Causes et symptômes de la perte de la vue

La perte soudaine de la vue est problème majeur qu'il ne faut en aucun cas ignorer. Nous allons vous en détailler certaines des causes et les symptômes les plus courants.
Causes et symptômes de la perte de la vue

Dernière mise à jour : 23 novembre, 2020

La vue est, sans aucun doute, un des sens que nous utilisons le plus. C’est pour cette raison que la perte de la vue représente un problème grave, qui change notre vie de manière radicale. Vous souhaitez savoir quelles sont les causes et les symptômes de ce problème ? Nous vous expliquons tout cela ci-dessous.

Tout d’abord, pour qu’il y ait une diminution de l’acuité visuelle, il faut que l’un des organes impliqués dans la vue soit affecté. Autrement dit, la cécité partielle ou totale se manifeste lors d’un problème avec la cornée, le cristallin, la rétine ou le nerf optique.

Causes de la cécité partielle

Quand on se réfère à une cécité partielle, on parle de certaines personnes qui, bien que leur acuité visuelle soit diminuée, sont  encore capables de distinguer certaines formes, lumières et ombres. A ce moment-là, il n’y a pas de perte totale du sens de la vue, mais il est plus compliqué d’en faire usage.

En fonction de son origine, ce type de cécité peut être chronique ou aigu. Nous allons voir les causes les plus fréquentes de la perte partielle de la vue.

Une femme atteinte de cataracte.
La cataracte est une maladie relativement fréquente qui peut conduire à la cécité.

Lésions de la cornée

Toute lésion à la surface d’un tissu génère une cicatrice, et la cornée n’en fait pas exception. Cette cicatrice supprime la transparence de la cornée, ce qui empêche la lumière d’atteindre la rétine et provoque une diminution de l’acuité visuelle.

Les lésions de la cornée peuvent avoir différentes origines, depuis les infections graves jusqu’au traumatisme direct. Tout stimulus qui peut endommager ses cellules à une certaine profondeur peut être à l’origine d’une cécité partielle.

Le champ visuel affecté est alors modifié en fonction de l’endroit et de la taille de la cicatrice. Dans ce sens, il n’existe pas de liste de symptômes définis et généraux. Néanmoins, on peut constater certains des symptômes suivants :

  • Vision floue : une partie du champ de vision est noire ou opaque.
  • Douleur : accompagnée de démangeaisons à l’œil touché.
  • Yeux qui coulent.
  • Taches rouges.
  • Sensation de sable dans l’œil : comme si on avait quelque chose d’incrusté sous la paupière.

Cataractes

Les autres causes les plus courantes de cécité partielle sont les cataractes. Celles-ci sont des zones d’opacité dans le cristallin, qui est le principal moyen de réfraction de l’œil. Cette opacité empêche la lumière d’atteindre la rétine de manière appropriée, ce qui entraîne une perte partielle de la vue.

Dans la majorité des cas, la cataracte apparaît quand le cristallin dégénère ou présente une lésion. Selon plusieurs études, les cataractes sont à l’origine de 47,9 % des cécités partielles chez les personnes âgées.

Parmi les principaux symptômes dont souffrent les personnes atteintes de cataracte, on peut citer une vision floue, opaque ou brouillée, des couleurs délavées et une incapacité à voir correctement la nuit. Elles disent aussi voir les sources de lumière de façon très brillante, avec une sorte de halo autour, un peu comme si elles voyaient double.

Problèmes de rétine

La rétine est la partie de l’œil qui est chargée de traduire les signaux lumineux envoyés par le cristallin pour que le cerveau les analyse. Cela implique que toute lésion à cet endroit peut entraîner une perte de la vue.

Dans la plupart des cas, les problèmes de la rétine sont créés par des capillaires défectueux. Ceux-ci laissent alors échapper du liquide dans les tissus. Ainsi, parmi les causes les plus courantes on peut trouver les suivantes :

D’autre part, il existe d’autres types de lésions rétiniennes qui ne sont pas liés à la présence de liquides. La dégénération maculaire en est un exemple. Dans ce cas de figure, le centre de la rétine commence à se détériorer, ce qui génère une vision floue et un point aveugle dans le champ visuel.

Enfin, diverses affections par des champignons, des parasites ou des bactéries peuvent gravement endommager la rétine. C’est le cas de la toxoplasmose oculaire, très courante chez les personnes immunodéprimées.

Problèmes du nerf optique

Le nerf optique est chargé de transmettre au cerveau toutes les informations captées par la rétine. De ce fait, son rôle est aussi primordial dans la vision. Les problèmes liés à cette structure affectent généralement un ou plusieurs champs visuels. 

