Quelle est la différence entre le sexe et le genre ?

Sexe et genre ne sont pas des termes synonymes. Dans les prochaines lignes, nous vous expliquerons les raisons. N'arrêtez pas votre lecture.
Quelle est la différence entre le sexe et le genre ?

Dernière mise à jour : 20 octobre, 2021

Pour la grande majorité des sept milliards de personnes sur terre, il existe un parallèle entre le sexe et le genre. A un tel point qu’ils utilisent même les deux termes de manière synonyme. Penser qu’il n’y a que deux sexes (masculin et féminin) et que ceux-ci correspondent à deux genres (masculin et féminin) est simpliste. Voyons comment le problème est plus complexe à travers la différence entre le sexe et le genre.

Pour ceux qui défendent la distinction entre sexe et genre, les étiquettes qui leur sont attribuées sont insuffisantes et, en tout cas, accablantes. Il est probable que vous associez cette terminologie au mouvement LGTB+, même si comme nous le verrons dans les lignes suivantes, son utilisation est plus ancienne. Préparez-vous à y réfléchir.

Quand est apparue la différence entre le sexe et le genre ?

Bien que l’on puisse trouver des allusions et des références antérieures, les travaux de John Money et de ses collègues (en 1955 et 1957 ) posent pour la première fois, avec des arguments solides, le débat entre sexe et genre. On peut considérer ses idées comme les précurseurs que le sexe et le genre pointent dans des directions différentes.

Plus tard, en 1979, la psychologue féministe Rhoda Unger a recadré le problème, supposant que le genre devait être interprété à partir d’un prisme culturel, tandis que le sexe à partir de critères biologiques. Depuis lors, le sexe et le genre ont été considérés, par certains psychologues et militants, comme deux termes aux caractéristiques différentes.

Malgré tout, il n’y a pas d’unanimité sur l’utilisation des labels. De nombreux spécialistes utilisent le sexe et le genre comme synonymes, tandis que d’autres n’approuvent tout simplement pas une distinction. La question a été soulevée à travers l’éveil générationnel.

En ce sens, nous avons vu comment des termes tels que l’identité de genre, l’expression de genre, l’identité sexuelle ou l’expression sexuelle ont émergé. Tous ces éléments viennent des sources que nous avons déjà exposées, nous n’hésitons donc pas à préciser que le débat n’est pas un sujet récent.

Qu’est-ce que le sexe ?

Avec les réflexions précédentes en préambule, nous pouvons maintenant procéder à l’explication de la différence entre le sexe et le genre. Nous le ferons, comment pourrait-il en être autrement, en définissant ce à quoi il est fait référence en se référant à eux individuellement.

De manière générale, le sexe est compris comme les aspects biologiques d’un individu qui sont déterminés par son anatomie, ses hormones, ses gènes et ses chromosomes. Le sexe est attribué à la naissance et est déterminé par l’équipe médicale en fonction de ces caractéristiques.

C’est à ce stade que le concept de binarisme sexuel entre en jeu. C’est-à-dire les étiquettes homme et femme. Pour la plupart des gens, leur anatomie, leurs hormones, leurs gènes et leurs chromosomes permettent de les classer en hommes ou en femmes. Bien sûr, nous trouvons quelques exceptions.

L’étiquette intersexe fait référence aux personnes qui ne peuvent pas être classées selon les normes des hommes et des femmes. C’est parce qu’ils ont des caractéristiques biologiques des deux sexes. On estime que le pourcentage de personnes intersexes varie entre 0,018 % et 1,7 %.

Homme et femme.
Le sexe est basé sur des caractéristiques biologiques qui sont généralement déterminées de manière externe à la naissance.

Qu’est-ce que le genre ?

Contrairement à ce qui se passe avec le sexe, les critères biologiques ne sont pas utilisés pour définir le genre. Au lieu de cela, il utilise des arguments sociaux ou psychologiques pour réguler le comportement, les attributs, le rôle et les activités des personnes.

