Quel est le traitement approprié pour un grain de beauté suspect ?

Pour identifier un grain de beauté suspect, il faut analyser sa couleur, les bords, l'asymétrie et son diamètre. Seul un médecin peut déterminer s'il s'agit d'un grain de beauté bénin ou non. 

Un grain de beauté suspect présente des caractéristiques particulières auxquelles il faut prêter attention. Il ne faut pas ignorer les changements au niveau de l’aspect d’une tache. Tous les grains de beauté peuvent déboucher sur un mélanome ou sur un cancer de la peau.

Un grain de beauté est un groupement de cellules pigmentées. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une formation bénigne qui ne présente aucun risque. Il est normal qu’un adolescent ait entre 15 et 20 grains de beauté. Chez les adultes, le nombre varie entre 20 et 40.

La majorité des cancers de la peau surviennent après 40 ans. C’est pourquoi vous ne devez pas ignorer un grain de beauté suspect : vous devez consulter un spécialiste le plus rapidement possible. Cela peut être une question de vie ou de mort.

Identifier un grain de beauté suspect

Grains de beauté

Pour identifier un grain de beauté suspect et le distinguer d’un grain de beauté normal, il faut prendre en compte quatre principaux aspects. Ce sont les suivants :

  • l’asymétrie
    • un grain de beauté suspect est asymétrique ; les deux moitiés du grain de beauté sont très différentes l’une de l’autre ; cela peut constituer le signal d’alerte d’une tache maligne ;
  • l’irrégularité des bords
    • un grain de beauté normal a une forme circulaire et des bords bien définis ; si ce n’est pas le cas, il faut consulter un spécialiste ;
  • la couleur
    • les grains de beauté qui ont une couleur trop sombre ou une couleur qui tend vers le rouge doivent être examinés ;
  • le diamètre
    • lorsqu’un grain de beauté mesure plus de  6 mm, vous pouvez considérer qu’il s’agit d’un grain de beauté suspect ; toutefois, un grain de beauté de petite taille peut aussi être cancéreux.

De plus, il est important de surveiller l’évolution d’un grain de beauté suspect. Il est conseillé de le faire examiner tous les mois, afin de détecter un éventuel changement. Il est aussi recommandé d’examiner le dos, car souvent les mélanomes apparaissent dans la partie postérieure du corps.

Lisez aussi : Comment éliminer les grains de beauté de manière naturelle 

Les autres signaux d’alerte d’un grain de beauté suspect

Mélanomes

Bien que les précédents signaux d’alerte soient les plus caractéristiques, ce ne sont pas les seuls. Dans certains cas, les symptômes sont différents. C’est pourquoi il faut également prêter attention aux signaux d’alerte suivants :

  • la propagation 
    • lorsqu’un grain de beauté ou une tache commence à s’étendre vers une zone environnante, il s’agit d’un signal d’alerte
  • rougissement ou inflammation 
    • lorsqu’une zone environnante devient rouge et/ou est enflammée, il faut consulter un professionnel
  • sensations 
    • un grain de beauté normal ne génère aucun type de sensation ; si vous avez des démangeaisons, des douleurs, ou une autre sensation, le grain de beauté est suspect ;
  • modification de la surface 
    • si vous observez un saignement, une exsudation ou une desquamation, il faut être attentif ; idem lorsque des petits nodules ou des protubérances se forment dans un même grain de beauté

Dans ces cas-là, la démarche à suivre est de consulter un dermatologue le plus rapidement possible. Seul un spécialiste peut déterminer s’il s’agit d’un grain de beauté bénin ou non.

Les grains de beauté et le mélanome 

Dermatologue qui analyse les grains de beauté d'une patiente

Un mélanome est une tumeur maligne. Son apparence initiale est très similaire à celle d’un grain de beauté. C’est un type de cancer qui peut survenir à tout âge. S’il est détecté à temps, il peut totalement être traité et soigné. Toutefois, nombreuses sont les fois où un mélanome réapparaît.

Les personnes à la peau claire présentent plus de risques de souffrir d’un mélanome. Une exposition prolongée au soleil ou à une lampe à rayons ultraviolets sans protection constituent aussi des facteurs de risques. Seulement 10 % des cas sont la conséquence d’un facteur génétique. Les personnes avec un antécédent familial de mélanome ont un plus grand risque de développer un mélanome.

Se protéger du soleil ainsi que des rayons ultraviolets des lampes sont les mesures de prévention les plus appropriées. Voici d’autres conseils :

  • utiliser une casquette ou un chapeau si le soleil est très agressif
  • appliquer de la crème solaire quotidiennement

Nous vous recommandons de lire : Tout ce que vous devez savoir sur les grains de beauté

Le diagnostic

Tout d’abord, le dermatologue examine la peau minutieusement : il observe les grains de beauté et les zones voisines. Il examine également d’autres zones du corps, afin de trouver d’éventuels signaux d’alerte indiquant la présence d’un mélanome.

Si le dermatologue trouve un grain de beauté suspect, une biopsie de la peau est généralement prescrite. Lorsque cela est possible, le grain de beauté suspect est complètement retiré lors de la biopsie. La zone extirpée sera analysée sous microscope dans un laboratoire, afin de déterminer la présence de cellules cancéreuses ou non.

Les résultats de la biopsie doivent inclure le niveau de profondeur de la lésion précancéreuse. Ce niveau s’exprime en millimètres. Cette information est décisive : elle oriente le traitement et permet d’établir un pronostic.

Certains types de mélanome se propagent très rapidement. Dans ces cas-là, il est également nécessaire de réaliser une biopsie des ganglions lymphatiques qui se trouvent près de la lésion. Des examens radiologiques du cerveau, du coup, du thorax, de l’abdomen, du bassin et des os peuvent également être prescrits.

 

Catégories: Soins Étiquettes:
A découvrir aussi