Comment lutter contre le cancer de l’utérus ?

1 octobre 2020
Le cancer de l'utérus est une maladie qui touche principalement les femmes ménopausées. Les traitements hormonaux de remplacement appliqués à certaines de ces femmes peuvent favoriser son apparition.

Le cancer de l’utérus se développe lorsqu’il y a des cellules cancéreuses dans l’utérus, capables de se diviser et d’envahir les tissus adjacents.

Cancer de l’utérus

Le cancer est une maladie caractérisée par l’apparition de cellules anormales dont la croissance est incontrôlée. La forte prolifération de ces cellules cancéreuses conduit à l’apparition de tumeurs.

L’une des caractéristiques du cancer est que les cellules tumorales sont capables de se diviser et de coloniser d’autres tissus, entraînant ce que l’on appelle des métastases.

Les spécialistes donnent le nom des différents types de cancer en fonction de l’organe d’origine du cancer. Ainsi, en cas de cancer de l’utérus, l’organe atteint est l’utérus.

Le type le plus courant de cancer de l’utérus est le cancer de l’endomètre. Celui-ci affecte la muqueuse de l’utérus. Il survient généralement après la ménopause et affecte davantage les femmes obèses.

En effet, les traitements hormonaux substitutifs, qui utilisent de fortes doses d’œstrogènes synthétiques, peuvent favoriser le développement de ce cancer.

Le succès du traitement du cancer de l’utérus dépend en grande partie du stade auquel la maladie a été détectée. De cette façon, plus il est détecté tôt, plus votre traitement sera efficace.

Groupes à risque

Il existe certains facteurs de risque liés au développement d’un cancer de l’utérus :

  • Avoir plus de 50 ans. Le cancer de l’utérus survient rarement chez les femmes de moins de 40 ans. Il apparaît en effet généralement après la ménopause.
  • Obésité. L’excès de poids est un facteur de risque important pour le développement du cancer de l’utérus.
  • Diabète.
  • Être stérile ou n’avoir pas eu d’enfants.
  • Avoir eu ses premières menstruations à un très jeune âge.
  • Traitements hormonaux avec des doses élevées d’œstrogènes ou de progestérone.
  • Traitement au tamoxifène. Le tamoxifène apparait comme un médicament de chimiothérapie largement utilisé pour le cancer du sein. Néanmoins, il a été prouvé qu’il était un facteur de risque de développement du cancer de l’utérus.
Cancer du col de l'utérus.

Cependant, il faut tenir compte du fait que, bien les femmes atteintes du cancer de l’utérus partagent plus souvent ces caractéristiques, il existe également des cas dans lesquels ledit cancer se développe sans aucune des situations ci-dessus.

Découvrez aussi : Conseils pour prendre soin de vous lorsque vous atteignez la ménopause

Les symptômes du cancer de l’utérus

Le symptôme le plus courant de ce cancer est un saignement vaginal anormal. Ce saignement peut survenir entre les règles (métrorragie) ou par des saignements vaginaux après la ménopause.

En particulier dans le cas des femmes âgées ménopausées qui présentent des saignements vaginaux, une consultation gynécologique doit être effectuée, car cet événement peut être une manifestation précoce de la maladie.

Il est d’une importance vitale de prêter attention à ces types de symptômes, car ils peuvent contribuer à la prévention précoce de la maladie, un aspect crucial qui détermine le succès du traitement.

Cet article pourrait vous intéresser : Le cancer du col de l’utérus : origine et prévention

Traitements possibles

Il existe différentes options de traitement pour les femmes atteintes d’un cancer de l’utérus. Selon le stade de la maladie, les options possibles seront évaluées. En outre, de nouvelles possibilités de traitement sont actuellement en phase de recherche pour être mises en œuvre.

Parmi les traitements possibles à appliquer figurent :

Chirurgie

Parmi les chirurgies possibles, la possibilité d’effectuer une hystérectomie totale peut être envisagée, dans laquelle tout l’utérus et même d’autres organes de la région sont prélevés. Cette option est généralement celle choisie dans les cas avancés, lorsque le cancer est déjà répandu.

Lutter contre le cancer de l’utérus doit se faire le plus tôt possible.

D’autres options moins agressives impliqueraient de ne retirer que le tissu ou la zone où se trouve le cancer. Ainsi, les ovaires, le col de l’utérus ou l’utérus, par exemple, peuvent se voir retirer.

Radiothérapie

Dans ce type de traitement, l’utilisation d’un rayonnement à haute énergie détruit les cellules cancéreuses. Dans la radiothérapie externe, c’est une machine à l’extérieur du corps qui sert à émettre le rayonnement. Au contraire, la radiothérapie interne utilise des instruments placés dans la zone touchée. La radiothérapie interne comme externe utilisent des machines émettant des rayonnements directement sur le cancer.

Chimiothérapie

Une grande variété de médicaments se trouvent utilisés en chimiothérapie pour détruire et empêcher la croissance des cellules tumorales. Une chimiothérapie systémique peut s’administrer soit par voie orale, soit par injection. Celle-ci a pour but d’atteindre tout le corps. Au contraire, la chimiothérapie régionale, administrée directement dans une cavité corporelle, cible bien plus précisément la tumeur.