Bien que certains groupes rejettent son utilisation, la vérité est que les étiquettes sont également utilisées pour catégoriser les critères inhérents au genre. Ceux-ci sont classés sous le nom d’identité de genre et il n’y a pas de consensus sur leur nombre ou sur la manière dont ils devraient être classés.

La distinction la plus évidente se trouve en parallèle avec le sexe. C’est-à-dire homme et femme. Cependant, il existe un large panorama culturel ou psychologique qui empêche certaines personnes d’être classées selon ces normes.

Certaines des identités de genre les plus courantes sont les suivantes :

  • Transgenres
  • Biggenus.
  • Genre fluide.
  • Non binaire.
  • Polygenre.
  • Queer.
  • Deux esprits.

Ces identités se manifestent à travers ce que l’on appelle l’expression de genre. Ce terme fait référence aux attitudes, comportements et actions matériels qui s’expriment dans la société. L’identité de genre ne correspond pas toujours à l’expression de genre.

Il est important de noter que ni le sexe ni le genre ne sont directement liés à l’orientation sexuelle. C’est-à-dire avec des préférences émotionnelles, romantiques ou sexuelles envers les autres. Les orientations sexuelles sont, entre autres, l’hétérosexualité, l’homosexualité et la bisexualité.

Genre et sexe.
Le genre est un concept un peu plus complexe que le sexe et il n’y a pas d’accord social unanime sur plusieurs de ses points.

Pourquoi la différence entre le sexe et le genre est-elle importante ?

Comme nous l’avons souligné au début, la société se construit sur la base de deux genres et de deux sexes. Bien que certains progrès aient été accomplis en Occident à cet égard, tant d’un point de vue social que juridique, en réalité, la compréhension de la différence entre le sexe et le genre n’a pas été pleinement assimilée.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le genre est un catalyseur des inégalités sociales. Ceux-ci peuvent être aussi prononcés ou même plus prononcés que ceux produits par l’origine ethnique, la religion, la situation géographique, l’âge et l’orientation sexuelle. Tout cela se traduit par des inégalités et des altérations comportementales ou psychologiques.

Par exemple, une personne peut être forcée de cacher son identité de genre lorsqu’elle ne correspond pas à son sexe. Elle le fera, entre autres, pour éviter la stigmatisation sociale, pour trouver un emploi, pour s’adapter aux règles familiales ou pour ne pas aller à l’encontre de sa religion. Comme prévu, cela conduira à la dépression et, dans les cas plus graves, au suicide.

Les actes discriminatoires envers la perception du genre violent les droits humains, au point que certains épisodes se terminent par des violences. En bref, connaître la différence entre le sexe et le genre est important dans la mesure où la discrimination et l’iniquité sont contrecarrées.

Cela pourrait vous intéresser ...
“Je ne supporte plus d’aller au collège” : Diego, 11 ans, se suicide à cause de harcèlement scolaire
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
“Je ne supporte plus d’aller au collège” : Diego, 11 ans, se suicide à cause de harcèlement scolaire

Diego, un enfant de seulement 11 ans, a décidé de se donner la mort le 14 octobre 2015, à cause du harcèlement scolaire.



  • MONEY J, HAMPSON JG, HAMPSON JL. An examination of some basic sexual concepts: the evidence of human hermaphroditism. Bull Johns Hopkins Hosp. 1955 Oct;97(4):301-19.
  • MONEY J, HAMPSON JG, HAMPSON JL. Imprinting and the establishment of gender role. AMA Arch Neurol Psychiatry. 1957 Mar;77(3):333-6.
  • Sax L. How common is intersex? a response to Anne Fausto-Sterling. J Sex Res. 2002 Aug;39(3):174-8.
  • Unger, R. K. Toward a redefinition of sex and gender. American Psychologist. 1979; 34(11): 1085.