Pourquoi rêvent-on de tomber dans le vide ?

· 5 février 2015
Ça vous est sûrement déjà arrivé à vous aussi. Saviez-vous que ce type de rêves est lié au stress ?

Le fait de rêver de tomber dans le vide est quelque chose de commun: moins 95% de la population a déjà expérimenté cela une fois. Cela crée une anxiété subite et parfois, cela nous réveille soudainement. A quoi cela est-il dû ?

Rêver de tomber dans le vide, les explications possibles

jeune fille qui tombe dans le vide

C’est quelque chose de commun. Nous venons de nous endormir. On se promène tranquillement. Nous tombons dans un abyme profond. Le sol disparait sous nos pieds et nous nous précipitons dans une pente, dans laquelle notre corps reste suspendu et nous sentons cette sensation brutale de chute. Nous rêvons de tomber dans le vide.

Notre coeur s’accélère et nous réveillons dans la peur et dans l’inquiétude. Il est également fréquent d’avoir la sensation de tomber du lit, sans savoir comment. De plus, certaines personnes tombent même effectivement de leur lit. Pourquoi ce phénomène se produit ?

Lisez également :

L’origine insolite des attrape-rêves

1. Cela arrive durant les premières phases du sommeil

femme qui s'endort sur sur bras

En général, rêver de tomber dans le vide a tendance à arriver juste après s’être allongé. A l’Unité du Sommeil de l’Hôpital de Madrid (en Espagne), on fait des recherches sur ce type de phénomènes.

Selon eux, cela est dû à une petite décompensation entre le système vasculaire (présente dans nos oreilles) et le système kinesthétique.

Le corps ne s’est pas adapté encore à notre position horizontale. En résulte donc une petite erreur d’appréciation qui nous oblige à nous réveiller d’un coup avec la sensation claire que nous sommes en train de tomber. Voila pourquoi beaucoup de personnes ont cette sensation de tomber du lit.

fonctionnement du cerveau

2. Le facteur stress a également son importance

Maintenant, essayez de faire un lien entre votre état personnel et émotionnel chaque fois que vous expérimentez ce phénomène. Rêver que nous tombons dans le vide est également lié au stress. Nous soumettons une grande activité à notre cerveau, le cortisol accélère nos fonctions basiques, l’inquiétude augmente, les ondes cérébrales sont au maximum de leur limite…

Cependant, quand nous nous couchons, notre corps se détend mais notre cerveau continue à être très actif, beaucoup plus que la normale. 

Et ainsi, il se produit une nouvelle décompensation. La haute activité cérébrale et le corps détendu entraîne une sensation de chute brutale. Cela se traduit donc en ce type de rêves qui, après quelques instants, nous oblige à nous réveiller en alerte.

Lisez également :

Découvrez tous les effets négatifs du stress

3. Le phénomène de la paralysie du sommeil

paralysie du sommeil

Nous vous avons déjà parlé de la paralysie du sommeil dans un article sur les troubles nocturnes liés au sommeil. Nous sommes tout d’un coup conscients de faire un cauchemar. Mais nous ne pouvons nous réveiller.

La sensation est très vive et intense, voire même terrorisante, car tout paraît extrêmement réel. Quand nous rêvons que nous tombons dans le vide, cela se convertit en une expérience désagréable. Cela nous oblige également à vouloir nous réveiller avant de ressentir la douleur de la chute.

Nous pourrions conclure en disant que ce phénomène a comme essence principale le stress. Notre cerveau est sur-excité, et ainsi, les premières phases du sommeil dérivent de cette décompensation esprit-corps à cause de laquelle le cerveau réagit avec ces rêves plein d’anxiété.

Afin de conclure, nous devons vous parler de la version que nous donne l’éthologie. Ainsi, rêver de tomber dans le vide pourrait être dû à un instinct héréditaire. De la période durant laquelle nos ancêtres hominidés dormaient dans les arbres et étaient obligés de se réveiller en sursaut pour ne pas tomber. Curieux, non ?

  • Legrand, N., Guénolé, F., Eustache, F., & Rauchs, G. (2015). Rêves et mémoire: Revue de la littérature en neuropsychologie et neurosciences cognitives. Revue de Neuropsychologie. https://doi.org/10.1684/nrp.2015.0362
  • Adant, G. (2011). Sommeil et créativité. Gérontologie et Société. https://doi.org/10.3917/gs.137.0067
  • Dupuy, J.-P. (2004). Les rêves de la raison. Revue Européenne Des Sciences Sociales. European Journal of Social Sciences. https://doi.org/10.4000/ress.337