Savez-vous préparer les thés les plus populaires ?

14 mai 2014
La température optimale varie en fonction du type de thé et de la qualité. Pour préparer un bon thé, il est important que l'eau n'arrive pas à ébullition pour qu'elle ne perde pas tout son oxygène.

La légende raconte qu’une fortuite brise aurait provoqué la chute de quelques feuilles d’un arbre de thé sylvestre. À ce moment-là, l’empereur chinois, Shen Nung, était en train de faire bouillir de l’eau. C’est alors que ces feuilles tombèrent dedans ! C’est ainsi que serait née une nouvelle boisson aromatique, délicieuse et rafraîchissante. Elle séduisit dans un premier temps le monarque avant de conquérir le monde entier. Aujourd’hui, le thé est l’une des boissons les plus populaires ! Sa consommation est souvent associée à la prévention ou à la guérison de diverses maladies, qu’elles soient cardiovasculaires, neurodégénératives ou liés à l’appareil locomoteur.

Lorsqu’on est troublé, déprimé ou à bout de forces, une tasse de thé nous fait vraiment le plus grand bien ! On se pose alors une grande question : est-ce qu’on sait réellement bien préparer notre thé préféré ? Dans cet article, nous allons vous expliquer comment préparer correctement les thés les plus populaires !

Les thés et leurs bienfaits

Le thé est une infusion préparée principalement avec des feuilles et des bourgeons de l’arbre appelé Camellia sinensis. Il a de nombreuses propriétés : antioxydantes, anti-inflammatoires, neuro-protectrices et relaxantes. Elles viennent en fait de son fort contenu en polyphénols et catéchines. Le thé contient aussi du fluor et des sels minéraux, mais sa concentration varie en fonction du type de thé préparé.

Le thé vert

thé vert

Ce thé se prépare avec des feuilles qui sont soumises à plusieurs procédés. Elles sont déshydratées, séchées et ensuite enroulées. Elles ne souffrent donc d’aucune fermentation quelle qu’elle soit. On peut dire alors que ses nutriments et ses propriétés restent presque intactes ! Sa coloration est verte, et son goût, lui, est très fais.

Le thé blanc

thé blanc

Le thé blanc s’élabore avec des feuilles encore fermées (bourgeons) sur la plante. Elles sont alors déshydratées et ne souffriront pas d’un processus de fermentation ou d’oxydation. Son goût est très léger, et son nom se doit à la couleur des bourgeons.

Le thé noir

thé noir

Dans ce thé, les feuilles sont soumises à un long processus d’oxydation après avoir étésdéshydratées. L’infusion est rougeâtre et obscure, et elle contient énormément de protéines.

Le thé rouge

thé rouge

On l’appelle aussi pu-erh. Le thé rouge se fait à base de feuilles qui dans un premier temps sont déshydratées et séchées. Ensuite, elles passent par un processus de fermentation plus long que celui du thé noir. Pour finir, elles passent  par un dernier processus de maturation, et celui-ci peut durer pendant des décennies ! C’est d’ailleurs ce processus qui lui donnera ce goût si terreux ainsi qu’une couleur cuivrée. Ce thé est très apprécié en Chine !

Le thé bleu ou oolong

thé bleu

C’est un thé vraiment délicat : il a un goût floral ou fruité. Cela est dû au court processus d’oxydation auquel sont soumises les feuilles. Il est aussi très apprécié en Chine.

Cependant, il ne suffit pas juste de connaître les caractéristiques de chaque thé. En effet, après avoir choisi votre thé préféré il faut pouvoir le préparer… Et là, ce n’est pas si facile ! Et oui, tout est question de technique. Nous allons donc vous expliquer ci-dessous comment préparer correctement les thés les plus populaires !

Dans un premier temps, nous allons vous donner quelques indications de base :

  • L’idéal est d’avoir une bouilloire avec assez d’espace pour que les feuilles puissent bouger et s’ouvrir depuis l’intérieur. Lavez-la seulement à l’eau.
  • Essayez de trouver l’eau la plus pure qui soit. En effet, son contenu en sels peut faire varier le goût du thé.
  • Préparez le thé pour pouvoir le boire immédiatement. Avec le temps, la boisson s’oxyde et peut porter préjudice à votre santé.

