Traitements naturels contre la rosacée

Pour éviter les interactions entre ces rémèdes naturels et votre traitement médical, il est important de toujours consulter un spécialiste avant de les utiliser.

Nous sommes aujourd’hui exposés à toutes sortes de maladies, des plus connues aux plus rares. Certaines maladies passent inaperçues ; d’autres, comme la rosacée, ne peuvent être dissimulées, car elles se manifestent le plus souvent sur le visageEn plus des symptômes qui lui sont propres, la rosacée présente d’autres aspects négatifs, car elle porte atteinte à l’estime de soi, suscite parfois un état dépressif et peut même causer des problèmes sur le lieu de travail où l’on doit côtoyer d’autres personnes !

Qu’est-ce que la rosacée ?

Il s’agit d’une maladie chronique de la peau qui se caractérise par une inflammation des vaisseaux sanguins. Comme nous l’avons déjà dit, elle affecte surtout le visage, parfois aussi les yeux. Elle se manifeste rarement sur le reste du corps.

La rosacée provoque des rougeurs, généralement sur le milieu du visage ; des nodules inflammatoires peuvent aussi apparaître et s’accompagnent de gonflements et de démangeaisons. Les capillaires cutanés deviennent apparents. Elle se déclare le plus souvent chez des personnes de 30 à 50 ans.

Lorsque les yeux sont atteints, il se produit une inflammation et un dessèchement qui donnent la sensation d’avoir un corps étranger dans l’oeil. La rosacée rend la peau plus épaisse, faisant paraître un nez enflé et plus grand. Cette déformité du nez se retrouve plus souvent chez les hommes et se dénomme rhinophyma.

Malheureusement, aucun traitement n’a été découvert à ce jour pour soigner cette maladie. Cependant il existe des moyens de la traiter et de la contrôler. Comme pour toutes les maladies, les meilleurs résultats sont obtenus lorsqu’il y a un diagnostic précoce.

Le traitement médical peut inclure l’usage de médicaments topiques dans les cas peu sévères ; les états avancés de la maladie exigent généralement l’usage de médicaments par voie orale.

Des remèdes naturels contre la rosacée

Communiquez toujours à votre médecin votre intention de commencer un traitement naturel afin d’éviter toute interaction avec les médicaments qu’il vous a déjà prescrits.

Les remèdes naturels que nous vous conseillons seront utilisés en raison de leur effet anti-inflammatoire et antimicrobien. Leur rôle est de faire diminuer l’inflammation des capillaires cutanés du visage et à empêcher que des microorganismes infectent des lésions existantes.

  • La camomille : nettoyez le visage avec l’infusion d’une cuillerée de fleurs de camomille dans deux verres d’eau.
  • Le pommier : nettoyez le visage avec une cuillerée de vinaigre de pomme diluée dans un verre d’eau.

Les savons à l’extrait de camomille peuvent eux aussi s’avérer très utiles.

  • L’olivier : réalisez de légers massages à l’huile d’olive, en décrivant des cercles avec les doigts.
  • Le concombre : posez des rondelles de concombre sur les zones inflammées durant 5 minutes.

Les crèmes à base de concombre se révèlent également bienfaisantes pour les patients.

  • L’avoine : la farine d’avoine calme les démangeaisons, apaise les rougeurs et a un effet anti-inflammatoire. Versez de l’eau dans une tasse et ajoutez-y deux cuillerées de farine d’avoine. Frottez doucement la zone touchée.
  • L’huile d’arbre à thé : conseillé pour ses propriétés antiseptiques et anti-inflammatoires. Appliquez quelques gouttes en frottant lentement avec l’index.
  • Le trèfle des prés : cette plante contient du calcium, du potassium, du magnésium, du phosphore, de la thiamine, de la niacine et de la vitamine C. On peut boire du thé de trèfle des prés deux fois par jour.

La rosacée se manifeste par des poussées récurrentes : il faut donc éviter les facteurs qui déclenchent ces épisodes.

Les facteurs qui déclenchent les poussées

  • L’exposition au soleil sans protection solaire.
  • L’exercice intense.
  • Le stress.
  • Le vent.
  • La ménopause.
  • Les températures très basses.
  • Les bains d’eau chaude.

Les aliments à éviter

  • Les condiments.
  • Les céréales complètes.
  • Les fromages fermentés.
  • Les boissons alcoolisées.
  • Les aliments épicés.

Quelques conseils supplémentaires

Utilisez toujours un protecteur solaire, ayez recours à des cosmétiques pour peaux sensibles, séchez-vous le visage en le tamponnant doucement et consommez des vitamines du groupe B.

Certains aliments et certaines circonstances déclenchent les poussées de rosacée ; tenez-en compte pour pouvoir les éviter et pour prévenir les épisodes récurrents.

Consultez immédiatement votre médecin si vous présentez des symptômes de rosacée, afin d’éviter que celle-ci ne s’étende.