Prévenez la démence en évitant ces 4 habitudes néfastes

Découvrez quelles sont les meilleures habitudes pour affiner votre cerveau et prévenir, dans la mesure du possible, la détérioration cognitive.
Prévenez la démence en évitant ces 4 habitudes néfastes

Dernière mise à jour : 05 février, 2022

Les maladies neurodégénératives, telles que la démence, sont des maladies courantes qui, malheureusement, touchent de plus en plus de personnes. L’OMS considère ce type de maladie comme une priorité de santé publique.

Bien qu’il n’existe pas de mesures préventives primaires pour la démence, puisqu’il n’existe aujourd’hui aucune cure, il est possible de contrôler les symptômes et de ralentir leur progression si le patient s’engage à adopter un mode de vie plus sain.

Dans ce contexte, il semble clair qu’adopter certaines habitudes pour réduire le risque de démence et de déclin cognitif est une excellente initiative. Découvrez ici quelles sont les habitudes qui favorisent la démence.

4 habitudes néfastes à éviter pour prévenir la démence

Femme atteinte de démence
L’adoption d’habitudes saines au quotidien favorise le ralentissement de la détérioration cognitive.

1. Le manque de sommeil favorise la démence

Un sommeil de qualité facilite les performances cérébrales, tandis qu’un mauvais ou mauvais sommeil chronique facilite la détérioration du cerveau et donc le développement de la démence.

La raison en est que la privation de sommeil affecte la vigilance, les capacités cognitives, le raisonnement et la mémoire. Par conséquent, assurez-vous de jouir d’un bon repos nocturne. Mieux vaut prévenir que guérir.

2. La sédentarité

Bien qu’il existe peu d’études à cet égard, des recherches publiées sur Journal of Alzheimer’s Disease établissent un lien entre un mode de vie sédentaire et la détérioration des fibres nerveuses dans le cerveau, ce qui peut entraîner une perte de mémoire et un déclin cognitif, deux des symptômes de la démence.

De plus, une vie sédentaire favorise l’obésité et, avec elle, l’apparition d’autres problèmes de santé, comme les maladies cardiovasculaires. En effet, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le manque d’activité physique est l’une des principales causes de mortalité dans le monde. Le risque de mortalité des personnes sédentaires est entre 20 % et 30 % plus élevé que celui des personnes qui pratiquent régulièrement une activité physique.

Faire au moins 30 minutes de sport par jour est très bénéfique pour la santé à tous les niveaux. Vous n’avez pas besoin de courir des kilomètres ou de faire des exercices exigeants pour jouir d’un plus grand bien-être. Marcher à un rythme modéré ou rapide suffira à maintenir votre corps actif.

3. Le tabac l’alcool et d’autres substances nocives favorisent la démence

Selon cette recherche menée par une équipe de l’Université des sciences médicales de La Havane (Cuba), le tabac pourrait augmenter le risque de souffrir de démence, notamment la maladie d’Alzheimer et celles de type vasculaire.

De la même manière, consommer des boissons alcoolisées en excès est également contre-productif pour la santé du cerveau. C’est ce que confirme cette étude réaliséepar une équipe de l’Université Carlos III (Madrid).

Les drogues ou substances illicites, quant à elles, affectent également fortement le système nerveux central. Il est recommandé d’éviter la consommation de ces substances pour jouir d’une bonne santé mentale, comme le suggère cette recherche.

4. Entraînez votre cerveau !

Tout comme l’exercice physique vous aide à vous sentir mieux et à jouir d’une bonne santé physique et mentale, le cerveau a lui aussi besoin de faire de l’exercice. Il est donc fortement recommandé de réaliser des activités qui favorisent le développement cognitif pour prévenir la démence, comme le suggère cette étude réalisée par une équipe de l’Université nationale de Río Cuarto (Argentine).

Plus tôt vous commencez, mieux ce sera. Par exemple, essayez de lire quotidiennement ; faites des activités qui exploitent votre créativité, comme écrire, peindre ou construire quelque chose ; faites des calculs mathématiques, entre autres.

Autant d’activités ludiques qui, en plus de vous aider à préserver votre santé mentale, vous feront passer de bons moments, que vous soyez seul ou accompagné. Ne mettez pas de côté les soins de votre cerveau à cause de la paresse ou de la solitude : vous n’avez aucune excuse !

Homme âgé faisant un sudoku.
Garder l’esprit actif en lisant ou en jouant à des jeux de logique, de mémoire ou de mathématiques protège le cerveau.

Pour prévenir la démence, gardez votre cerveau actif !

Évitez la “sédentarité mentale”. Il existe de multiples activités qui peuvent mettre vos neurones au diapason et qui sont
à la fois stimulantes et amusantes.

Les maladies neurodégénératives sont une bombe à retardement et il est essentiel de les prévenir. Même si vous ne vous en rendez peut-être pas compte maintenant, les mauvaises habitudes vous affecteront à long terme. Prendre soin de votre santé, c’est aussi prendre soin de votre cerveau. Gardez cela à l’esprit.

Cela pourrait vous intéresser ...
La rivastigmine dans le traitement de la démence
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
La rivastigmine dans le traitement de la démence

La Rivastigmine est un médicament indiqué pour le traitement des personnes atteintes de démence. Ce médicament appartient au groupe