Maintenant, on peut y aller !

Comment préparer les thés les plus populaires ?

Préchauffez la bouilloire :

Utilisez un peu d’eau chaude pour rincer la bouilloire ou le récipient que vous utiliserez pour élaborer le thé. Faites de même avec les tasses. Vous éviterez ainsi la perte de chaleur lorsque vous versez l’eau dans la bouilloire.

Chauffez l’eau :

Vous devez choisir de l’eau fraîche, et même minérale s’il le faut. Chauffez alors l’eau sans pour autant la faire bouillir, car sinon, elle perdra de l’oxygène, et on en a vraiment besoin pour préparer un bon thé. La température à trouver dépend du type de thé et de sa qualité :

  • Le thé vert : de 65 à 85ºC
  • Le thé blanc : de 75 à 80ºC
  • Le thé noir et le thé rouge : de 90 à 100ºC
  • Le thé bleu : de 85 à 90ºC

Ajoutez le thé ou l’eau :

Tout dépend du thé, en fait. Dans certains cas, il faut ajouter un élément en premier, et dans d’autres, c’est l’inverse. Si la feuille est délicate et douce, comme dans le thé bleu, on ajoute alors en premier l’eau dans la bouilloire, et ensuite le thé. Par contre, si la feuille est robuste comme dans certaines variétés de thés noirs, il faut faire le contraire : on ajoute d’abord le thé et ensuite l’eau. Ces indications influencent notamment le goût de l’infusion. Ensuite, n’oubliez pas de recouvrir la bouilloire !

Le temps de repos :

Tout dépend du pays, du type de thé et du goût qu’on veut lui donner. Lors de la première minute, les feuilles transfèrent presque toute leur saveur ainsi que leurs protéines à l’eau. À partir de deux minutes, les tanins commencent à se libérer, et c’est ce qui donne alors ce goût âpre.

  • Le thé blanc : 1-2 minutes
  • Le thé vert : 1-3 minutes
  • Le thé bleu : 3 minutes
  • Le thé noir et le thé rouge : 2-3 minutes

Servez le thé et dégustez :

Le sucre change les propriétés et la saveur du thé. Alors oui, on peut apprendre à le savourer de façon naturelle !

Une seule méthode ?

Maintenant, vous savez comment préparer votre thé préféré de la manière adéquate. Mais il est important de savoir qu’il existe bien plus qu’une méthode de préparation. Nous allons donc vous offrir ici un résumé de quatre façons différentes pour préparer un thé selon diverses traditions. Chacune dépend d’un pays. Essayez-les ! Et profitez alors de ces merveilleux thés d’une manière originale.

La méthode traditionnelle britannique

On ajoute à la bouilloire une cuillère à café de thé par tasse, et une extra en plus. Cette quantité peut varier selon le type de thé et selon les goûts de chacun. On verse l’eau chaude sur les feuilles et on ferme alors la bouilloire pendant quelques minutes, comme nous avons vu précédemment. On chauffe ensuite la tasse avant de servir le thé.

La méthode japonaise

On place une cuillère à café de thé dans chaque tasse. On recouvre alors d’eau très chaude, au point de bouillir. On bat alors le mélange en utilisant un fouet en bambou.

La méthode russe

On ajoute 3 ou 4 cuillères de thé dans un demi-litre d’eau. On verse alors un peu de ce mélange dans chaque tasse. On dilue l’eau chaude du samovar. Le thé peut être sucré avec du sucre ou de la confiture.

La méthode marocaine

On place le thé dans la bouilloire et on ajoute ensuite une petite quantité d’eau bouillante. Cette eau se jette ensuite. On remplie la bouilloire d’eau bouillante et on laisse infuser pendant quelques minutes. On sert le thé dans des verres. Dans ces derniers, on place quelques feuilles de menthe Nana.

La méthode pakistanaise

Pour six personnes, on utilise un litre de lait et deux cuillères à soupe de thé. On chauffe le lait jusqu’à ce qu’il bout et on le verse ensuite sur le thé. On laisse alors reposer pendant cinq minutes, puis on sert le thé. On sucre et on ajoute ensuite des épices comme de la cannelle, du cardamome et du gingembre.

A découvrir aussi