5 cancers gynécologiques à connaître

Les différents cancers gynécologiques sont souvent asymptomatiques. Faites attention si vous présentez l'un des symptômes cités dans cet article.
5 cancers gynécologiques à connaître

Dernière mise à jour : 27 novembre, 2021

Quand on parle de cancer gynécologique, on parle de tout cancer qui prend naissance dans les organes reproducteurs de la femme. Les cancers sont nommés en fonction de la partie du corps où ils apparaissent pour la première fois. Les cancers gynécologiques commencent dans différents organes reproducteurs situés dans la région pelvienne, c’est-à-dire la zone située sous l’estomac et entre les hanches.

Chaque année, des milliers de femmes dans le monde reçoivent un diagnostic d’un cancer associé à leurs organes reproducteurs et, s’il est vrai que la médecine avance de jour en jour en nous fournissant de meilleurs traitements, c’est avant tout la prévention qui sauve des vies.

Nous vous encourageons dès aujourd’hui à découvrir des informations pertinentes sur le sujet et à ne pas oublier les bilans périodiques avec votre gynécologue. La raison ? De nombreuses maladies surviennent sans symptômes, d’où l’importance d’effectuer un bilan, qui est généralement indolore.

La sensibilisation aux cancers gynécologiques

Il n’y a pas de moyen de savoir de 100 % si vous allons ou non souffrir d’un cancer gynécologique. S’il est vrai que le facteur génétique donne une certaine prédisposition, chaque personne est unique.

La prévention peut sauver des vies et rendre les traitements plus efficaces. Même si vous êtes jeune, même s’il n’y a pas d’antécédents dans votre famille, en cas d’inconfort mineur, de douleurs abdominales ou d’altération de vos règles, n’hésitez pas à prendre rendez-vous auprès de votre gynécologue.

Une femme enceinte.

Les 5 cancers gynécologiques les plus importants

1. Le cancer du col de l’utérus

Il existe deux types de cancer de l’utérus : le cancer de l’endomètre, qui est généralement le plus fréquent, et le sarcome utérin qui, en revanche, est rare. Le cancer de l’endomètre est souvent traité avec succès.

Année après année, l’incidence du cancer du col de l’utérus diminue grâce à l’utilisation de préservatifs, au frottis cervico-vaginale et aux tests de détection du virus du papillome humain (VPH).

Cependant, le diagnostic précoce est le meilleur moyen de traiter la maladie avec succès. Les symptômes de ce cancer sont les suivants :

  • Saignement en dehors de la période de menstruation
  • Pertes vaginales abondantes avec de petites traces de sang
  • Saignement après un rapport sexuel
  • Douleurs abdominales et inconfort au bas du dos

Il convient de noter que ces symptômes peuvent à leur tour être liés à d’autres maladies, comme une infection. Cependant, ils doivent vous mettre en alerte et vous inciter à consulter.

2. Le cancer de l’ovaire, l’un des cancers gynécologiques dont l’incidence est élevée

Selon l’organisme American Cancer Society, le cancer de l’ovaire débute lorsque les cellules du corps se développent de manière incontrôlable. Des cellules peuvent se transformer en cancer et se propager.

Même si le cancer de l’ovaire apparaît généralement chez les femmes âgées de 50 à 70 ans, il est recommandé de ne négliger aucun symptôme si vous êtes plus jeune, car ce type de maladie oncologique a une incidence assez élevée.

Aujourd’hui, les causes de ce cancer gynécologique ne sont pas connues. Les experts disent que cela peut être dû à des facteurs hormonaux ou reproductifs, à l’alimentation, au tabac, au surpoids ou encore à l’utilisation de produits comme le talc.

Le poids génétique de cette maladie n’est pas lourd : entre 10 et 15 %. Les symptômes de de cancer sont les suivants :

  • Gêne dans le bas-ventre similaire à une indigestion
  • Douleur dans le bassin
  • Anémie et perte de poids
  • Manque d’appétit
  • Fatigue
  • Augmentation de la pilosité corporelle due à une altération hormonale
Cancer des ovaires.

