Thés et infusion : à quoi sert chacun d’entre eux ?

21 janvier 2015
Puisqu'il est faible en théine, nous devons préparer un thé avec de l'eau chaude, mais non bouillante, pour que ses feuilles ne donnent pas une saveur amère. De plus, il retarde les signes du vieillissement prématuré.

Vous en consommez chaque jour, mais vous ne connaissez sûrement pas toutes les variétés et quelles sont leurs propriétés. Dans cet article, vous trouverez un guide complet avec la plupart des thés et des infusions et à quoi sert chacun d’entre eux. Assurez-vous de toujours en avoir dans votre cuisine !

Types et propriétés des thés

Le thé vert

C’est un médicament naturel de toutes parts, il est considéré comme le plus sain et comme celui qui apporte le plus d’avantages parmi toutes les types de thé (surtout par rapport au fermenté). Il conserve ses composants quasiment intacts, et pareils à ceux que l’on trouve dans son environnement naturel. Parmi les principales propriétés du thé, nous pouvons mettre l’accent sur : un antioxydant qui retarde les signes du vieillissement prématuré, un purificateur qui élimine les liquides qui s’accumulent dans l’organisme, un digestif, un anti-graisse qui aide à perdre du poids. Il est riche en vitamines A, B et C, en fluor, en sodium et en minéraux. Il renforce le système immunitaire et permet que le corps se protège des infections et des virus.
Il a une faible teneur en théine, il faut donc le préparer avec de l’eau frémissante (et non pas bouillante) car sinon les feuilles cuisent et un goût amer apparaît. Les chinois sont les premiers à avoir découvert le thé merveilleux mais aujourd’hui c’est au Japon qu’on en boit le plus. La différence entre les deux pays est le processus d’élaboration.

thé-vert-japonais

Le thé noir

C’est le plus populaire dans la culture occidentale, celui que l’on consomme en sachets dans tout le monde, mais également en vrac (herbes). Son goût et ses propriétés font qu’il s’agit d’une boisson merveilleuse. Il contient une grande quantité d’antioxydants, il est rassasiant, bon pour l’estomac et faible en calories. Il n’a pas toujours été utilisé pour la consommation car il fut une monnaie d’échange (étant donné qu’il ne perd pas son goût avec le passage du temps). Les feuilles de la Camelia Sinensis passent par un processus d’oxydation et leur couleur verte disparaît pour laisser apparaître la couleur noire. C’est un stimulant grâce à sa quantité de théine. La température idéale pour en profiter est 95°C et son intensité déprend du type et des minutes durant lesquelles il a été immergé dans la tasse.

Le thé blanc

On l’appelle « l’élixir de jouvence » pour ses merveilleuses propriétés. On dit qu’il est le plus raffiné et le plus exquis des thés. Au lieu des feuilles, on cueille les bourgeons plus petits et plus tendres. C’est pour cela que l’on dit que la personne qui en boit est en fait en train de boire la jeunesse de la plante et donc son énergie vitale. La couleur claire est due à un voile blanc qui recouvre les feuilles quand elles sortent juste et que l’on tisse à la main pendant quelques jours au printemps. On le trouve dans les hautes montagnes de Fujian en Chine. Le thé blanc à un goût délicieux et un arôme délicat, il apporte des vitamines C et E, il est antioxydant et diurétique. Il faut le boire à une température de 75° C.

infusions

Le thé rouge

Il est appelé “Pu-erh” et est connu pour ses merveilleuses propriétés brûle-graisses. C’est le thé des empereurs, car pendant longtemps, il a été interdit dans la population des classes inférieures. Il a un goût très fort, terreux et il est de couleur rougeâtre sombre. Le procédé de maturation requiert de nombreuses années. Boire trois tasses de ce thé par jour élimine les graisses du corps, réduit les niveaux de cholestérol. La température idéale est 95°C.

Le thé bleu

Il est appelé “Oolong” ou semi-fermenté. On le trouve entre le vert et le noir. Son procédé de fermentation est interrompu, il est enroulé et oxydé vingt fois. Il provient de deux régions : Fujian (Chine) et Formosa (Taiwan). Il a un goût végétal comme le vert et il peut être plus ou moins clair selon les procédés. Il est antioxydant, il renforce le système immunitaire, il régule le cholestérol, il réduit la tension artérielle et contient des vitamines et des minéraux. La température pour le boire est de 90°C, même s’il est accepté « glacé » ou froid.

Infusions-digestives

Types d’infusions et leurs propriétés

Après avoir découvert les principaux thés, c’est le moment de s’informer sur les infusions dont on peut profiter, grâce à certaines herbes ou plantes.

La camomille

Elle est très utilisée pour soigner les troubles digestifs légers, les indigestions, les coliques, les diarrhées ou les gastrites. Elle sert également pour les irritations ou les inflammations oculaires et est utilisée pour les affections respiratoire comme l’asthme, la toux ou le rhume. Elle soigne l’acné et nettoie les blessures superficielles.

La menthe

Elle a des propriétés antiseptiques, antispasmodiques et digestives. Elle réduit les flatulences, fait fuir les insectes, conserve une bonne haleine et est utilisé contre le rhume et la toux.

menthe6

Le thym

La partie médicinale du thym se trouve dans les fruits et les fleurs. C’est un sédatif et il s’utilise comme un tranquillisant pour le système nerveux. Il permet d’améliorer la digestion et aide à mieux dormir. On peut l’utiliser pour réduire les problèmes artériels, les coliques et les douleurs menstruelles.

La valériane

Elle est très similaire au thym en ce qui concerne ses propriétés sédatives et relaxantes. Il est important de faire attention à la quantité que l’on consomme car elle peut provoquer une sédation excessive dans le système nerveux, faire baisser la tension artérielle et retarder la circulation sanguine.

L’anis vert

Les feuilles donnent une haleine fraîche quand on le mâche. Il est expectorant, c’est un tonique stomacal, il régule les cycles menstruels, il soulage les flatulences et il aide à digérer. 

Le romarin

Il a des propriétés curatives pour le système nerveux, il renforce la mémoire et améliore la circulation sanguine.

romarin

A découvrir aussi