Faites un test de grossesse si vous présentez ces 7 symptômes

Une suspicion de grossesse est confirmée par une analyse de sang ou d'urine. Ces analyses permettent de lever les doutes et, si elles sont positives, de démarrer un contrôle prénatal le plus tôt possible.
Faites un test de grossesse si vous présentez ces 7 symptômes

Dernière mise à jour : 19 juillet, 2022

Un test de grossesse détecte dans l’organisme la présence de l’hormone gonadotrophine chronique humaine (HCG) produite par le placenta, dont les niveaux augmentent après l’implantation de l’ovule. Les résultats des tests d’urine ou de sang sont exacts tant qu’ils sont effectués lorsque les règles sont attendues ou peu de temps après un retard.

Chez les femmes ayant une activité sexuelle, certains signes avertissent d’une éventuelle grossesse. Dans les pharmacies et les supermarchés, il est possible de trouver des tests de grossesse, qui sont des tests d’urine. Le test sanguin est plus spécialisé. Découvrez ci-dessous comment les deux fonctionnent.

Les différents types de test de grossesse

Test de grossesse.
Le test de grossesse à domicile est généralement la première confirmation de grossesse.

Sans avoir à vous rendre dans un laboratoire, vous pouvez prélever un échantillon d’urine et savoir si vous êtes enceinte. C’est un test facilement accessible, conçu avec une bande absorbante sensible à l’hormone HCG. Il est conseillé d’attendre le premier jour de retard des règles, afin de minimiser la marge d’erreur. Autrement, vous êtes susceptible d’obtenir un faux négatif.

Il existe des tests sanguins qualitatifs et quantitatifs. Les premiers mesurent la présence ou non d’hormone HCG dans le sang et les seconds calculent également sa concentration dans l’organisme. En ce qui concerne le test sanguin, il est suggéré de prélever l’échantillon au moins une semaine ou 10 jours après la fin de l’ovulation.



Voici comment fonctionne un test de grossesse

Selon la marque du test, le processus varie. Il est important de lire et de suivre les instructions du fabricant. Dans certains cas, il faut uriner dans un récipient, puis aspirer quelques gouttes à l’aide d’une pipette en plastique qu’il faut ensuite déposer sur la bande chimique. D’autres fois, il faut uriner directement sur la bande chimique. .

Dans tous les cas, le résultat s’exprime en couleur. L’apparition de deux lignes rouges signifient que le test est positif. Si une seule ligne apparaît, le test est négatif. Il convient de profiter de la première miction de la journée pour effectuer le test. Il existe des tests de grossesse digitaux : les mots “enceinte” ou “pas enceinte” s’affichent sur un petit écran.

Si vous préférez vous rendre au laboratoire, le bioanalyste prélèvera un échantillon de sang avec une seringue, le transfèrera dans un tube et procèdera à l’analyse. Pour ce test, vous n’avez pas besoin d’être à jeun. Les deux tests détectent la gonadotrophine humaine chronique.

Les signes indiquant que vous devez faire un test de grossesse

Les vomissements fournissent beaucoup d'informations
La nausée est l’un des premiers symptômes d’une grossesse.

Les symptômes d’une grossesse peuvent varier d’une personne à une autre. L’aménorrhée, ou l’absence de règles, est le symptôme le plus commun à toutes les femmes. Il est à noter qu’un léger saignement correspondant à l’implantation de l’ovule n’est pas préoccupant. En revanche, si la grossesse est avancée, il est important de consulter un médecin.

La constipation, les crampes, les sautes d’humeur et l’assombrissement autour des mamelons sont d’autres symptômes possibles de grossesses. Découvrez-en 7 ci-dessous.

1. Vomissements ou nausées

Dans le mois qui suit votre grossesse, vous pouvez avoir des nausées et des vomissements. Il n’y a pas de moment précis pour les ressentir. Ce sentiment de dégoût est attribué aux changements hormonaux, au stress et à l’hypoglycémie.

2. Fatigue

L’augmentation de la progestérone et la rapidité avec laquelle le métabolisme fonctionne produisent de la fatigue ou de l’épuisement, ce qui entraîne une somnolence tout au long de la journée. Cette fatigue est généralement très prononcée, c’est pourquoi les femmes enceintes ont tendance à s’endormir dans n’importe quelle position et n’importe quel endroit.

3. Ventre gonflé

Comme pendant le syndrome prémenstruel, l’abdomen est susceptible de gonfler au cours des premières semaines de grossesse. Un ventre gonflé peut être un symptôme de grossesse.

4. Envies et aversion pour certains aliments

La sensibilité change. Vous commencerez à apprécier certains aliments et certaines odeurs, et vous n’en aimerez plus d’autres. Encore une fois, cela est dû aux changements hormonaux.

5. Douleur aux seins

Une certaine gêne affecte les seins en début de grossesse : une douleur se fait et sentir et leur volume augmente à mesure qu’ils se préparent pour l’allaitement à venir. Ne vous inquiétez pas, le corps s’adapte.

6. Miction constante

Uriner plus que d’habitude est également un indice. La raison en est que les reins traitent un surplus de liquide, qui est dû au fait qu’il y a plus de sang dans le corps.

7. Congestion nasale

Aussi étrange que cela puisse paraître, avoir le nez bouché ou un excès de mucus est un signe courant chez les femmes enceintes. Cette condition survient lorsque les muqueuses gonflent et se dessèchent, en raison de l’augmentation des hormones et de l’augmentation de la production de sang.



Test de grossesse : est-ce fiable ?

Tant que vous suivez correctement les instructions et que vous le faites au bon moment, les résultats d’un test de grossesse à domicile sont fiables à 99 %. Faites le test quelques jours après un retard de règles, car la concentration hormonale sera plus élevée.

Si le test est positif, il est nécessaire de confirmer le résultat avec une prise de sang. Vous devrez ensuite solliciter une attention gynécologique pour un physique et une échographie.

Cela pourrait vous intéresser ...
Grossesse biochimique : tout ce que vous devez savoir
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Grossesse biochimique : tout ce que vous devez savoir

La grossesse biochimique, également appelée avortement biochimique ou micro-avortement, est une interruption de la grossesse à son début.