Qu'est-ce qu'un test de campimétrie visuelle ?

Le test de campimétrie visuelle est l'un des plus utilisés en ophtalmologie, notamment pour les cas de glaucome. L'examen est très simple, mais nécessite la collaboration active du patient.
Qu'est-ce qu'un test de campimétrie visuelle ?

Dernière mise à jour : 17 septembre, 2021

Le test de campimétrie visuelle est un examen ophtalmologique qui permet de mesurer le champ visuel d’une personne. Ceci est défini comme tout ce que quelqu’un peut voir, y compris ce qui est devant ses yeux et ce qui est sur les côtés, sans avoir besoin de tourner la tête.

Ce test est essentiel pour surveiller l’évolution du glaucome. Également pour détecter différents types de lésions du nerf optique. Le test de campimétrie visuelle est également appelé « périmétrie visuelle » et est très courant dans les examens ophtalmologiques.

Qu’est-ce qu’un test de campimétrie visuelle ?

Examen de la vue
La périmétrie visuelle permet d’évaluer le champ visuel d’un patient.

Le test de campimétrie visuelle est non invasif, indolore et ne nécessite aucune préparation particulière. Il est réalisé dans une pièce faiblement éclairée et dure entre cinq et huit minutes pour chaque œil. Tout d’abord, le patient est invité à couvrir l’un de ses yeux.

Ensuite, la personne examinée doit regarder droit devant elle, vers des lumières ou un point qui lui est indiqué. Cela permet de prendre la référence du regard central et de la fixation. Le patient doit rester dans cette position tout au long du test.

Sur un écran, plusieurs points lumineux apparaissent, à des endroits différents et avec des intensités différentes. Il est également possible qu’une seule lumière apparaisse ou qu’un objet en mouvement soit présent.

Chaque fois qu’une lumière clignote ou que l’objet bouge, la personne doit le dire ou l’indiquer. Vous ne devriez pas chercher ces lumières ou objets avec vos yeux, mais continuer à regarder droit devant vous. Ensuite, la même procédure est répétée avec l’autre œil.

Types de périmétrie visuelle

Le test de campimétrie visuelle peut être de plusieurs types. Ils diffèrent les uns des autres par la technique spécifique qui est utilisée, le type d’appareil avec lequel il est fabriqué et les informations qu’il donne à la fin. Il existe quatre types de campimétrie.

1. Goldman ou campimétrie dynamique

C’est le test de périmétrie visuelle classique. Le test est effectué comme indiqué dans la section précédente. Or, dans ce cas, ce qui apparaît dans le champ visuel ne sont pas des points, mais un faisceau lumineux en mouvement. Le patient doit indiquer à quel moment il commence à le voir et quand il cesse de le percevoir.

2. Campimétrie informatisée ou statique

C’est la modalité la plus utilisée dans le monde aujourd’hui. Elle se fait à l’aide d’un ordinateur et d’un logiciel programmé pour émettre des points lumineux en séries spécifiques. À la fin, le programme présente une carte de sensibilité visuelle. Il examine également la perte du regard et les faux positifs ou faux négatifs.

3. Campimétrie par confrontation de terrain

C’est une technique plus traditionnelle dans laquelle l’examinateur s’assoit devant le candidat. Les deux couvrent le même œil et déplacent l’autre dans des directions différentes. Si l’examinateur voit plus d’objets que le patient, on estime que ce dernier a une perte de champ de vision.

4. Campimétrie à écran tangent

Dans ce test de campimétrie visuelle, un écran noir est utilisé qui est situé à un mètre du candidat. Un point blanc est projeté sur l’écran, se déplaçant des côtés vers le centre. Le patient doit indiquer quand il peut voir le point et où il cesse de le voir.

A quoi sert un test de campimétrie visuelle ?

Importance des examens visuels dans l'enfance
La campimétrie est un test non invasif qui fournit des informations pertinentes pour détecter différentes maladies.

Le test de campimétrie visuelle est utilisé pour détecter et suivre le glaucome. Si cette maladie est diagnostiquée, l’examen doit être effectué systématiquement pour suivre l’évolution de la pathologie et prévenir la cécité.

L’examen permet également d’établir la pression idéale pour chaque œil. Si un défaut est détecté et qu’il reste stable dans le temps, cela signifie que la pression intraoculaire est correcte. En cas de variation, le test doit être répété pour déterminer si le patient s’est aggravé ou n’a eu qu’une fluctuation temporaire.

De la même manière, ce test permet de détecter et de surveiller d’autres maladies telles que la rétinite pigmentaire, les problèmes du nerf optique, les tumeurs cérébrales et autres pathologies.

La principale utilité du test de périmétrie visuelle est qu’il permet la détection des « angles morts » dans le champ visuel ; c’est-à-dire les zones où le patient perd la vision. Ces zones sont connues sous le nom de « scotomes » et constituent un indicateur précieux pour établir la présence et la progression de diverses maladies oculaires.

Risques du test de campimétrie visuelle

Comme on l’a vu, le test de périmétrie visuelle est non invasif, ne nécessite pas de préparation, est indolore et ne présente aucun risque pour la personne examinée. Cependant, il est important de noter qu’il s’agit d’un test qui dépend de la participation du patient et, par conséquent, est considéré comme subjectif.

La dynamique et les résultats du test peuvent être affectés par un certain nombre de facteurs. Parfois, la propre fatigue du patient, la durée relativement longue du test et même l’humeur ou la capacité du candidat à comprendre ce qu’il doit faire sont influencés.

Par conséquent, bien que le test en tant que tel n’ait pas de contre-indications spécifiques, il n’est généralement pas considéré comme fiable lorsqu’il est réalisé sur des enfants ou des personnes âgées. Il faut dire que la campimétrie informatisée est la modalité qui réduit le plus le caractère subjectif du test.

La campimétrie visuelle, un test qui fournit des données d’intérêt

Bien que le test de campimétrie visuelle présente certaines limites, la vérité est qu’il fournit des données d’un grand intérêt pour l’ophtalmologiste ou le neurologue. De manière générale, il permet de détecter des anomalies suggérant une pathologie.

Cela dit, il convient également de noter qu’à certaines occasions, il est nécessaire de réaliser plusieurs fois le test de périmétrie visuelle pour écarter d’éventuels biais ou de réaliser des tests complémentaires pour établir le diagnostic définitif.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment détecter les problèmes de vision chez les enfants
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment détecter les problèmes de vision chez les enfants

Il est important de réaliser un contrôle ophtalmologique dès l'âge de quatre ans afin de détecter un éventuel problème de vision.



  • Cárdenas Chacón, D., Núñez Larín, Y., Obret Mendive, I., Piloto Díaz, I., Fumero González, F. Y., & Castañeda, J. S. (2020). Ejercicios físicos y presión intraocular en sujetos aparentemente sanos. Revista Cubana de Oftalmología, 33(4).
  • Palacios-Andrade, F. X., Espinosa-Martín, L., & Cumbe-Guerrero, K. M. (2019). Retinosis Pigmentaria. Revista Estudiantil CEUS (Ciencia Estudiantil Unidad de Salud), 1(1), 25-28.
  • Casas, L. J. R., & Mogollón, J. A. V. Test de Bagolini modificado y su evaluación en la medición del campo visual binocular frente a la campimetría visual computarizada. Estudio piloto. Cultivando conocimiento: estrategia de acercamiento.