Remèdes naturels pour soigner une cystite pendant la grossesse

Si vous soupçonnez une cystite pendant votre grossesse, il faut toujours consulter un médecin. Il existe quelques remèdes naturels qui peuvent aider à la prévenir ou à compléter le traitement, bien que ceux-ci ne remplacent pas les antibiotiques.
Remèdes naturels pour soigner une cystite pendant la grossesse

Dernière mise à jour : 19 décembre, 2020

Cela est dû au fait que le volume de l’utérus augmente et entraîne une compression de la vessie. Cela favorise la rétention des fluides et donc le développement d’agents pathogènes. De même, si la présence de glucose dans l’urine augmente de façon concomitante, les bactéries auront plus de facilité à se développer.

Quels sont les signes et les symptômes de la cystite pendant la grossesse ?

La cystite chez une femme enceinte présente les mêmes symptômes que chez une femme qui ne l’est pas. Une des manifestations les plus caractéristiques est une sensation de brûlure à la miction. Les femmes touchées ressentent une douleur, une irritation, une brûlure ou une gêne lorsqu’elles urinent.

Il est aussi fréquent d’avoir un symptôme connu sous le nom de pollakiurie. Il consiste à avoir envie d’uriner très souvent, mais en petites quantités. Dans certains cas seulement, une polyurie se déclenche. Il s’agit de l’augmentation du volume de l’urine.

Il est également fréquent que la cystite pendant la grossesse provoque une nycturie ou le besoin impératif d’uriner juste après s’être couchée. Beaucoup de femmes qui souffrent de ce problème disent aussi avoir encore envie d’uriner juste après l’avoir fait, mais sans pouvoir le faire.

Une femme enceinte qui boit.
L’hydratation est une habitude clé à prendre pendant la grossesse pour favoriser le nettoyage du système rénal.

Remèdes maison pour la cystite pendant la grossesse

La cystite pendant la grossesse doit être traitée aussitôt qu’elle est détectée, car toute infection urinaire peut être dangereuse pour le fœtus. En plus de consulter un médecin et de suivre ses indications, il existe plusieurs remèdes maison qui peuvent être d’une bonne aide.

Boire en plus grande quantité

Une étude publiée chez JAMA Internal Medicine et mise au point aux Etats-Unis signale que l’augmentation de la consommation quotidienne de liquides peut réduire jusqu’à 50 % le risque de souffrir de cystite chronique. Il est recommandé de boire entre 2 et 3 litres d’eau par jour pour accélérer la libération des toxines.

Si bien s’hydrater est toujours un conseil valable, il est d’autant plus pertinent pendant les mois de la grossesse. Si la femme concernée vit dans un climat chaud ou passe une grande partie de sa grossesse en été, il est impératif qu’elle soit attentive à sa consommation d’eau.

Uriner régulièrement

Le fait de maintenir ses reins actifs et de vider sa vessie fréquemment aide à prévenir la cystite durant la grossesse. En effet, à force de ne pas la vider totalement, de l’urine résiduelle peut s’accumuler dans la vessie. Cela augmente alors le risque d’infection par contamination bactérienne.

En aucun cas il ne faut se retenir d’uriner. Une forme extrême de ce cas de figure pendant la grossesse est la rétention aiguë, situation pendant laquelle l’urine reste bloquée à l’intérieur.

Prendre des probiotiques

De nombreuses études ont prouvé que les probiotiques que contiennent les lactobacilles étaient efficaces pour restituer la flore vaginale. Cela stabilise le microbiote et empêche le développement d’agents pathogènes comme Escherichia coliProteus mirabilisStaphylococcus saprophiticus et Klebsiella pneumoniae.

On peut ainsi prévenir la cystite pendant la grossesse. Le plus approprié est de les associer au traitement antibiotique initial et de continuer ensuite à les ingérer de manière régulière pour éviter les rechutes.

Boire du jus de myrtilles

Plusieurs recherches ont démontré que les myrtilles avaient des propriétés astringentes et antiseptiques. Elles sont donc recommandées pour prévenir la cystite pendant la grossesse. Elles empêchent en effet les bactéries de s’accrocher aux parois des voies urinaires.

Une manière de procéder est de mélanger une demi-tasse de myrtilles dans une tasse d’eau et de boire ce jus le matin pendant 10 jours. Aujourd’hui, il est possible de trouver des formules prêtes à l’emploi dans le commerce.