3. Le cancer de l’utérus

Comme le cancer du col de l’utérus, le cancer de l’utérus commence lorsque les cellules du corps commencent à se développer de manière incontrôlable. Les cellules de presque toutes les parties du corps peuvent se transformer en cancer et se propager à d’autres parties du corps.

Le col de l’utérus est la partie inférieure de l’utérus. Ses symptômes sont les suivants :

  • Saignement hors des règles
  • Pertes vaginales abondantes et sanglantes
  • Saignement après avoir eu des rapports sexuels

4. Le cancer du vagin

Le cancer du vagin commence dans la paroi du vagin. Bien qu’il ait également une composante génétique importante, il faut d’abord noter que le cancer du vagin n’est pas aussi fréquent que les cancers mentionnés ci-dessus. On peut différencier deux types de cancer du vagin :

  • Carcinome du vagin. Il se forme dans les cellules squameuses qui tapissent le vagin. Il progresse lentement, avec presque aucun symptôme, jusqu’à ce qu’il atteigne d’autres organes.
  • Adénocarcinome. Il commence dans les cellules glandulaires du vagin qui produisent et libèrent des fluides tels que le « mucus vaginal ». Il est plus fréquent chez les femmes ménopausées.

Les symptômes de de cancer sont les suivants :

  • Saignements non liés aux menstruations
  • Douleur dans le bassin ou le dos
  • Douleur en urinant
  • Apparition d’une bosse dans le vagin
Cancer de la vulve, un des cancers gynécologiques.

5. Le cancer de la vulve

Le cancer de la vulve affecte le plus souvent les bords internes des grandes lèvres ou des petites lèvres. Il débute moins fréquemment sur le clitoris ou les glandes de Bartholin.

Ce cancer est peu fréquent et touche principalement la zone des grandes lèvres. Il a une évolution lente. Les facteurs de risque sont les suivants :

  • Souffrir d’une infection causée par le virus du papillome humain (VPH)
  • Avoir des antécédents de tests Pap anormaux
  • Présence de bosses sur la vulve ou de petites bosses étranges, comme des verrues, de couleur différente
  • Démangeaisons et beaucoup d’inconfort dans la région de la vulve
  • Saignements non liés à la menstruation.
Cela pourrait vous intéresser ...
10 signes qui peuvent indiquer un cancer du sein
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
10 signes qui peuvent indiquer un cancer du sein

Il est très important de savoir quels sont les signes avant-coureurs du cancer du sein. Et ce, afin de détecter la maladie à un stade précoce.



  • Narváez Ocampo L, Collazos Cerón A, Daza Ocampo K, Torres Camargo Y, et al. Conocimientos sobre prevención y factores de riesgo para cáncer de cuello uterino en un centro de educación técnica. Rev. peru. ginecol. obstet. 2019;  65( 3 ): 299-304.
  • Gaona Estudillo R. El cáncer de ovario, el asalto del homicida invisible. Rev. Fac. Med. (Méx.). 2014 ;  57( 1 ): 24-30.
  • Gonzales-Montúfar F, Vera Vera J, Gamarra Paredes M, Fernández López M, et al. Cáncer de vagina: reporte de un caso. Rev. peru. ginecol. obstet. 2019;  65( 3 ): 373-378.
  • Bas Esteve E, Díaz-Caneja Planell C, Peiró Marqués F. Cáncer de vulva en la mujer joven no asociado a infección por virus del papiloma humano: a propósito de un caso. Clínica e Investigación en Ginecología y Obstetricia. 2016;43(2):89-91.
  • Scucces M. Epidemiología del carcinoma de endometrio. Rev Obstet Ginecol Venez. 2010;  70( 1 ): 37-41.