Découvrez la plante qui aide le foie à se régénérer

5 février 2015
Le desmodium possède la capacité de réguler le taux d'enzymes présentes dans le foie et de détendre les fibres musculaires lisses, c'est pourquoi il participe à sa régénération.

Son nom est un peu compliqué à lire et à dire mais ses propriétés sont vraiment miraculeuses.

Elle s’appelle Desmodium adscendens et on la trouve en Afrique Equatoriale. Elle grandit dans des endroits très humides, et toujours au pied des palmiers à huile. Découvrez la plante qui aide le foie à se régénérer dans cet article.

En apprendre plus sur les fonctions hépatiques

Avant de mieux découvrir cette plante qui a la capacité de régénérer le foie, il faut d’abord comprendre certains concepts en lien avec les fonctions hépatiques. En effet, celles-ci sont importantes pour notre corps.

Le foie travaille de façon infatigable pour vous maintenir en bonne santé. Mais aussi pour réguler et purifier l’organisme des substances toxiques. Il synthétise les protéines et capture egalement tout le négatif que vous lui apportez à travers la nourriture et les boissons.

Il est donc vital de le maintenir dans de bonnes conditions. Le foie est l’organe le plus grand et le plus complexe de notre corps. Il intervient ainsi dans 500 fonctions et fait une excellente équipe avec la vésicule biliaire.

Ils favorisent le développement des fonctions métaboliques, absorbent les vitamines, agissent sur les hormones et bien plus encore.

Le foie

Il faut également savoir que le foie a le pouvoir de se régénérer par lui-même si on lui donne les outils adéquats. Même si on en retire une partie suite à une maladie ou à un accident, elle pousse à nouveau, grâce aux cellules mères.

Mais pour que cela arrive, au moins 25% du foie doit être en bonne santé.

D’autre part, c’est un organe extrêmement sensible, car il se détruit plus rapidement que n’importe quel autre organe. Consommer beaucoup d’alcool, manger trop de graisses, souffrir de certaines maladies ou d’altérations métaboliques vont rendre le foie inutilisable. Ou du moins suffisamment endommagé pour l’empêcher de travailler à temps plein.

Desmodium adscendens : la plante magique pour le foie

En phytothérapie, il existe différents remèdes naturels qui améliorent les fonctions hépatiques. C’est le cas du chardon-Marie, du pissenlit, du radis noir ou de l’artichaut sauvage.

Cependant, l’unique plante réellement magique et puissante est la Desmodium adscendens.

Améliorer l'immunité du foie

Cette variété pousse en Afrique, ses feuilles sont de couleur verte clair, c’est une mauvaise herbe qui s’enroule autour des palmiers ou des cocotiers. Elle possède des fleurs de couleur violette clair et des fruits verts qui peuvent mesurer jusqu’à 25 centimètres de long. Elle est également appelée « amour sec », “burbur”, “trèfle savane” ou encore “colle colle”.

On l’utilise depuis des siècles au Sénégal, en Côte d’Ivoire et au Congo. Au Ghana, par exemple, on l’utilise dans la médecine naturelle comme traitement pour l’asthme, la dysenterie, la constipation et les coliques abdominales.

Elle a été découverte par la médecine naturelle en 1960, grâce à deux docteurs français qui travaillaient pour des oeuvres sociales dans la région.

Elle a été utilisée pour des patients souffrant d’hépatite, qui ont été guéris en quelques semaines. Les soigneurs locaux en savaient beaucoup sur cette plante et emmenèrent plusieurs échantillons pour les analyser en laboratoire.

Les premiers résultats indiquèrent que la Desmodium adscendens comportait des alcaloïdes, des saponines, des flavonoïdes et également des anthocyanes, des composants très bénéfiques pour le corps.

Ensuite, on a réalisé des essais cliniques en Angleterre, au Canada et en France. Ces études ont permis de déterminer que cette plante ne servait pas seulement à traiter les dysfonctionnements hépatiques mais également qu’elle protégeait le foie pendant les traitements invasifs ou de longue durée comme le cas de la chimiothérapie et pour les patients allergiques.

Effet sur le foie

Elle a la capacité de normaliser les niveaux d’enzymes dans le foie et relaxer les fibres musculaires lisses. La Desmodium adscendens offre aussi des propriétés bronchodilatatrices et antihistaminiques.

Café pour le foie

Cette plante puissante est un excellent traitement naturel pour différentes maladies hépatiques, virales ou bien provoquées par des produits chimiques ou des intoxications ( à cause de l’alcool ou médicamenteuse).

Et comme si tout cela n’étais pas assez, elle aide à maintenir le système immunitaire dans des conditions parfaites. Elle est donc idéale pour les patients qui souffrent de pathologies comme le VIH.

La Desmodium adscendens est très efficace pour traiter les symptômes de l’hépatite (teint jaune, céphalée, fatigue, perte d’appétit), que disparaissent en peu de jours. L’usage traditionnel de cette plante en cas d’épilepsie interpellent également les chercheurs.

Comment consommer la Desmodium adscendens ?

Cette merveilleuse plante peut être obtenue dans certains magasins naturistes sous forme de plante sèche. Vous pouvez aussi la trouver sous forme d’extrait, en teinture mère et même en capsules.

Pour augmenter ses capacités de régénération du foie, on peut l’associer avec d’autres plantes comme le romarin ou le chardon-Marie.

Il faut souligner la Desmodium adscendens a des effets laxatifs.

Si vous souffrez d’un problème hépatique, il est conseillé de consommer entre 6 et 10 grammes quotidiens de cette plante sèche. Il faut les bouillir dans un litre d’eau.

Ce traitement doit être suivi entre deux ou quatre semaines (phases aigües) ou entre 6 et 8 semaines (phases chroniques).

Si vous suivez un traitement médical avec des pilules qui endommagent le foie, comme par exemple pour les mycoses sur les ongles, il est bon de consommer une infusion de Desmodium adscendens. Vous pouvez en consommer un jour avant, pendant et après le traitement. La dose adaptée est de 6 grammes par litre d’eau.

Vous avez donc intérêt à profiter des avantages de la plante Desmodium adscendens pour revitaliser et désengraisser le foie. Ainsi, dans le cas du « foie gras »,  il est nécessaire de prendre une dose quotidienne de 10 grammes entre un et trois mois.

Et dans le cas des personnes qui souffrent d’allergies (et surtout d’asthme), la posologie est de 5 grammes par jour, toujours sous forme d’infusion.

  • Servin, F. (1994). Diprivan® et foie. Annales Francaises d’anesthesie et de Reanimation. https://doi.org/10.1016/j.neuron.2015.09.016
  • Dhumeaux, D. (2003). Foie et grossesse. Feuillets de Biologie. https://doi.org/10.1016/S0399-8320(04)94992-5
  • Joyeux, H., Solassol, C., & Pujol, H. (1982). Strategie thérapeutique dans deux cas de foie métasfatique diffus. Lobectomies hépatiques et énucléations des métastases dans le foie restant en un ou deux temps. La Nouvelle Presse Medicale. https://doi.org/10.1038/88213