Dans plupart des cas, ces problèmes sont la conséquence d’un glaucome. Ce dernier est une maladie fréquente qui entraîne une augmentation de la pression intraoculaire et affecte le nerf. Celui-ci est donc incapable de transmettre correctement le signaux, rendant la vision difficile.

Cependant, il existe une autre série d’affections qui peuvent entraîner une cécité partielle en touchant le nerf optique. C’est le cas de la névrite optique, ou inflammation du nerf. En outre, les accidents vasculaires cérébraux (AVC) ou les tumeurs peuvent aussi avoir un effet indirect sur le système nerveux central.

Il est important de préciser que les symptômes des lésions du nerf optique peuvent varier en fonction de leur étiologie. Cependant, les personnes concernées souffrent souvent d’une perte de la vue rapide, d’une tache rougeâtre dans un ou plusieurs champs visuels, d’une vision dédoublée et de douleurs oculaires.

Un contrôle oculaire chez un ophtalmo.
La détection des problèmes de vue doit être faite dans un contexte médical pour éviter toute complication.

Causes de cécité totale

D’un autre côté, il y a la cécité totale. La personne touchée est alors incapable de distinguer ni la lumière, ni l’ombre. Les situations qui peuvent causer la perte totale de la vue peuvent être les mêmes que celles qui causent la cécité partielle, à la différence que les symptômes en sont alors à leur phase terminale.

Traumatisme ou lésion grave

Quand le trauma est très grave et qu’il affecte la cornée dans toute sa superficie, cela peut générer une cécité totale. Une des causes les plus fréquentes de ce type de lésions sont les brûlures chimiques.

Cependant, les lésions de la cornée ne sont pas les seules à affecter l’acuité visuelle. Un traumatisme à la tête ou au globe oculaire, que ce soit avec un objet tranchant ou contondant, peut endommager le nerf optique et la rétine.

Décollement complet de la rétine

Nous avons mentionné le décollement partiel comme une cause de la cécité partielle. Cependant, s’il n’est pas soigné à temps, le décollement peut évoluer et finir par être total, empêchant complètement la vision.

Dans la majorité des cas, cela arrive suite à la présence de liquide dans la partie postérieure de la rétine. Celui-ci va isoler les tissus du globe oculaire, ce qui va interrompre l’apport de sang et causer l’ischémie et la mort de la zone.

Bien que cela puisse être asymptomatique et indolore au début, certaines personnes présentent les symptômes suivants :

  • Apparition de taches dans le champ de vision.
  • Des flashs lumineux dans tous les champs visuels.
  • Une vision floue.
  • Perte soudaine de la vision périphérique et plus tard de la vision centrale.

Rétinopathie diabétique en stade terminal

La rétinopathie diabétique fait partie des complications du diabète mellitus ou diabète sucré. Celle-ci affecte les capillaires de la rétine, qui laissent alors passer du liquide jusqu’à celle-ci et permettent le dépôt de substances. De plus, certains vaisseaux sanguins sains peuvent finir par s’obstruer.

Les premières étapes de la maladie peuvent générer une cécité partielle. Cependant, si on la laisse progresser, elle peut entraîner la perte totale de la vision. Cela est dû au fait qu’au stade final, de nouveaux vaisseaux sanguins aux parois très fines se forment pour tenter d’irriguer les tissus correctement. Ces nouveaux capillaires sont susceptibles de se rompre à tout moment et générer une hémorragie rétinienne.

Endophtalmie

Une cause peu fréquente de la perte de la vue est l’endophtalmie. Il s’agit d’une infection de l’intérieur de l’œil qui doit toujours être considérée comme une urgence médicale.

Cette infection se déclenche, en grande partie, suite à l’entrée de micro-organismes externes, après une chirurgie ou une lésion oculaire. Cependant, elle peut aussi être causée par une infection septique interne qui a touché l’œil.

Parmi les symptômes que décrivent les personnes atteintes d’endophtalmie, on peut distinguer une douleur sévère avec des yeux rouges et l’apparition d’une sécrétion jaune, blanche ou purulente à l’intérieur du globe oculaire. Les paupières sont aussi enflammées.

Occlusion vasculaire

Tous les vaisseaux sanguins du corps sont susceptibles de s’obstruer. Une occlusion de ceux de la rétine ou du nerf optique peut induire une perte indolore de la vue.

Si le vaisseau sanguin touché est l’artère centrale de la rétine ou l’artère du nerf optique, il y a un apport sanguin inadéquat dans les tissus. Cela entraîne alors un manque d’oxygène, et ceux-ci peuvent gonfler et s’endommager de manière permanente.

