans exception). Il est préférable que la boisson soit chaude plutôt que de devoir passer plusieurs jours enfermés à l’hôtel avec de la diarrhée, des vomissements et des coliques (dans le meilleur des cas).

Et si je prépare mes glaçons ?

Nous nous basons sur une étude scientifique réalisée sur ce qu’il se passe dans les restaurants et cafétérias. Mais nous pourrions également dire que nous ne mangeons pas dans ces endroits et que les glaçons que nous mettons dans nos verres proviennent de notre propre congélateur.

Quel serait le problème dans ce cas ?

Pratiquement le même que dans les établissements de nourriture. Lorsque vous avez mis l’eau dans le bac à glaçons : vous étiez-vous lavé les mains avant ? Et lorsque vous avez mis les glaçons dans le verre ? Maintenant, vous comprendrez pourquoi nous disons que la situation est relativement similaire.

Et ce n’est pas tout, car si vous n’avez pas nettoyé le distributeur à glaçons du réfrigérateur ou le bac à glaçons, il est probable que de la moisissure se soit développée, qui passera ensuite sur les glaçons, puis à votre boisson et enfin à votre organisme.

Il est important qu’avant de verser l’eau dans le récipient, vous vérifiez qu’il soit propre comme vos mains. Lorsque les glaçons sont faits, et avant de les servir, lavez-vous les mains pour éviter de transférer n’importe quel germe ou bactérie.

glacon

Si vous remplissez tous les prérequis sanitaires pour préparer et utiliser vos glaçons, il y aura moins de possibilités d’introduire des micro-organismes dangereux pour votre santé.

Cependant, quelque chose de plus mérite d’être pris en compte au moment de repenser la consommation des boissons trop fraîches : l’irritation qu’elles provoquent dans la gorge et les cordes vocales.

Si en arrivant chez vous en ayant très chaud la première chose que vous faites c’est boire un soda, un jus ou un verre d’eau bien fraîche (avec des glaçons du congélateur) vous pouvez ensuite souffrir de maux de gorge ou même de dysphonie.

Boissons fraîches face aux boissons chaudes : lesquelles gagnent ?

boissons-fraiches-vs-boissons-chaudes

Quelque chose de réellement intéressant pour continuer d’apporter des points en faveur de la non-utilisation des glaçons c’est ce que produit sur le corps (surtout sur l’estomac) l’ingestion de liquides trop froids.

Il a été confirmé que la consommation d’eau avec des glaçons ou presque congelée pendant les repas provoque des indigestions. C’est pour cela que les asiatiques consomment du thé vert au lieu d’un jus ou d’un soda.

N’oubliez pas de lire : Les 6 remèdes maison contre le reflux acide

Lorsque l’on consomme des liquides froids, les vaisseaux sanguins se contractent, la production de mucosité dans le corps augmente et l’hydratation est entravée.

En revanche, en buvant de l’eau tiède (une infusion par exemple) les intestins bougent mieux, la digestion se termine plus rapidement, le sang se purifie et le corps se désintoxique à travers les reins.

Enfin, vous devez savoir que la consommation de quelque chose de tiède ou de chaud quand vous mangez aide à mieux digérer les graisses que vous ingérez, et évite que les parois de l’estomac se solidifient.

On conseille alors le thé lorsque le repas inclut des graisses végétales ou animales (huiles, fruits secs, viande, jaune d’œuf ou beurre).