Cet article peut vous intéresser : 8 bienfaits surprenants des myrtilles

Augmenter son apport en vitamine C

Il n’existe pas suffisamment d’études sur l’efficacité de la vitamine C dans la prévention ou le traitement des infections urinaires. Toutefois, certains auteurs soulignent que cette substance contribueraient à acidifier l’urine et cela aurait pour effet d’aider les personnes qui souffrent de ce problème.

La consommation d’un adulte en bonne santé devrait être entre 75 et 90 mg par jour. On peut augmenter cette dose pour les personnes atteintes de cystite, mais c’est au médecin d’en déterminer la quantité.

Comment prévenir la cystite pendant la grossesse

Le meilleur moyen de prévenir la cystite en cas de grossesse est de maintenir les reins actifs, d’avoir un régime alimentaire adéquat et d’appliquer des mesures d’hygiène appropriées. Il est toujours préférable d’éviter d’atteindre le stade clinique où il faudra prendre des antibiotiques.

Mesures d’hygiène

Il est important de correctement nettoyer la zone génitale après avoir uriné. Il faut procéder de l’avant vers l’arrière pour éviter de mettre la vulve en contact avec des restes de matières fécales.

De même, il est recommandé de porter des sous-vêtements en coton qui ne soient pas trop près du corps. Il convient également d’uriner avant et après les rapports sexuels.

La consommation de myrtilles a été associée à la réduction des infections urinaires pendant la grossesse.

Aliments et boissons

Boire suffisamment d’eau pendant la journée et vider entièrement sa vessie à chaque fois que l’on a envie d’uriner sont des moyens simples de prévenir les cystites. L’objectif est de maintenir les reins actifs et d’éviter les résidus d’urine. 

Par ailleurs, éviter la consommation de boissons riches en sucre et alcoolisées réduira les facteurs qui favorisent la prolifération bactérienne. De même, il est déconseillé de manger régulièrement des aliments épicés, gras ou frits. A la place, privilégiez les légumes riches en eau et les fruits rouges, comme les myrtilles.

Contrôler l’évolution de la cystite durant la grossesse

Si la sensation de douleur ou de brûlure à la miction commence à se dissiper après un infection, c’est qu’il y a une amélioration. Si au contraire, la gêne et la fréquence des besoins d’uriner augmentent et que l’urine présente un aspect inhabituel, cela signifie que la situation a empiré. Il faut alors le signaler au médecin aussi vite que possible.

Cela pourrait vous intéresser ...
6 recommandations pour éliminer la cystite
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
6 recommandations pour éliminer la cystite

Savez-vous comment éliminer la cystite ? C'est l’un des problèmes urinaires les plus agaçants que nous puissions développer.



  • Hooton, T. M. (2018, 1 noviembre). Effect of Increased Daily Water Intake in Premenopausal Women With Recurrent Urinary Tract Infections: A Randomized Clinical Trial. Urology | JAMA Internal Medicine | JAMA Network. https://jamanetwork.com/journals/jamainternalmedicine/fullarticle/2705079
  • Mulero, Lorena Amador, et al. “Efectividad de la ingestión de arándano rojo sobre las infecciones del tracto urinario en embarazadas.” Matronas profesión 2 (2014): 50-55.
  • Jiménez-Pacheco, A., & Jiménez-Pacheco, A. (2013). El uso de probióticos como alternativa en la prevención de las infecciones urinarias recurrentes en mujeres. Revista médica de Chile, 141(6), 809-810.
  • Martínez, E., Osorio, J., Delgado, J., Esparza, G. E., Motoa, G., Blanco, V. M., … & Ospina, W. (2013). Infecciones del tracto urinario bajo en adultos y embarazadas: consenso para el manejo empírico. Infectio, 17(3), 122-135.
  • García Hurtado, Kely Deyanira. Prevalencia de infecciones de vías urinarias en el embarazo. BS thesis. JIPIJAPA-UNESUM, 2019.
  • Martínez, Jesús Francisco Hernández, et al. “Efecto del embarazo en la prevalencia de vejiga hiperactiva.” Anales Médicos de la Asociación Médica del Centro Médico ABC 57.4 (2012): 276-279.
  • Kanashiro, A., et al. “Retención de orina en el embarazo y el postparto.” Departamento de servicios médicos-Dirección: Vacante (asume: H. Isábal) (2013): 121.
  • Osorio, María José Alonso. “Cistitis, una infección de alta incidencia.” El farmacéutico: profesión y cultura 576 (2019): 21-26.