Un pompier de 41 ans a reçu la greffe de visage la plus aboutie de l’histoire

20 janvier 2016
Au bout de 70 opérations, le patient a reçu la greffe de visage la plus aboutie de l'histoire, du cuir chevelu jusqu'aux conduits auditifs de l'oreille.

Une équipe du Centre Médical Langone de New-York, aux Etats-Unis, a réussi la greffe de visage la plus complète et complexe de l’histoire de la médecine.

Le patient dont nous allons parler aujourd’hui est un ancien pompier de 41 ans nommé Patrick Hardison qui, en septembre 2001, avait souffert de graves brûlures au visage, alors qu’il tentait de sauver une femme d’un incendie, dans le Mississippi.

La chirurgie a été réalisée le 15 août dernier, après une procédure complexe qui a duré 26 heures, et qui a pu compter sur la participation de plus de 100 professionnels de santé, qu’ils soient médecins, infirmières, techniciens ou personnels de soutien, tous dirigés par le docteur Eduardo D. Rodriguez.

Après avoir attendu que le patient franchisse avec succès toutes les étapes de sa convalescence, la nouvelle a été diffusée dans le monde entier, au vu de l’importance qu’elle a pour l’avancée de la médecine.

L’histoire

En 2001, Patrick Hardison, un pompier volontaire de New-York, a été gravement brûlé au troisième degré sur une grande partie de son visage, alors qu’il pénétrait dans un immeuble en flammes, pour secourir une femme qu’il pensait piégée au milieu de l’incendie.

Le toit de la bâtisse s’est effondré sur lui, en lui causant de graves blessures qui le plongèrent, durant de nombreuses heures, au seuil de la mort.

Quelques temps après l’intervention des pompiers, il s’est avéré que la femme ne s’était jamais trouvée dans l’immeuble au moment de l’incendie, car elle était simplement en train de pêcher.

Depuis ce tragique événement, le pompier a du se soumettre à plus de 70 opérations chirurgicales, qui n’ont pas toutes eues le succès de celle qui lui a redonné de l’espoir, il y a maintenant quelques mois.

Grâce au docteur Eduardo Rodriguez, et à son équipe chirurgicale de pointe, le patient a reçu la greffe de visage la plus importante jamais réalisée, en termes de quantité de tissus transférée.

Voir également : Les tatouages pour « effacer » les blessures de la vie

greffe-visage_2-500x378

La chirurgie, estimée à un million de dollars, a permis de greffer divers éléments du visage comme :

  • Le cuir chevelu
  • Les oreilles et les conduits auditifs
  • Les os du menton
  • Les pommettes
  • Le nez complet
  • Les paupières et les muscles qui les contrôlent (avant, l’homme ne pouvait pas entièrement fermer les yeux)

Le docteur Rodriguez, chirurgien en chef de l’opération, s’est exprimé sur l’opération, de la manière suivante :

« Lorsque j’ai rencontré Patrick, et qu’il m’a raconté son histoire, j’ai su que je devais faire tout ce qui était en mon pouvoir pour l’aider, et tous les membres de mon équipe ont ressenti la même chose.

Son opération établit de nouveaux standards pour la greffe de visage, et va devenir un outil d’apprentissage incroyable. Nous n’aurions pas pu aider Patrick sans un extraordinaire travail d’équipe ».

Après 90 jours de convalescence, Patrick a très bien réagi à la greffe. Lors de la présentation de son nouveau visage au monde entier, le héros s’est exprimé ainsi :

« Ils m’ont donné bien plus qu’un nouveau visage. Ils m’ont donné une nouvelle vie ».

Le donneur

Donneur-greffe-visage-500x281

Cette procédure, qui a nécessité plus d’un an de préparation, n’aurait pas été possible sans le donneur, David Rodebaugh, un artiste de 26 ans décédé d’une mort cérébrale, après un tragique accident de vélo sur le pont de Brooklyn.

La greffe a également été rendue possible grâce à l’intervention opportune de l’association à but non lucratif LiveOnNY, qui se consacre à la recherche de donneurs d’organes et de tissus, dans l’agglomération de New-York.

Ce sont eux qui sont rentrés en contact avec la famille Rodebaugh, pour qu’elle autorise la greffe des organes de David, dont celle de son visage.

Selon le chef de l’opération, l’attente pour la greffe a été très longue car il fallait trouver le donneur parfait.

Il ne fallait pas seulement qu’il ait le même groupe sanguin ainsi que la même couleur de peau et de cheveux, mais il fallait également qu’il ait une structure osseuse faciale similaire.

Nous vous recommandons également : L’homme qui a sauvé des millions de bébés avec son sang

Pour toutes ces raisons, mais aussi à cause du coût faramineux d’une telle opération, des centaines de patients sont dans l’attente de la même greffe, et ne la recevront peut-être jamais.

La chirurgie de Patrick Hardison n’aurait pas été réalisée sans les fonds reçus par le NYU Langone Medical Center dans le cadre d’une bourse de recherche.

L’hôpital espère désormais pouvoir mener d’autres opérations similaires, et sauver la vie des nombreuses personnes dans le même cas que le pompier volontaire de la Grosse Pomme.

Depuis 2005, et la première greffe de visage réalisée en France, plus de 20 personnes ont reçu cette chirurgie à travers le monde. Malheureusement, 5 d’entre elles n’y ont pas survécu.

 

A découvrir aussi