Quelles sont les causes et les conséquences de l'épuisement mental ?

Lorsque nous vivons des niveaux de stress élevés pendant une longue période, l'épuisement mental et ses conséquences sur la santé surviennent. Nous en parlons ici.
Quelles sont les causes et les conséquences de l'épuisement mental ?

Dernière mise à jour : 16 septembre, 2022

Il n’y a pas que le corps qui se fatigue. S’il est soumis à trop d’exigences pendant longtemps, l’esprit devient également saturé. Lorsque cela se produit, nous cessons de fonctionner correctement, notre humeur et nos relations en pâtissent et nous perdons en qualité de vie. Cet épuisement mental est présent chez une grande partie de la population, il est donc impératif d’apprendre à le reconnaître et à y faire face correctement.

Cet état de stress, de débordement et d’épuisement est si fréquent qu’on a tendance à le normaliser. Comment ne pas se sentir fatigué et irritable avec le rythme de vie que nous menons ?

Les conséquences sur la santé de cette dynamique peuvent être dévastatrices : obésité, maux de tête, problèmes cardiaques, maladies liées à un système immunitaire affaibli, entre autres.

Si vous soupçonnez que vous atteignez la limite de vos possibilités mentales et émotionnelles, que votre corps vous demande de vous calmer, nous vous invitons à poursuivre la lecture.

Qu’est-ce que l’épuisement mental ?

Quelles sont les causes et les conséquences de l'épuisement mental ?
Les enfants peuvent également souffrir d’épuisement mental.

L’épuisement mental est un état d’épuisement psychologique qu’une personne atteint après avoir été soumise à des niveaux de stress élevés pendant une longue période. Gardons à l’esprit que le stress apparaît lorsque les exigences environnementales dépassent nos ressources pour y faire face.

Dans ce contexte, l’épuisement mental surgit. La personne a l’impression de traîner un surmenage depuis longtemps et elle ne parvient plus à donner d’elle-même.

Identifier cet état n’est pas facile, car nous l’avons normalisé. Néanmoins, voici quelques-uns des symptômes de cet état auxquels nous devons prêter attention :

  • Grande difficulté à se concentrer. L’esprit est dispersé et il peut y avoir de fréquents oublis et distractions.
  • Modifications du sommeil et de l’appétit. Des insomnies peuvent survenir ou, à l’inverse, un besoin excessif de repos. De la même manière, la personne peut avoir l’impression que son estomac est fermé ou, au contraire, manger beaucoup plus que nécessaire.
  • Humeur irritable, impatiente et agressive. Toute petite difficulté submerge la personne, car elle est à la limite.
  • L’apathie, la réticence et le manque de motivation apparaissent. La personne n’apprécie plus les petites choses.
  • Des symptômes physiques, tels que les migraines, les spasmes musculaires, les palpitations ou les problèmes digestifs sont courants.
  • Si la situation se prolonge, le risque de troubles anxieux et de l’humeur augmente.



À quoi est dû l’épuisement mental ?

Quelles sont les causes et les conséquences de l'épuisement mental ?
Le travail est l’une des principales causes d’épuisement mental, avec la situation financière personnelle ou familiale.

L’épuisement mental a diverses causes. Dans la plupart des cas, plusieurs d’entre elles convergent.

Chez les enfants et les jeunes, les exigences scolaires peuvent y être pour beaucoup. Une lourde charge de devoirs et d’études, une difficulté à comprendre et à progresser au rythme prévu, ou une concentration excessive sur les notes peuvent avoir des conséquences néfastes. Aussi, si la routine quotidienne est pleine d’activités (académies, activités parascolaires, ateliers…), l’esprit peut finir par être saturé.

Chez l’adulte, le travail est l’une des principales sources de stress. Des journées de travail excessivement longues, de grandes exigences, assumer trop de tâches et de responsabilités et ne pas se déconnecter à la fin de la journée sont quelques-uns des points les plus importants.

À tout cela, il faut ajouter une éventuelle instabilité économique qui pèse également sur la santé émotionnelle. Si nous ne sommes pas sûrs de pouvoir garder notre emploi ou que le salaire ne suffit pas à couvrir les besoins, la charge mentale de soucis s’intensifie.

