Recette de savon à l’aloe vera sans soude caustique

24 février 2020
Vous voulez apprendre à réaliser un savon à l'aloe vera artisanal et sans soude caustique ? Nous vous expliquons ici comment le préparer à la maison en quelques étapes et peu d'ingrédients. Prenez note !

Pour faire un savon à l’aloe vera, il est pas nécessaire d’utiliser de la soude caustique. Bien que ce composant ait longtemps été utilisé dans la fabrication de ce type de produit, de nos jours, il existe plusieurs alternatives pour se passer de son usage. En effet, nous trouvons des formules douces qui fournissent également davantage de bienfaits.

La soude caustique peut entraîner des effets secondaires sur la peau. Surtout chez ceux qui ont une certaine sensibilité.

Il s’agit d’un ingrédient corrosif qui a été associé à des problèmes comme la dermatitela sécheresse cutanée et les pellicules. Pour cela, de nombreuses entreprises ont cessé de l’utiliser.

Pourquoi vaut-il mieux éviter les savons à base de soude caustique ?

Plusieurs présentations de savons conventionnels qui se vendent dans les supermarchés contiennent de la soude caustique parmi leurs composants. Même s’ils ne déclenchent pas d’effets secondaires sur tous les types de peau, certaines personnes présentent des réactions négatives après leur utilisation. Pourquoi ?

La soude caustique, également appelée hydroxyde de sodium, est un composant agressif qui peut produire une irritation en contact avec la peau. Ce produit est présent dans les savons ainsi que de nombreux produits de beauté, bien qu’à des concentrations relativement faibles.

Une femme qui se lave le visage avec du savon à l'aloe vera

Lisez également : Découvrez comment teindre vos cheveux sans produits chimiques

Cependant, des organismes tels que le National Institut For Occupational Safety and Health conseille aux consommateurs d’éviter tout type de contact entre ce composant et la peau et les yeux. Par ailleurs, les Centres pour le Contrôle et la Prévention des Maladies (CDC) informent que :

« Le contact cutané avec l’hydroxyde de sodium peut entraîner des brûlures graves avec des ulcérations profondes. La douleur et l’irritation sont évidentes en 3 minutes, mais le contact avec des solutions diluées peut causer des symptômes seulement après plusieurs heures. En outre, il a été démontré que des solutions aussi faibles que 0,12% détruisaient les cellules saines de la peau en une heure. »

Toutefois, afin de ne pas créer d’alertes inutiles, il est important de préciser que, dans le cas des savons et des cosmétiques, les fabricants utilisent généralement des quantités sûres de soude caustique combinées avec de la graisse ou de « l’huile extra ». Cela empêche donc la peau de se brûler accidentellement.

Du moment que le processus de fabrication du savon est réussi et correct, l’hydroxyde de sodium ne représente pas de danger. Malgré cela, son utilisation constante peut en revanche entraîner de légers problèmes de sécheresse et d’irritation. Dans ce cas, le mieux est de l’éviter et de chercher d’autres options.

Découvrez aussi : Comment fabriquer un savon d’avoine et de miel pour hydrater votre peau ?

Fabriquer un savon d’aloe vera sans soude caustique

Vous souhaitez être sûr d’utiliser un savon ne contenant pas de soude caustique ? Apprenez donc à faire du savon d’aloe vera avec des ingrédients naturels. Même si on peut déjà trouver dans le commerce des produits exemptes de ce composant, fabriquer un savon artisanal soi-même présente des avantages intéressants dont il vaut la peine de profiter.

Grâce à l’aloe vera, ce produit nourrit la peau et aide à prévenir les signes de sensibilité comme les démangeaisons et l’irritation. Sa formule est très douce et permet également de s’appliquer sur les peaux les plus sensibles. Par ailleurs, ce savon contient d’autres ingrédients qui nourrissent, hydratent et adoucissent la peau.

Comment préparer du savon à l'aloe vera ?

Ingrédients

  • 2 pastilles de savon de glycérine (250 g)
  • 1 tasse de gel d’aloe vera (200 g)
  • 4 cuillères à soupe de miel (60 g)
  • 5 cuillères à soupe d’huile d’olive (100 ml)
  • Zeste de citron ou gouttes d’huile essentielle

Elaboration du savon d’aloe vera

  • Tout d’abord, prenez un récipient résistant à la chaleur du micro-ondes. Ensuite, introduisez les pains de savon de glycérine à fondre. Cela peut prendre environ 4 minutes.
  • Lorsque le savon est fondu, ajoutez les cuillères de miel, le zeste de citron ou quelques gouttes d’huile essentielle ainsi que la pulpe d’aloe vera.
  • A part, faites chauffer l’huile d’olive jusqu’à ce qu’elle soit tiède. Évitez de surchauffer car elle pourrait alors perdre ses propriétés.
  • Après cela, mélangez tous les ingrédients avec l’aide d’un batteur manuel, à faible puissance. Vous devez obtenir un mélange brillant qui sent bon.
  • Ensuite, versez le contenu dans divers moules à savon ou dans un récipient en plastique propre.
  • Enfin, mettez le savon au réfrigérateur pendant une journée, afin qu’il se solidifie. Si vous avez utilisé un grand moule, coupez différentes savonnettes pour en faciliter l’usage.

Vous aimeriez réaliser ce savon naturel à la maison ? Comme vous pouvez le voir, fabriquer son propre savon à l’aloe vera est très simple et ne prend pas beaucoup de temps. Vous obtiendrez en plus un produit idéal pour prendre soin de votre peau. Enfin, vous êtes sûr qu’il ne contient pas de soude caustique. Essayez-le donc !

 

  • Schatz, R. J., Debing, L., & Murray, G. (2005). SODIUM HYDROXIDE. Industrial & Engineering Chemistry. https://doi.org/10.1021/ie50506a042
  • Seidenari, S., Pepe, P., & Di Nardo, A. (1995). Sodium hydroxide-induced irritant dermatitis as assessed by computerized elaboration of 20 MHz B-scan. Images and by TEWL measurement: A method for investigating skin barrier function. Acta Dermato-Venereologica.
  • Eggeman, T. (2011). Sodium Hydoxide. Kirk-Othmer Encyclopedia of Chemical Technology. https://doi.org/10.1002/0471238961.1915040905070705.a01.pub2
  • Oluwatoyin, S. M. (2011). Quality of Soaps Using Different Oil Blends. Journal of Microbiology and Biotechnology Research.
  • Hamman, J. H. (2008). Composition and applications of Aloe vera leaf gel. Molecules. https://doi.org/10.3390/molecules13081599