Otite moyenne séreuse : symptômes, causes et traitement

Une otite aiguë mal soignée devient séreuse. L'une des conséquences de cette maladie est une perte auditive temporaire.
Otite moyenne séreuse : symptômes, causes et traitement

Dernière mise à jour : 15 janvier, 2022

L’otite moyenne séreuse (OMS) est la conséquence d’une inflammation aiguë de l’oreille moyenne avec une mauvaise résolution. Ce trouble est également causé par des allergies qui bloquent la trompe d’Eustache, provoquant une perte auditive temporaire et une congestion des oreilles. Au cours de la maladie, le patient sécrète des fluides aqueux à travers le conduit auditif, mais sans infection.

Cette altération se produit chez les personnes de tout âge. Cependant, son incidence est plus élevée chez les enfants. La Commission pour la détection précoce de la surdité affirme que l’impact est plus élevé chez les nourrissons présentant des comorbidités de divers types.

Quelles sont les causes de l’otite moyenne séreuse ?

L’otite séromuqueuse, l’autre nom de la maladie, dérive de la résolution incorrecte de l’otite moyenne aiguë. Cette dernière, comme l’explique la Clinique de l’Université de Navarre, est contagieuse et sporadique ou répétitive. Au cours du processus de désinflammation et de désinfection bactériennes, du liquide reste dans l’oreille moyenne, ce qui conduit à l’OMS.

Certains facteurs environnementaux augmentent également le risque. Aussi, il est à noter que nourrir les bébés à plat sur le dos augmente le risque de reflux du contenu du biberon dans la trompe d’Eustache. Par ailleurs, les otites séreuses ont tendance à survenir davantage chez les enfants, car les conduits auditifs sont plus petits. Voici d’autres causes pertinentes :

  • Fissures palatines
  • Congestion froide
  • Chirurgies qui compromettent le tube auditif
  • Changements soudains de la pression atmosphérique
  • Sinusite chronique
  • Radiothérapie pour le cancer de la tête et du cou
Otite moyenne séreuse chez un enfant.
Les enfants sont le groupe de population qui souffre le plus d’otite moyenne séreuse.

Les symptômes de l’otite moyenne séreuse

Le liquide accumulé derrière le tympan peut être purulent, muqueux, séreux ou combiné ; il a tendance à changer au cours de la maladie. L’OMS est parfois asymptomatique, mais quand elle ne l’est pas, le signe le plus courant est une perte auditive, qui est évidente chez les enfants lorsqu’ils ne répondent pas ou qu’ils montent trop le volume de la télévision.

Les personnes qui en souffrent perçoivent un bouchon, une augmentation de la pression dans l’oreille et une déficience auditive, notamment après des allergies, des infections des voies respiratoires supérieures, des voyages en avion ou pendant la plongée. Les symptômes les plus courants sont les suivants :

  • Acouphènes
  • Augmentation de la douleur à l’oreille
  • Vertige ou perte d’équilibre
  • Performances moindres


Le diagnostic

L’examen physique des oreilles est essentiel pour détecter une otite séromuqueuse. Les oto-rhino-laryngologistes effectuent une otoscopie, dans laquelle ils recherchent les niveaux d’air-liquide. De même, le nasopharynx est exploré, afin d’exclure l’hypertrophie des végétations adénoïdes.

Ce ne sont pas des examens compliqués. Le médecin insère doucement la pointe d’un otoscope dans l’oreille pour visualiser le tympan et vérifier le mouvement, la rétraction et la couleur de la membrane.

La tympanométrie fait partie des examens réalisés. Elle consiste en l’introduction d’un spéculum dans le conduit auditif externe. Elle mesure la pression dans l’oreille et émet une tonalité afin que la cage tympanique la renvoie vers le tympanomètre. Lorsqu’il y a du liquide accumulé dans l’oreille moyenne, le son est anormal.



Le traitement de l’otite moyenne séreuse

Lorsque le trouble est récurrent, une intervention chirurgicale améliore considérablement l’état. Il peut s’agir d’une myringotomie, qui nécessite parfois l’insertion de tubes de drainage, ou de l’adénoïdectomie. L’autogonflage est une autre procédure possible.

Mais pas tous les cas nécessitent un traitement. La plupart des patients progressent de manière satisfaisante avec l’administration de corticostéroïdes, de mucolytiques ou d’antihistaminiques.

Selon la durée des symptômes, une série d’antibiotiques peut s’avérer nécessaire. Si le problème persiste au bout de 6 semaines, des examens supplémentaires ou des examens auditifs seront nécessaires. Ce sera au spécialiste de décider de la marche à suivre.

Antibiotiques pour l'otite moyenne séreuse.
Lorsqu’une infection bactérienne active de l’oreille est diagnostiquée, des antibiotiques sont prescrits.

La confusion avec d’autres otites

Il existe différents types d’otites, ce qui déroute souvent les personnes qui en souffrent. Chaque type a ses propres causes et traitements. 

Par exemple, ne pas bien se sécher les oreilles peut provoquer l’otite du nageur. Plus de cas sont signalés en été, car c’est la période de plus grande fréquentation des piscines et des plages. Ce type d’otite n’a rien à voir avec l’otite séromuqueuse. L’otite moyenne aiguë est fréquente en automne et en hiver, en raison des rhumes et des grippes.

Certaines recommandations aident à prévenir l’OMS. Il est conseillé de ne pas nourrir les bébés en position décubitus dorsal et d’allaiter autant que possible. Il est également conseillé de rester à l’écart de la fumée de cigarette, de laver fréquemment les jouets des enfants et d’être à jour dans ses vaccins, en particulier les vaccins antipneumococciques, car ils combattent les infections de l’oreille courantes.

This might interest you...
Que signifient les bourdonnements dans les oreilles ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Que signifient les bourdonnements dans les oreilles ?

Différents facteurs peuvent provoquer des bourdonnements dans les oreilles. Un traitement adapté permet de surmonter ce problème sans conséquence g...