Ne pas se laver : les conséquences sur votre corps

5 mai 2020
Ce qui se passe dans votre corps si vous ne vous lavez pas est une succession de changements qui touchent principalement la peau. La forme clinique la plus courante de cette complication est la dermatose négligée. Nous vous en parlons dans cet article.

Ne pas se laver n’est pas une idée, car cela implique des aspects négatifs que nous connaissons tous. Mais il ne s’agit pas seulement de parler des mauvaises odeurs et des infections cutanées dues au manque d’hygiène. La science a étudié ces effets et a même identifié une pathologie connue sous le nom de dermatosis neglecta.

Il faut savoir que la peau est constamment colonisée par des microorganismes. Cette flore présente dans l’épiderme est composée de bactéries et de champignons. Les bactéries sont de différents types et présentent certaines variations en fonction du climat et de l’âge.

La flore de la peau remplit différentes fonctions, et l’hygiène corporelle intervient dans le processus d’entretien de celle-ci. Ce qui se passe dans votre corps si vous ne vous lavez pas, c’est que vous cessez d’intervenir positivement dans la croissance des bactéries et des champignons, leur donnant ainsi la possibilité de se reproduire de manière incontrôlée.

L’absence de douches ou de bains corporels facilite l’expansion de la flore cutanée, assimilant les micro-organismes pathogènes qui ne remplissent plus les fonctions saines de l’organisme. En résumé nous devenons plus sensibles aux bactéries et champignons externes.

Ne pas se laver : des changements corporels indésirables

Lorsque vous ne vous lavez pas pendant plusieurs jours, votre corps commence à changer. Bien que certains changements soient internes, comme la modification du métabolisme, la plupart sont externes, concentrés dans la peau. Parmi ces changements, on peut citer les suivants :

  • Amélioration du métabolisme : les douches et les bains stimulent les processus cellulaires internes. Le métabolisme augmente avec notre hygiène car il est stimulé pour générer de l’énergie. Au contraire, sans hygiène adéquate, les processus de production d’énergie ralentissent
  • Accumulation de tissus morts : le lavage sert à éliminer les cellules mortes de l’épiderme. De cette façon, de nouvelles cellules peuvent prendre leur place, réduisant également la production de sébum. Pour les personnes souffrant d’acné, c’est très important
  • Infections cutanées : comme nous l’avons déjà mentionné, ce qui se passe dans votre corps si vous ne prenez pas de bain, c’est que cela favorise l’implantation de micro-organismes pathogènes. Une forme clinique que nous verrons plus tard est la dermatosis neglecta
  • Mauvaises odeurs : si vous ne vous lavez pas régulièrement, votre peau commence à sentir mauvais. Bien que la sueur soit souvent désignée comme la cause des odeurs désagréables, ce n’est pas la réalité. Le manque de douches génère l’implantation de bactéries qui ne font pas partie de la flore habituelle de la peau ; ces bactéries s’accumulent et stockent des restes de cellules mortes qui pourrissent. C’est de là que vient l’odeur
Le fait de ne pas se laver implique de mauvaises odeurs

Lire la suite : La santé de la peau : mythes et vérités

La dermatosis neglecta, une des conséquences du fait de ne pas se laver

Relativement récemment, en 1987, des chercheurs ont décrit cette pathologie. Il ne s’agit pas d’une nouvelle maladie, mais de plus en plus d’études sont menées sur ce type de lésions.

Dans la dermatosis neglecta, qui se produit sur votre corps lorsque vous ne vous lavez pas souvent, des plaques pigmentées apparaissent sur la peau. Ces plaques ont une texture et une forte concentration de sébum. La cause principale de ce phénomène est le manque d’hygiène.

Une mauvaise hygiène n’est pas toujours liée à la paresse de l’individu ou au manque d’intérêt pour son apparence personnelle. Dans les pathologies psychiatriques, par exemple, les patients ont une mauvaise hygiène en raison de leur état mental. Il existe également des formes locales, autour des cicatrices chirurgicales qui ne sont pas lavées en raison de la douleur dans la région.

Une autre forme clinique qui entraîne une confusion avec la dermatsis neglecta est la dermatose terraforme. La principale différence est l’âge d’apparition car, dans ce dernier cas, les personnes touchées sont des adolescents qui négligent leur hygiène en raison de changements de comportement typiques de ce stade, notamment de mauvaises habitudes d’hygiène caractéristiques.

Il n’y a pas de symptômes de la dermatosis neglecta autres que les plaques. La mauvaise odeur accompagne les lésions en raison de l’accumulation de restes cellulaires et des bactéries qui y prolifèrent. Le traitement n’est autre que le lavage, et aucun antibiotique n’est nécessaire.

Ne pas se laver et avoir une mauvaise hygiène n'est pas conseillé

En savoir plus : Comment en finir avec la mauvaise odeur corporelle ?

Il n’est pas non plus bon de trop se laver

Ce qui se passe dans votre corps si vous ne vous lavez pas est nocif, mais nous savons aussi qu’un nettoyage excessif peut être contre-productif. L’idéal est de trouver un juste milieu et un équilibre.

Les douches excessives provoquent des dermatites. Il peut y avoir un excès de desquamation avec perte de cellules importantes pour la protection de l’épiderme.

En outre, dans les salles de bains, nous utilisons généralement des produits chimiques tels que des savons, des gels et des shampoings, qui ne sont pas sans effet. La peau réagit à ces composés, et des effets indésirables peuvent se produire.

En conclusion

Ce qui se passe dans votre corps si vous ne vous lavez pas est une série de réactions qui aboutissent à des lésions cutanées. Plus de trois jours sans douche peuvent être nocifs en raison de l’altération de la flore cutanée habituelle, entraînant la production de mauvaises odeurs.

Vous ne devez pas non plus être obsédé et vous laver excessivement. Il est essentiel de trouver un point d’équilibre qui vous permette de maintenir l’hygiène corporelle à un niveau adéquat.

 

  • Saritha M, Karthikeyan K. Dermatitis neglecta-to be remembered, not neglected! Indian Dermatol Online J 2015; 6(2): 138-9.
  • Poskitt, L., et al. « ‘Dermatitis neglecta’: unwashed dermatosis. » British Journal of Dermatology 132.5 (1995): 827-829.
  • González-Consuegra, Renata Virginia, Diana Carolina Pérez-Valderrama, and Luisa Fernanda Valbuena-Flor. « Prevención de lesiones de piel: educación en el equipo de salud y familiares de personas hospitalizadas. » Revista de la Facultad de Medicina 64.2 (2016): 229-238.