Première visite chez le gynécologue pendant la grossesse : que faut-il savoir ?

La première visite chez le gynécologue pendant la grossesse est tout un événement, notamment pour les mères qui vont accoucher pour la première fois. Le meilleur conseil est de bien préparer cette rencontre.
Première visite chez le gynécologue pendant la grossesse : que faut-il savoir ?
Leonardo Biolatto

Relu et approuvé par le médecin Leonardo Biolatto.

Écrit par Edith Sánchez

Dernière mise à jour : 10 octobre, 2022

La première visite chez le gynécologue pendant la grossesse est un moment très important. Non seulement en raison de sa signification en termes émotionnels, mais aussi parce que c’est le bon moment pour dissiper les doutes et fournir des informations pertinentes.

Même si une femme a déjà eu des enfants, elle peut avoir besoin des conseils d’un médecin sur des questions spécifiques. D’où l’importance de ces consultations.

Il est préférable de préparer la première rencontre avec le gynécologue pendant la grossesse. Que faut-il considérer ? Découvrez-le ci-dessous.

Quand a lieu la première visite chez le gynécologue pendant la grossesse ?

La première visite chez le gynécologue pendant la grossesse a généralement lieu entre les semaines six et neuf, à compter de la dernière menstruation. Au cours de cette rencontre, un entretien clinique aura lieu pour évaluer l’état de santé de la mère. Cette dernière pourra également les questions pertinentes.

Le gynécologue fera un bilan général. Il mesurera la tension artérielle et déterminera la taille et le poids.

Ces données seront le point de départ pour les futurs rendez-vous. Des tests peuvent également être effectués pour confirmer la grossesse.

Habituellement, lors de la première visite chez le gynécologue pendant la grossesse, une échographie est demandée, afin d’établir la vitalité de l’embryon et confirmer l’état du sac amniotique. Ce test permet de savoir s’il y a une grossesse multiple, par exemple, et d’exclure une grossesse extra-utérine.

Que demander au gynécologue ?

La première visite chez le gynécologue pendant la grossesse est le moment idéal pour dissiper les doutes. L’idéal est d’écrire toutes les questions afin qu’aucune ne soit oubliée.



Compléments Alimentaires

Les femmes enceintes doivent prendre des suppléments d’acide folique. C’est pourquoi il est important de demander au médecin quelle est la dose appropriée et pendant combien de temps ce complément doit être pris.

Cette substance est essentielle pour prévenir les problèmes chez le fœtus, tels que le spina bifida et la fente labiale. Aussi, il convient de demander si d’autres suppléments sont nécessaires.

Acide folique prescrit lors de la première consultation de grossesse.
La prise de compléments est généralement indiquée lors de la grossesse. Plus précisément, l’acide folique.

Exercice 

La première visite permet aussi de découvrir les exercices que la mère peut effectuer. En particulier, le type et l’intensité.

Il vaut la peine de se renseigner sur les exercices indiqués pour renforcer le plancher pelvien, car cela devient d’une grande aide au moment de l’accouchement.

Médicaments

Il est bon de demander à votre gynécologue quels médicaments en vente libre sont à éviter. Cette question comprend les médicaments alternatifs et les remèdes maison. Dans certains cas, certains d’entre eux peuvent être contre-indiqués.

Poids 

Il est bon que la nouvelle mère sache quelle est la fourchette de gain de poids idéale. Il est évident que l’organisme va changer et que le corps va augmenter de volume, mais il y a des limites saines à éviter de dépasser.

Alimentation 

Il y a des aliments recommandés pendant la grossesse et d’autres à éviter. En particulier, l’alcool, les boissons caféinées, les viandes insuffisamment cuites et le foie sont interdits.

Le médecin peut renseigner sur les besoins alimentaires de la mère, ainsi que sur les dangers de la consommation de certains aliments ou substances.

Signaux d’alerte  

Il est très important de discuter des signes avant-coureurs. Ceux-ci sont liés à la menace d’avortement et aux symptômes de certaines maladies, telles que le diabète, la toxoplasmose, les problèmes rénaux et la prééclampsie.



Soins particuliers

Lors de la première visite chez le gynécologue pendant la grossesse, il sera établi si la grossesse présente un risque. Si tel est le cas, il est important que le médecin précise de manière très précise les précautions à suivre pour éviter toute complication.

Rendez-vous

Le médecin calculera la date de l’accouchement. Dans des conditions normales, la gestation dure 40 semaines, à compter du premier jour de la dernière menstruation. Cette donnée est très pertinente, car elle permet de suivre l’évolution.

Calcul de la date d'échéance.
Bien que nous puissions calculer la date d’accouchement probable à la maison, il est bon d’avoir la confirmation du professionnel.

Quelles informations fournir en tant que patient ?

Tout comme la première visite chez le gynécologue pendant la grossesse permet de dissiper de nombreux doutes et d’obtenir des données précieuses, elle doit également être utilisée pour fournir des informations. Si la mère souffre d’une maladie chronique, elle doit en informer le médecin.

Il convient qu’elle évoque également ses antécédents médicaux plus larges. Cela inclut les antécédents d’allergies, de maladies sexuellement transmissibles et les interventions chirurgicales, entre autres.

Les informations sur les avortements antérieurs et les antécédents familiaux de la mère ou du père sont également intéressantes. Dans ce cas, le médecin prescrira probablement des analyses de sang et d’urine.

La première visite chez le gynécologue pendant la grossesse est spéciale

Cette première consultation signifie beaucoup d’un point de vue médical. Si elle est bien planifiée, la mère peut en retirer beaucoup.

En plus de toutes les recommandations déjà citées, il convient de consulter des sources fiables sur les changements psychologiques qui peuvent survenir pendant la grossesse.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les risques d’un régime alimentaire riche en sucre pendant la grossesse
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les risques d’un régime alimentaire riche en sucre pendant la grossesse

Une alimentation riche en sucre peut entraîner des complications pour la santé. Chez les femmes enceintes, celles-ci sont plus importantes.



  • Sanz, J. R., & Alonso, E. M. (2020). entrevista clínica. FMC-Formación Médica Continuada en Atención Primaria, 27(5), 230-233.
  • De León, J. A., & Santolaya, J. (2003). El saco vitelino y su contribución al desarrollo del saco amniótico antes de las 6 semanas de gestación: a propósito de un caso de aborto retenido. Progresos de Obstetricia y Ginecología, 46(12), 568-570.
  • De Salud, C. (2005). Embarazo, parto y puerperio: proceso asistencial integrado.
  • Correa, L. M. M. (2020). La espina bífida y el ácido fólico. Revista Experimenta, (9), 40-45.
  • De Jesús-García, A., Jimenez-Baez, M. V., González-Ortiz, D. G., De la Cruz-Toledo, P., Sandoval-Jurado, L., & Kuc-Peña, L. M. (2019). Características clínicas, epidemiológicas y riesgo obstétrico de pacientes con preeclampsia-eclampsia. Revista de Enfermería del Instituto Mexicano del Seguro Social26(4), 256-262.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.