Mort subite du nourrisson : quelles sont les causes ?

Le syndrome de mort subite se présente chez les bébés de moins d'un an. L'un des aspects les plus importants pour prévenir ce syndrome est d'éviter qu'ils dorment sur le ventre car le risque d'asphyxie est plus élevé.
Mort subite du nourrisson : quelles sont les causes ?

Dernière mise à jour : 03 mars, 2021

La mort subite du nourrisson est l’une des préoccupations majeures des parents qui viennent d’avoir un bébé. Ce syndrome consiste en un arrêt cardiaque chez un bébé qui était apparemment en bonne santé ou qui ne souffrait d’aucune pathologie connue. Cette situation est également connue sous le nom de mort au berceau.

En général, le syndrome survient chez les enfants de moins d’un an pendant qu’ils dorment. En effet, c’est l’une des principaux causes de décès depuis la naissance jusqu’à la première année de vie. Quelles sont les causes ?

Quelles sont les causes ?

Bien que l’on ne sache pas exactement pourquoi ce phénomène se produit, une publication de la Clinique Mayo signale que cela semble avoir un rapport avec des défauts dans la partie cérébrale du bébé qui contrôle la respiration et l’agitation du sommeil. Ainsi, les facteurs de risque seraient certaines conditions du nouveau-né.

Par exemple, les bébés prématurés ou en insuffisance pondérale à la naissance présentent beaucoup plus de risques de souffrir de mort subite. Cela est dû au fait que leurs organes ne sont pas complètement matures.

La respiration et les battements du cœur peuvent alors être défaillants. Il en va de même avec les bébés qui présentent un défaut dans le développement de leur système nerveux.

Un bébé prématuré en couveuse.

Par ailleurs, une quelconque infection respiratoire antérieure peut être un facteur de risque de la mort subite du nourrisson. Bon nombre de ces infections ne sont pas complètement guéries et entraînent ensuite une MSN. En outre, d’autres aspects tels que l’âge et le sexe du bébé jouent également un rôle.

Il semble que la période la plus critique se situe entre l’âge de 2 et 4 mois. De même, les garçons y sont plus sensibles. D’autre part, on a observé que certaines conduites maternelles peuvent être liées, comme la consommation de tabac ou de drogues.

Quel est le lien entre la position de sommeil et la mort subite du nourrisson ?

Les problèmes physiques mentionnés ci-dessus, ajoutés à la position de sommeil ou l’usage de certains éléments dans le berceau -oreillers et couvertures- peuvent augmenter le risque de mort subite du nourrisson.

Selon un article de Eunice Kennedy Shriver National Institute of Child Health and Human Development, ce syndrome affecte plus souvent les bébés qui dorment sur le ventre. C’est la même chose pour ceux qui dorment sur le côté et finissent par se tourner dans leur sommeil.

Cela semble lié au fait que la respiration est plus difficile sur le ventre. Il est donc important de s’assurer que rien n’empêche l’air de rentrer correctement dans les voies respiratoires du bébé.

Pour cela, il est recommandé que les bébés dorment sur le dosDe plus, il est préférable qu’ils dorment dans un berceau dans la même chambre que les parents. Ils entendent alors mieux les bruits de sa respiration ou les sons étranges.

Cependant, il est déconseillé de partager le lit avec l’enfant sans délimiter une zone ou avec des objets qui pourraient gêner sa respiration. D’autre part, pour prévenir la mort subite du nourrisson, il est également conseillé d’éviter de trop couvrir le bébé, qu’il ait trop chaud et atteigne une température trop élevée.

Un bébé qui dort.

Quelles sont les recommandations générales pour prévenir la mort subite du nourrisson ?

En plus de placer le bébé sur le dos pour dormir, et de contrôler la température, il existe d’autres mesures qui peuvent réduire l’incidence de la mort subite du nourrisson. La première recommandation est que le lit du bébé soit ferme et sans objets. Les oreillers ou couvertures impliquent également un risque d’asphyxie.

Par ailleurs, un communiqué de National Health Services présente une liste de choses à faire pour aider à prévenir ce syndrome. Cela comprend les éléments suivants :

  • Placer le bébé avec les pieds touchant l’extrémité du berceau ou de la poussette.
  • Garder la tête du bébé découverte: la couverture ne doit jamais être au-dessus des épaules.
  • Laisser le bébé dormir dans la même chambre que les parents pendant ses six premiers mois.
  • L’allaiter, si possible.

En outre, il est fondamental d’éviter de fumer, que ce soit pendant la grossesse ou près de l’enfant. Il en va de même pour tout type de drogues. Même s’il s’agit d’une substance légale, l’alcool est également très nocif pendant la grossesse.

Toutefois, l’aspect le plus pertinent est de consulter régulièrement le pédiatre. Ce professionnel est chargé d’effectuer les examens de routine au bébé pour établir son état de santé. Il fournit aussi des indications simples aux parents pour éviter, autant que possible, la mort subite du nourrisson.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les traitements de la croûte de lait et de l’acné du nourrisson
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les traitements de la croûte de lait et de l’acné du nourrisson

La croûte de lait est une éruption cutanée caractérisée par des taches rougs dont le contour est bien définie. On en parle dans cet article.