Que faire lorsque les enfants ne veulent pas manger ?

17 mars 2019
Le repas devrait être un moment agréable passé en famille, mais si les enfants ne veulent pas manger, cela peut assez vite devenir problématique. S'ils perdent aussi du poids, des mesures devront être prises.

Parfois, les enfants ne veulent pas manger, et il s’agit là d’une des plus grandes préoccupations des parents. En général, il n’y a rien à craindre, parce que c’est une tendance, et que cette étape se surmonte facilement. Mais si le pédiatre dit que c’est sérieux, vous devrez peut-être l’aider à prendre du poids.

Le rythme de croissance des bébés est très rapide. Il est donc fréquent qu’ils mangent beaucoup.

Mais entre 2 et 5 ans, l’appétit de l’enfant disparaît. Cela peut même être prolongé à 6 ou 7 ans. Lorsque les repas sont réguliers, l’enfant refuse la nourriture et refuse de manger à table. Ses parents le forcent à manger, le récompensent s’il le fait et menacent de le punir s’il ne le fait pas.

Apprendre à manger

enfant refusant de manger
Pour commencer, nous devons enseigner de bonnes habitudes alimentaires à nos enfants, ainsi que des horaires de repas bien précis.

Le début de l’alimentation complémentaire consiste en un éveil des saveurs pour le palais du bébé. L’alimentation de l’enfant ne consistait alors qu’en du lait,  mais durant cette phase d’introduction, il est impatient de goûter d’autres aliments et de manger. Le bébé mange à sa faim. Mais en grandissant, les préférences commencent à se dévoiler.

Après la première année de vie, il y a plusieurs facteurs qui rendent l’enfant moins intéressé par la nourriture. Le rythme de croissance ralentit et il est rassasié plus vite. En outre, son intérêt pour le monde qui l’entoure met la nourriture en arrière-plan.

En grandissant, les enfants semblent préférer quelques rares aliments, et ce en petites quantités. Les parents commencent alors à s’inquiéter. La nourriture devient le sujet de fréquentes consultations chez le pédiatre ou de visites sur des forums d’Internet.

Les parents, préoccupés par la nutrition de leur enfant, obligent ce dernier à manger plus que nécessaire. D’autres parents, eux, insisteront pour que les enfants apprennent à manger de tout, et ce sans tenir compte de leurs préférences. L’enfant refuse de manger et perd alors du poids.

Lire aussi : 7 erreurs dans l’alimentation des enfants

Le refus de manger

Derrière la diminution de l’appétit peut aussi se cacher des raisons organiques. Une maladie chronique, une mauvaise santé ou une infection aiguë poussera l’enfant à rejeter la nourriture. Or, généralement, cela ne dure pas bien longtemps. Et une fois cette étape surmontée, l’appétit revient de lui-même.

Le problème commence à se poser quand l’enfant a faim et ne veut manger que des aliments qui lui plaisent. Bien sûr, les parents jouent un rôle crucial dans la résolution de ce problème.

Si les préoccupations des parents les conduisent à créer un environnement tendu au moment des repas, ils encouragent l’enfant à ne pas vouloir manger. D’autre part, s’ils cèdent à ses caprices, ils commettront une erreur.

L’enfant refusera de manger lors des repas, parce qu’il sait que lorsqu’il aura faim, il y aura quelqu’un qui lui donnera ce dont il a envie. Si ce conflit se prolonge, l’alimentation saine de l’enfant peut être affectée. Et son docteur peut vous indiquer que vous devez l’aider à prendre du poids.

Comment l’aider à prendre du poids ?

motiver ses enfants à manger
Pour motiver un enfant qui ne veut pas manger à le faire, il est important d’instaurer des habitudes et des routines.

Les enfants apprennent à manger les quantités dont ils ont besoin pour être satisfaits. S’ils sont des enfants sains et joyeux qui grandissent à un bon rythme, rien ne sert de trop s’inquiéter.

Les parents devraient faire en sorte d’instaurer une atmosphère agréable lors des repas et d’assurer une alimentation saine. Cependant, si vous voyez que votre enfant perd beaucoup de poids, la consultation chez un médecin peut être la bienvenue, car ce dernier pourra vous indiquer quelles mesures prendre afin que votre enfant reprenne du poids.

Voici quelques recommandations de base :

  • Introduire de nouveaux aliments d’une manière progressive et attrayante : si l’enfant refuse à plusieurs reprises de manger un aliment, essayez de lui en proposer un autre, aux vertus nutritionnelles similaires.
  • Donner l’exemple : même si un enfant rejette la diversité de la nourriture, s’il voit comment ses parents mangent, tôt ou tard, il finira par goûter ce qu’on lui sert. D’où l’importance de veiller à ce que l’enfant participe à chaque repas, et de lui servir la même chose qu’à toute la famille, sans céder à ses éventuelles demandes de menu personnalisé.
  • Profiter de vos préférences pour introduire de nouveaux aliments dans le régime de l’enfant : la créativité n’a pas de limite quand il s’agit de cuisiner et de trouver des astuces pour que les enfants apprennent à manger de nouvelles choses. Le dressage des plats compte également, alors soyez imaginatif !
  • Si l’enfant refuse systématiquement de goûter de nouveaux aliments, il est important de rester patient et persévérant : évitez de vous fâcher et continuez à insister. L’enfant acceptera peu à peu les nouveaux aliments que vous lui proposez si des conséquences négatives telles que des nausées ou vomissements ne s’ensuivent pas.
  • Après une infection, il est normal pour l’enfant de perdre du poids, mais il aura généralement tendance à le reprendre rapidement. Profitez alors du retour de son appétit pour l’aider sur cette voie.

A voir : Trouble de l’attention chez l’enfant : comment le détecter à temps ?

Réflexion finale

Rappelez-vous qu’il n’est pas là seulement question pour vos enfants de prendre du poids. La consommation excessive d’aliments sucrés, industriels et riches en graisses trans ne sont pas une solution. L’obésité infantile est un problème grave qu’il est préférable d’éviter.

Le repas doit être un moment agréable pour toute la famille. C’est cette relation positive qui va influencer l’appétit de l’enfant. Et ça marche, quel que soit l’âge.

Si l’enfant associe le repas à un moment agréable, il sera plus à même de surmonter ses problèmes d’appétit. S’il ne mange toujours pas bien, le pédiatre peut éventuellement considérer le recours aux vitamines ou aux compléments alimentaires pour l’aider à prendre du poids.

 

  • Arnal, Rafael Ballester, and Mari Carmen Guirado. “Detección de conductas alimentarias de riesgo en niños de once a catorce años.” Psicothema 15.4 (2003): 556-562.
  • Castillo, Patricia. La alimentación de tu hijo. Editorial Planeta, SA (Barcelona), 1996.
  • Loureiro, Sofía. Guía de remedios naturales para niños. Grupo Planeta Spain, 2013.