Montélukast : usages, mécanisme et risques

Si vous prenez du montélukast ou envisagez d'en prendre ou de l'administrer à l'un de vos enfants sur avis médical, sachez qu'il existe des précautions à prendre. Poursuivez donc votre lecture pour en savoir plus.
Montélukast : usages, mécanisme et risques

Dernière mise à jour : 02 octobre, 2021

Des millions de personnes asthmatiques ou allergiques dans le monde prennent du montélukast. Parmi elles, environ un tiers sont des mineurs.

Ce médicament est utilisé pour traiter les différents symptômes de l’asthme et de la rhinite allergique saisonnière. Il est considéré comme assez efficace. Cependant, il a des effets secondaires indésirables, parmi lesquels figurent les maux de tête, les douleurs aux oreilles, la fatigue et la faiblesse.

Découvrez ici plus précisément ce qu’est le montélukast, à quoi il sert, comment il est administré, ses risques et ses contre-indications. Il s’agit d’un article purement informatif.

Qu’est-ce que le montélukast et à quoi sert-il ?

Le montélukast est un médicament qui nécessite une ordonnance médicale. Vous le trouverez en pharmacie sous l’une de ses dénominations commerciales : Singulair®, Senovital®, Sansibast®, Aireal® ou encore Everest®.

Ce médicament combat les symptômes de l’asthme, tels que la toux, la respiration sifflante, le bronchospasme et l’oppression thoracique. De plus, il aide à prévenir les difficultés respiratoires causées par l’exercice chez les personnes atteintes de cette maladie.

Ce médicament est également utilisé pour traiter les symptômes du rhume des foins, connu sous le nom d’allergie saisonnière ou de rhinite allergique saisonnière. Ce tableau clinique se manifeste par des éternuements, une congestion, un écoulement nasal et des démangeaisons nasales.

En général, le montélukast bloque l’action des leucotriènes. Ces substances, produites par les globules blancs et dérivées de l’acide arachidonique, ont un effet bronchoconstricteur plus puissant que l’histamine, provoquant le rétrécissement et l’inflammation des voies respiratoires.

Le montélukast a été approuvé par la Food and Drugs Administration (FDA). Il est utilisé dans le traitement de l’asthme chez l’adulte et l’enfant de plus de 6 ans, et dans le traitement de la rhinite allergique chez l’adulte et l’enfant à partir de 2 ans.

Il est considéré comme efficace. En effet, on observe des résultats positifs quant à la réduction des symptômes, comme le montrent les recherches. Cependant, il ne met pas fin à ces conditions.

Enfant asthmatique prenant du montélukast.
Le montélukast complète souvent l’action des inhalateurs traditionnels chez les patients asthmatiques.


Comment prendre le montélukast ?

Le montélukast se présente sous plusieurs formes : comprimés, comprimés à mâcher et granulés. Dans tous les cas, il est administré par voie orale. Il n’est pas recommandé en cas de crises d’asthme aiguës ou soudaines, car il ne s’agit que d’une prise par jour.

Dans le traitement de l’asthme, ce médicament doit être pris la nuit. À l’heure de prévenir les difficultés respiratoires associées à cette maladie, il est préférable d’en prendre deux heures avant de faire de l’exercice physique.

Dans le cas de la rhinite allergique, ce médicament peut être pris à tout moment, Bien que dans les mêmes conditions, à savoir une fois toutes les 24 heures.

Si vous donnez ce médicament en granulés à des enfants, vous pouvez les verser dans une cuillère à café ou bien les administrer directement du sachet à la bouche. L’enfant peut boire des liquides après les avoir ingérés.

Il peut également être mélangé avec un peu de lait, de la purée ou de la bouillie. Idéalement, ce mélange doit être préparé pour une consommation immédiate. Si 15 minutes s’écoulent après la préparation, il ne doit pas être conservé.

Ne modifiez pas la dose et ne suspendez pas le traitement, sauf indication contraire du médecin ou en cas de réaction. Il faut compter une journée pour commencer à ressentir les effets du Montelukast.

Si vous oubliez une dose par erreur, prenez-la dès que vous vous en souvenez. Mais si près de 24 heures se sont écoulées et que ce n’est que peu de temps avant l’heure habituelle, il est conseillé de ne prendre qu’une seule dose.



Risques et précautions

Que ce soit avant de commencer à le prendre ou pendant la durée du traitement, certaines précautions doivent être prises en compte pour éviter les risques et problèmes liés à la prise, à la conservation ou à l’élimination du médicament. Voyons cela plus en détail.

Avant le traitement

Informez votre médecin si vous êtes allergique à ce médicament, à l’un de ses ingrédients ou à tout autre médicament. Vous devez savoir quels sont les composants du montélukast que vous êtes sur le point de prendre.

De même, vous devez informer votre médecin des médicaments ou des suppléments que vous prenez ou prévoyez de commencer à prendre. Le montélukast peut interagir avec d’autres médicaments, tels que le phénobarbital, la rifampicine et le gemfibrozil.

Dans certaines situations, comme le fait d’avoir souffert d’une maladie du foie, une grossesse en cours ou prévue ou encore pendant l’allaitement, il est conseillé de consulter votre médecin. Par ailleurs, aucune étude n’a été menée chez les personnes souffrant d’insuffisance rénale.

Conservation

Comme pour de nombreux autres médicaments, le montélukast doit être conservé dans un endroit frais et sec à température ambiante. Cela exclut les endroits humides comme la salle de bain, et chauds comme la cuisine.

De même, il doit être tenu aussi loin que possible de la vue et de la portée des enfants. De préférence sous clé et en hauteur. Cette précaution s’applique même aux enfants qui prennent du montélukast sur avis médical.