D’autre part, si c’est la veine centrale de la rétine qui est touchée, le drainage sanguin sera inapproprié. Ceci entraîne alors un engorgement, c’est-à-dire une accumulation excessive de liquide dans les tissus qui aboutira à la cécité.

La chirurgie oculaire.
Une chirurgie oculaire peut dériver en une endophtalmie et provoquer la cécité si elle n’est pas résolue.

Quand consulter un médecin en cas de perte de la vue ?

La perte de la vue, qu’elle soit totale ou partielle, doit toujours être considérée comme une urgence médicale. Dans de nombreux cas, celle n’est pas accompagnée de douleur, mais cela ne veut pas dire qu’elle est moins grave. Elle ne doit être en aucun cas être ignorée.

Pour cette raison, il est impératif d’aller consulter un spécialiste le plus tôt possible pour que celui-ci puisse réaliser les examens nécessaires et apporter un diagnostic fiable. Dans de nombreux cas, il n’y a que peu de temps pour agir avant que les dommages ne soient irréversibles.

Il est important de préciser qu’une perte irréversible de la vision implique un changement inévitable de style de vie. Heureusement, il existe de nos jours de nombreuses alternatives pour que les personnes souffrant de handicap visuel puissent effectuer leurs activités quotidiennes sans inconvénients.

Cela pourrait vous intéresser ...
5 signes qui vous alertent sur un problème de vue
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
5 signes qui vous alertent sur un problème de vue

Les yeux sont des organes fondamentaux de notre organisme, tant d'un point de vue sanitaire que social, il est donc nécessaires de protéger sa vue.



  • Boid K, Gudgel D. First Aid for Eye Scratches [Internet]. American Academy of Ophthalmology. 2019. Available from: https://www.aao.org/eye-health/tips-prevention/first-aid-eye-scratches.
  • Stuart A. When It’s Not Glaucoma [Internet]. American Academy of Ophthalmology. 2018. Available from: https://www.aao.org/eyenet/article/when-its-not-glaucoma?november-2018.
  • Jiménez, Pamela Maroto. “Degeneración macular relacionada con la edad.” Revista Médica de Costa Rica y Centroamérica 73.618 (2016): 49-51.
  • Welch Ruiz G, Cruz Blanco M, Hernández Fernández Y. Ruptura del globo ocular. Revista Cubana de Medicina Militar. 2018;47(4).
  • Mehta S. Desprendimiento de retina – Trastornos oftálmicos – Manual MSD versión para público general [Internet]. Manual MSD versión para público general. 2019.
  • La retinopatía diabética | National Eye Institute [Internet]. National Eye Institute. 2019 [cited 8 October 2020]. Available from: https://www.nei.nih.gov/learn-about-eye-health/en-espanol/la-retinopatia-diabetica.
  • Jürgens I. Obstrucciones u oclusiones arteriales y venosas de retina | ICR [Internet]. Centro Oftamológico de Barcelona – Institut Català de Retina. 2020.
  • Rivera-Garcia, Víctor H. “Característica clínico epidemiológica de las lesiones corneales por traumatismo en pacientes que acudieron a la consulta oftalmológica.” Polo del Conocimiento 2.5 (2017): 1362-1372.
  • Ortega, A. García, et al. “Neuritis ópticas desmielinizantes y autoinmunes.” Archivos de la Sociedad Española de Oftalmología (2020).
  • Lopez, Hans Israel Morales, Juan Carlos Sanchez Garcia, and Jose Alejandro Diaz Mendez. “Cataract detection techniques: A review.” IEEE Latin America Transactions 14.7 (2016): 3074-3079.
  • Sarabia, César Pineda, Xóchitl Josefina Zarco Vite, and María Luisa Ruiz Morales. “Retinopatía diabética, una complicación descuidada.” Atención Familiar 25.2 (2018): 83-85.
  • Gallardo, Diana Florencia Medina, et al. “Oclusión de la vena central de la retina en paciente con diabetes mellitus tipo 2. Reporte de caso.” Lux Médica 13.38 (2018): 37-42.
  • Nossa, Simona, Joaquin Barraquer, and Miguel Castilla Cespedes. Endoftalmitis: Diagnóstico y tratamiento en la cirugía ocular. Universitat Autònoma de Barcelona,, 2016.
  • Freire, Gabriela Mishel Bravo, Glenda Elisa Espinosa Vallejo, and Karina Marisol Vargas Bosquez. “Actualización sobre patogenia, clínica y diagnóstico del desprendimiento de retina.” Journal of America health 3.2 (2020): 117-128.