Quels sont les risques du détatouage au laser ?

Dans le monde, des milliers de personnes font au moins un tatouage chaque jour. Il y a aussi ceux qui ont recours à la technologie laser pour faire disparaître les tatouages qu'ils ne veulent plus avoir sur leur peau. Est-il possible d'effacer des dessins sans mettre sa santé en danger ?
Quels sont les risques du détatouage au laser ?

Dernière mise à jour : 19 juillet, 2022

Il est maintenant possible d’effacer les tatouages. Le détatouage au laser n’est pas un processus si simple, mais la technique promet d’être efficace.

Tatouer la peau revient à introduire des colorants sous l’épiderme par des piqûres. Ceux qui décident de se faire tatouer le font en partant du principe qu’ils garderont le tatouage à vie.

Or, chaque jour, il y a une demande croissante pour effacer ou mettre à jour des tatouages, via une technologie moins invasive et indolore. Bien que cette option existe, il est important d’être conscient des dangers potentiels de subir des séances d’énergie pulsée à haute intensité.

Comment se déroule le détatouage au laser ?

Le détatouage au laser est un grand pas vers l’obtention de résultats esthétiques, avec un minimum d’effets secondaires. Pour ce faire, des dispositifs autorisés par la Food and Drug Administration (FDA) doivent être utilisés. Les appareils modernes agissent avec une émission d’impulsions en picosecondes et nanosecondes, fractionnant le pigment par photoacoustique, de sorte que l’organisme libère l’encre.

Cependant, c’est la couleur du tatouage qui définit le type de laser à utiliser. Les alternatives aux lasers à impulsions ultracourtes sont les lasers Q-Switch, dans leurs variantes “rubis”, “alexandrite” et “Nd-YAG”.

La classification est basée sur l’intensité, car les nuances d’encre absorbent la lumière à différentes longueurs d’onde. Parfois, il est obligatoire d’utiliser plus d’un type d’appareil, car il existe des pigments très compliqués à effacer.

Tatouage coloré.
Les tatouages colorés sont plus difficiles à effacer avec la technique du laser.

Combien de séances sont nécessaires pour effacer un tatouage au laser ?

Parfois, 2 séances suffisent ; d’autres fois, le détatouage demande plus de temps. Le nombre de visites chez le dermatologue pour effacer un tatouage est conditionné par les aspects suivants :

  • Couleur
  • Taille
  • Emplacement
  • Antiquité
  • Teint
  • Tatouage amateur ou professionnelle

Même le fait de fumer affecte la procédure. La raison en est que le tabagisme entrave la cicatrisation des plaies.

De son côté, l’Académie espagnole de dermatologie et de vénéréologie recommande de laisser s’écouler 6 à 8 semaines entre les séances, afin que le corps ait le temps de se débarrasser du pigment et de régénérer la peau.

La patience est essentielle. Notamment, car chaque partie du corps réagit différemment. Les cellules qui combattent les éléments étrangers sont concentrées dans des points spécifiques, tels que l’aine, les aisselles et le cou. Lorsque le tatouage est éloigné desdites parties, son retrait est plus difficile.



Les risques du détatouage au laser

La procédure est délicate, mais sûre lorsqu’elle est effectuée par un professionnel avec l’équipement approprié. Si vous envisagez un détatouage au laser, voici les risques possibles auxquels vous serez confronté.

Instruments inappropriés

Il est probable que dans n’importe quel centre esthétique, ils offrent le service de détatouage. Mais il est impératif que cette tâche soit réalisée par un professionnel. Le dermatologue est la principale personne en charge de manipuler les machines et de connaître la technologie en détail.

Tant l’expertise du médecin que les outils dont ce dernier dispose sont essentiels à la réussite du détatouage. C’est l’expérience du spécialiste et sa maîtrise des instruments qui garantissent d’excellents résultats.

Douleur

Certaines personnes ne ressentent pas la douleur. Cela dépend de la tolérance aux pulsations. Le traitement est réglé à un niveau confortable pour le patient. Certains établissent une similitude entre la douleur du détatouage et des éclaboussures de graisse chaude.

Pour réduire l’intensité de la douleur, il est possible d’appliquer une crème anesthésiante une heure avant le traitement et d’apporter de l’air froid lors des émissions lumineuses.

Cicatrices

Une erreur dans la technique aurait pour conséquence des cicatrices ou une fibrose. Il existe également un risque de brûlure, d’infection ou de modification de la texture de la peau.

Cela a beaucoup à voir avec le système immunitaire, car il influence la vitesse ou la lenteur de la guérison. Le processus de cicatrisation répond à une action cellulaire qui stimule la croissance, la réparation et le remodelage du tissu.

Cicatrice chéloïde après détatouage au laser.
Les personnes à tendance chéloïde seront exposées à un risque plus élevé de développer des cicatrices suite à un détatouage.

Démangeaisons, cloques et urticaire

Rappelons que la lumière émise a pour but d’éradiquer les particules d’encre imprégnées dans l’épiderme. La puissance dégagée par le laser a tendance à provoquer des réactions :

  • Sensibilité de la peau en général
  • Rougeur
  • Gonflement
  • Cloques
  • Urticaire
  • Démangeaisons

Il est conseillé de laisser la plaie guérir d’elle-même pour éviter des effets plus graves. Si la gêne n’est pas soulagée, le médecin est le seul habilité à prescrire des médicaments.

Changement de pigmentation de la peau

L’hyperpigmentation ou l’hypopigmentation, c’est-à-dire l’assombrissement ou l’éclaircissement de la peau, est un autre risque du détatouage au laser.

Ces modifications du teint traité sont rares. Si elles surviennent, elles sont réversibles dans un délai inférieur à 1 an après la fin de la procédure.

Par précaution, avant les séances de détatouage sur peau bronzée, il est conseillé d’appliquer une crème solaire pendant au moins 30 jours avant le traitement. Il faut ensuite protéger strictement la zone du soleil.



Attention aux remèdes douteux pour enlever un tatouage

La FDA n’a pas autorisé les crèmes ou les onguents conçues pour effacer les tatouages, car il n’y a pas eu d’études cliniques démontrant leur efficacité. Leur utilisation peut provoquer des réactions cutanées inattendues.

Sur le marché, a été mis récemment un système de micropigmentation qui injecte une substance à base d’acide lactique dans le tatouage. Cette méthode provoquerait une inflammation et l’encre se retrouverait ainsi piégée dans une croûte. Cependant, il n’y a pas de recherche à long terme à ce sujet.

Enfin, assurez-vous de trouver un centre agréé. Vérifiez que le centre dispose de l’autorisation sanitaire appropriée et que le professionnel de santé possède une certification.

Cela pourrait vous intéresser ...
Pourquoi la centella asiatica est-elle bonne pour la peau ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Pourquoi la centella asiatica est-elle bonne pour la peau ?

Centella asiatica offre de multiples bienfaits pour la peau. Des pouvoirs de guérison et de rajeunissement sont attribués à cette plante.