Durée, expiration et rejet

Notez la date de péremption sur l’étiquette de l’emballage. La durée est généralement d’un an. La recommandation est que vous devriez éviter de consommer des médicaments périmés.

Une fois qu’ils sont périmés ou lorsque le traitement est terminé, si les médicaments doivent être éliminés, cela doit être fait en toute sécurité. Les médicaments font partie de ceschoses que vous ne devriez pas jeter dans les égouts.

Les effets secondaires du montélukast

Malgré les résultats positifs du montekulast, des effets secondaires indésirables ont également été rapportés. Bien qu’ils soient considérés comme rares, certains peuvent être graves. Les effets secondaires possibles du montélukast sont les suivants :

  • Signes de réaction allergique cutanée : éruption cutanée, rougeur, démangeaisons, cloques, desquamation.
  • Troubles de la gorge : enrouement, difficulté à avaler ou à parler.
  • Essoufflement : toux, respiration sifflante et oppression thoracique qui s’aggravent.
  • Douleur ou infection de l’ oreille.
  • Troubles gastro-intestinaux : nausées, douleurs abdominales, selles liquides.
  • Signes de problèmes hépatiques : jaunissement des yeux et de la peau.
  • Maux de tête et vertiges.
  • Troubles du sommeil : cauchemars, somnambulisme ou somnolence.
  • Dépression : des études cliniques ont mis en évidence que des expériences indésirables liées au comportement après la prise de montélukast se sont produites avec une prévalence de 2,73 %. Les recherches n’ont pas révélé de cas dans lesquels un suicide peut être directement attribué à la drogue.
  • Autres troubles du comportement : le syndrome d’Alice au pays des merveilles a été associé à la rispéridone et au montélukast.
Insomnie due au montélukast.
Certains troubles du sommeil peuvent être associés à une réaction indésirable au montélukast, bien qu’ils ne soient pas si fréquents.

Les études n’ont pas non plus établi de corrélation négative entre l’utilisation du montélukast et les accidents vasculaires cérébraux, les maladies cardiovasculaires ou l’infarctus du myocarde.

Les recommandations d’entretien

La FDA, prenant en considération les rapports d’événements neuropsychiatriques indésirables liés à l’utilisation du montélukast, a réévalué les avantages et les risques de ce médicament. À cet égard, elle a décidé que les entreprises pharmaceutiques doivent placer une case d’avertissement sur l’emballage.

Si une personne remarque un effet indésirable lors de la prise, qu’elle soit physique ou comportementale (agitation, agressivité, anxiété, irritabilité), elle doit immédiatement appeler un médecin et arrêter de prendre ce médicament. Même si elle n’a jamais eu de problèmes de santé mentale auparavant.

Cela pourrait vous intéresser ...
L’asthme pendant la grossesse
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
L’asthme pendant la grossesse

L'asthme pendant la grossesse est une situation à risque pour la mère et pour le fœtus qui doit être contrôlée par l'obstétricien.



  • Aldea Perona A, García-Sáiz M, Sanz Álvarez E. Psychiatric Disorders and Montelukast in Children: A Disproportionality Analysis of the VigiBase®. Drug Saf. 2016; 39(1): 69-78.
  • Cavus G, et al. Effects of montelukast and methylprednisolone on experimental spinal cord injury in rats. Eur. Rev. Med. Pharmacol. Sci. 2014; 18: 1770–1777.
  • Ficha técnica montelukast Stada 10 mg comprimidos recubiertos con película EFG [En línea]. Agencia Española de Medicamentos y Productos Sanitarios [fecha de consulta: 10 de septiembre de 2021]. URL disponible en: https://cima.aemps.es/cima/dochtml/p/74856/Prospecto_74856.html.
  • Garafoni F, Telechea H, Giachetto G. Reações psiquiátricas adversas do montelucaste. Arch Pediatr Urug. 2019; 90(2): 90-4.
  • Kumar A, Prakash A, Pahwa D, Mishra J. Montelukast potentiates the protective effect of rofecoxib against kainic acid-induced cognitive dysfunction in rats. Pharmacol. Biochem. Behav. 2012; 103: 43–52.
  • Marschallinger J, Schäffner I, Klein B, Gelfert R, Rivera FJ, Illes S, et al. Structural and functional rejuvenation of the aged brain by an approved anti-asthmatic drug. Nat Commun 2015;6:8466.
  • Palacios Sánchez L, Botero Meneses JS, Mora Muñoz L, et al. Alice in Wonderland Syndrome (AIWS). A reflection. Rev Colomb Anestesiol. 2018; 46(2): 143-147.
  • Reiss T, et al. Effects of montelukast (MK-0476), a new potent cysteinyl leukotriene (LTD4) receptor antagonist, in patients with chronic asthma. J. Allergy Clin. Immunol. 1996; 98: 528–534.
  • Palacios-Sánchez L, Botero-Meneses J, Mora-Muñoz L, et al. Alice in Wonderland Syndrome (AIWS). A reflection. Revista Colombiana de Anestesiología. 2018; 46(2): 143-147.
  • Saad M, Abdelsalam R, Kenawy S, Attia A. Montelukast, a cysteinyl leukotriene receptor-1 antagonist protects against hippocampal injury induced by transient global cerebral ischemia and reperfusion in rats. Neurochem. Res. 2015; 40: 139–150.
  • Yu G, et al. Montelukast: a cysteinyl leukotriene receptor-1 antagonist, doseand time-dependently protects against focal cerebral ischemia in mice. Pharmacology. 2005; 73: 31–40.