Se sentir coupable de manger : quelles sont les conséquences ?

Se sentir coupable de manger entraîne plusieurs conséquences. Nous vous disons ici quelles sont ces conséquences, pourquoi elles se produisent et comment y faire face.
Se sentir coupable de manger : quelles sont les conséquences ?
Maria Patricia Pinero Corredor

Rédigé et vérifié par la nutritionniste Maria Patricia Pinero Corredor.

Dernière mise à jour : 07 février, 2023

Les sentiments et la nourriture vont souvent de pair. Nous nous rendons pas toujours compte de ce lien, mais chaque fois que nous mangeons, nous ressentons quelque chose lié à notre nourriture. Les sentiments négatifs entourant l’alimentation peuvent favoriser le fait de se sentir coupable de manger.

La culpabilité est le sentiment d’avoir fait quelque chose de mal ou d’avoir fait du mal à quelque chose ou à quelqu’un. Dans le cas de la culpabilité alimentaire, l’acte de manger est perçu comme négatif.

Quand se sent-on coupable de manger ?

Tout comme nous pouvons nous sentir coupables de certains problèmes dans notre environnement personnel, dans le domaine alimentaire, nous pouvons également avoir ce sentiment. Trop manger ou manger un certain plat peut faire naître ce sentiment ; la personne se sent mal à l’idée de prendre du poids.

Les conséquences du sentiment de culpabilité à l’égard de l’alimentation existent. Parmi elles, figurent les troubles psychologiques. Nous les détaillons ci-dessous.

La boulimie

La boulimie est un trouble dans lequel le patient ressent une faim anormale et une frénésie alimentaire compulsive. Mais ensuite, il ressent de la culpabilité et un inconfort. Cela l’amène à vomir, à prendre des laxatifs ou à faire trop d’exercice. Par crises de boulimie, nous entendons des épisodes très courts de consommation alimentaire rapide et en très grande quantité.

De plus, en période d’excès alimentaire, les patients ont honte de leur comportement, alors ils promettent de ne pas le répéter. La personne entre donc dans un cycle marqué par des crises de boulimie suivies d’un sentiment de culpabilité et d’une tentative de purger les calories. Il y a une insatisfaction du corps et une intensification du régime restrictif.

La boulimie peut entraîner les complications suivantes :

  • Déshydratation
  • Carie dentaire sévère
  • Anxiété et dépression
  • Périodes menstruelles absentes.
  • Toxicomanie et automutilation
  • Problèmes cardiaques et digestifs
Boulimie boulimique.
L’hyperphagie boulimique est à la limite des situations alimentaires compulsives qui entraînent la culpabilité et des comportements pour favoriser la perte des calories.



[/atomik -lu-aussi ]

L’anorexie

L’anorexie est un trouble psychiatrique qui se caractérise par le refus de maintenir un poids minimum normal via une restriction des apports caloriques ou une dépense énergétique excessive. Dans ces cas, la culpabilité, l’obsession, le rejet et la forte compétitivité provoquent un cercle vicieux.

Les complications et altérations physiques de cette maladie sont multiples et affectent différents niveaux :

  • Arythmie
  • Aménorrhée
  • Hypertension
  • Dénutrition
  • Chute des cheveux
  • Atrophie des ongles
  • Manque d’attention et de concentration
  • Altérations de la perception de la faim et de la satiété

Le trouble de l’hyperphagie boulimique

Il s’agit d’un trouble dans lequel une personne mange une quantité de nourriture beaucoup plus importante que la normale. Contrairement aux autres troubles de l’alimentation, ici, la personne ne souhaite pas brûler des calories.

La personne éprouve de la honte et de la culpabilité. Sa faim répond à l’anxiété, à l’inconfort et à l’instabilité émotionnelle. Ensuite, le phénomène de la faim émotionnelle apparaît.

C’est le type de faim qui apparaît comme une réponse aux besoins émotionnels. Elle se manifeste soudainement et de manière persistante, et la sensation persiste malgré le fait de manger.

Ce problème peut entraîner d’autres problèmes de santé, tels que :

  • Dépression
  • Insomnie
  • Surpoids
  • Problèmes digestifs
  • Douleur articulaire
  • Altérations du cycle menstruel



[/atomik -lu-aussi ]

Comment gérer le fait de se sentir coupable de manger ?

Ce processus implique l’aide de professionnels du domaine psychologique. Ils aident le patient à comprendre son corps et à comprendre qu’aucun aliment n’est mauvais s’il est consommé avec modération.

Manger consciemment

Il est recommandé d’adopter une alimentation consciente pour essayer d’identifier la cause à l’origine des émotions négatives ressenties. Il s’agit d’un processus d’ingestion conscient.

Troubles digestifs dus à l'alimentation.
Les troubles de l’alimentation affectent les performances digestives et peuvent provoquer des vomissements.

Faim physiologique vs faim émotionnelle

Une autre étape qui peut être franchie pour gérer le sentiment de culpabilité de manger est d’apprendre à identifier la faim physiologique afin d’ignorer la faim émotionnelle. La faim physiologie est la nécessité pour notre corps d’obtenir des nutriments. À ce moment, une série de signaux se déclenchent pour nous faire savoir qu’il est temps de manger.

La faim émotionnelle est liée à l’esprit.  La personne n’a pas faim, mais veut ingérer un aliment précis.

Manger juste pour recharger l’énergie

En général, il est recommandé de manger seul pour faire le plein d’énergie et, si vous vous sentez coupable, consultez un professionnel de santé mentale. Une série de troubles graves peuvent ainsi être évités.

Cela pourrait vous intéresser ...
Les troubles alimentaires les plus fréquents
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les troubles alimentaires les plus fréquents

Les troubles alimentaires sont des altérations psychologiques qui entraînent une modification de l'alimentation du patient.




Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.