D’autre part, les relations personnelles peuvent également contribuer à cette situation. Vivre dans un environnement tendu, où il y a constamment des conflits, représente un poids émotionnel Cet épuisement mental peut s’intensifier si nous avons un parent malade à notre charge. Le fameux “syndrome de l’aidant” génère un burn-out dévastateur.



Enfin, il convient de mentionner que ce ne sont pas toujours les événements réels qui nous bouleversent, mais notre propre façon de les gérer. Il y a des personnes qui vivent extrêmement ancrées dans le passé ou constamment anxieuses face à l’avenir, et qui ont ainsi fait de l’inquiétude leur compagnon inséparable. Il est important que nous sachions réguler nos pensées et nos émotions. Autrement, la charge mentale deviendra lourde.

Comment surmonter cette dynamique ?

Comme nous l’avons vu, l’épuisement mental pèse tôt ou tard sur la santé physique et émotionnelle. Ainsi, si vous vous êtes reconnu dans les situations présentées ci-dessus, nous vous invitons à découvrir quelques mesures que vous pouvez prendre pour commencer à prendre soin de vous :

  • Réduisez, dans la mesure du possible, votre charge de travail et vos obligations quotidiennes. Il y a certains aspects incontournables mais, dans d’autres cas, apprendre à déléguer, à demander de l’aide et faire confiance aux autres peut nous libérer d’un poids.
  • Réservez du temps pour les loisirs et le plaisir tous les jours. Priorisez cet espace autant que vos obligations. Consacrez ce temps à prendre soin de vous, à ce passe-temps que vous aimez tant, à parler avec vos amis ou simplement à prendre un bain relaxant ou à lire un bon livre. Le repos, le plaisir et le silence sont aussi nécessaires que le travail.
  • Recherchez une pratique qui vous aide à vous calmer, à vous déconnecter du monde extérieur et à vous reconnecter avec vous-même. Cela peut passer par la méditation, des exercices de respiration, un sport ou un cours de danse. Si cette activité choisie fait partie de votre routine, elle contribuera à réduire votre niveau de stress.
  • Apprenez à prendre soin de vous au lieu de vous inquiéter. Évitez de tomber dans la rumination mentale et posez les gestes qui sont en votre pouvoir pour améliorer une situation.
  • Soignez vos habitudes de vie. Même si cela n’en a pas l’air, une alimentation saine est essentielle pour que le corps puisse fonctionner correctement sur le plan physique, cognitif et émotionnel. Aussi, fuyez la sédentarité et essayez de bouger davantage. Enfin, soignez votre sommeil et reposez-vous chaque jour les heures nécessaires. Encore une fois, ne voyez pas cela comme une option mais comme un engagement que vous devez prendre envers vous-même.

Enfin, si les mesures ci-dessus ne suffisent pas ou si vous n’êtes pas en mesure de les suivre sans aide, faites appel à un professionnel. Sans ajustements, le stress et l’épuisement mental ne feront que s’intensifier et leurs effets néfastes s’accumuleront. Demandez de l’aide pour apprendre à mieux gérer votre temps et vos pensées.

Cela pourrait vous intéresser ...
4 symptômes étranges du stress et 4 stratégies pour y faire face
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
4 symptômes étranges du stress et 4 stratégies pour y faire face

Découvrez ici 4 symptômes étranges du stress et 4 stratégies pour améliorer votre qualité de vie. Mettez-les en pratique !



  • Folkman, S., Lazarus, R. S., Gruen, R. J., & DeLongis, A. (1986). Appraisal, coping, health status, and psychological symptoms. Journal of personality and social psychology50(3), 571.
  • Martínez Pizarro, S. (2020). Síndrome del cuidador quemado. Revista clínica de medicina de familia13(1), 97-100.
  • McEwen, B. S. (2008). Central effects of stress hormones in health and disease: Understanding the protective and damaging effects of stress and stress mediators. European journal of pharmacology583(2-3), 174-185.