Plagiocéphalie du bébé : prévention et traitement

2 septembre 2019
La plagiocéphalie est un problème esthétique qui peut nuire à l'estime de lui-même de votre enfant au fur et à mesure qu'il se développera. Et influencer son enfance et son adolescence.

La plagiocéphalie est l’anomalie craniofaciale la plus courante. Elle consiste en une distorsion asymétrique du crâne du bébé. Celui-ci se trouve aplati dans la région postérieure (occipitale) et présente une forme semblable à un losange.

Il s’agit d’un trouble purement esthétique qui n’affecte pas le développement intellectuel du bébé. Son incidence est élevée et due, principalement, à la posture dans laquelle se trouve le bébé pour dormir. Elle se produit lorsque, dès la naissance, le nourrisson dort sur le dos, avec la tête toujours du même côté.

Néanmoins, cela peut être également présent dès la naissance. Dans ce cas, cela peut être dû à une étroitesse du bassin de la mère ou même à une complication lors de l’accouchement. Dans cet article, nous vous expliquons donc comment prévenir et traiter la plagiocéphalie.

Pourquoi la plagiocéphalie se forme-t-elle ?

La plagiocéphalie est due à une pression exercée sur le crâne du bébé. Cela peut être pendant le développement foetal, au moment de l’accouchement ou après la naissance.

L’incidence de la plagiocéphalie a sensiblement augmenté car les pédiatres recommandent maintenant de placer les bébés sur le dos pour dormir.

Cette position empêche au nouveau-né de souffrir d’une mort subite durant le sommeil. En revanche, elle exerce également une pression continue sur la même zone du crâne qui finit par se déformer. Par ailleurs, les portes-bébés ont aussi été en lien avec cette incidence accrue.

Une mère et son bébé qui dort

Voici d’autres situations qui peuvent favoriser la plagiocéphalie :

  • Naissance prématurée
  • Torticolis musculaire congénital qui amène le bébé à se reposer toujours sur la même zone du crâne
  • Position inadéquate dans l’utérus
  • Traumatismes lors de l’accouchement

Découvrez également : Accouchement déclenché : pourquoi et comment ?

Symptômes de la plagiocéphalie

Comme nous l’avons mentionné précédemment, il s’agit d’une pathologie esthétique. Elle ne compromet en rien le développement intellectuel du bébé. Le plus remarquable, c’est qu’elle produit une asymétrie faciale et crânienne. De plus, elle provoque également un désalignement des oreilles ainsi qu’un front bombé.

La plagiocéphalie peut déterminer de façon décisive l’estime personnelle d’un bébé à l’avenir. Par conséquent, il est très important de connaître certaines mesures pour la prévenir et la traiter à temps.

Comment prévenir ce trouble ?

Puisque le bébé doit dormir sur le dos, il est important de bouger la posture de la tête. L’idéal est d’alterner le côté d’appui entre la droite et la gauche. D’autre part, il est conseillé que l’enfant passe un peu de temps sur le ventre quand il est réveillé.

Le Tummy time est une méthode qui permet de développer les capacités motrices du bébé. Elle ne s’applique que lorsque le bébé est éveillé. Cette méthode consiste à placer le bébé sur le ventre, comme nous l’avons dit précédemment.

Cela peut se faire sur la poitrine des parents, sur le lit, ou sur n’importe quelle surface confortable. L’essentiel est qu’il passe un peu de temps à jouer, sous surveillance, dans cette position. Ainsi, la capacité musculaire du bébé est renforcée.

Le plus important est d’éviter l’appui prolongé de la tête dans la même posture. Pour ce faire, le bébé peut être dans les bras ou une chaise qui ne presse pas sur son crâne. C’est pourquoi il est également recommandé de ne pas utiliser de chaises qui maintiennent une position fixe, comme les sièges de voitures, durant trop longtemps.

Il est préférable de ne pas laisser trop longtemps dans un siège auto un bébé présentant une plagiocéphalie

Par ailleurs, il est possible de mettre en place d’autres mesures interactives. Par exemple, vous pouvez placer des jouets de l’autre côté de son lit. Ainsi, il y a plus de chance que votre bébé tourne la tête. Une autre alternative est de lever légèrement le matelas pour l’incliner.

Lisez aussi : Pourquoi ne faut-il pas laisser votre bébé dormir dans le siège auto ?

Traitement de la plagiocéphalie

Le traitement ne s’utilise que lorsque les mesures ci-dessus n’ont pas fonctionné. Tout d’abord, il est possible d’utiliser des casques moulants. Ils consistent à appliquer une pression modérée sur le crâne. De plus, ils évitent l’appui de la tête sur la déformation.

Il s’agit d’un système d’orthopédie cranioplastique dynamique. Ces casques s’utilisent à partir du troisième mois de vie. Il est fondamental de procéder également à des révisions régulières.

La chirurgie ne s’utilise que dans les cas très graves. En effet, on ne devrait y avoir recours uniquement si toutes les autres procédures ont échoué.

En conclusion

Il est essentiel de suivre les mesures de prévention afin d’éviter que cela arrive. Il s’agit d’exercices et de mesures simples qui empêcheront le bébé de souffrir d’un problème inesthétique majeur.

Enfin, l’idéal est d’aller chez le médecin face au moindre doute ou à la moindre anomalie. Il saura vous conseiller et aider votre bébé.

 

  • Deformidades de la cabeza: la plagiocefalia postural | EnFamilia. (n.d.). Retrieved May 29, 2019, from https://enfamilia.aeped.es/temas-salud/plagiocefalia-postural
  • PLAGIOCEFALIA. Tratamiento niños de Plagiocefalia, braquicefalia y escafocefalia. (n.d.). Retrieved May 29, 2019, from http://www.plagiocefalia.es/
  • Vergara-Acevedo, S. E., & Criales-Cort??s, J. L. (2001). Plagiocefalia. Gaceta Medica de Mexico, 137(4), 371–372.
  • Esparza, J., Hinojosa, J., Muñoz, M., Romance, A., García-Recuero, I., & Muñoz, A. (2014). Diagnóstico y tratamiento de la plagiocefalia posicional. Protocolo para un Sistema Público de Salud. Neurocirugía, 18(6), 457–467. https://doi.org/10.1016/s1130-1473(07)70252-x