Trop se laver les cheveux peut-il provoquer leur chute ?

Nous avons tous entendu dire que si l'on se lave trop les cheveux, ils tombent. Est-ce vrai ou est-ce un mythe ? La science a une explication, et nous en parlons dans cet article.
Trop se laver les cheveux peut-il provoquer leur chute ?

Dernière mise à jour : 14 septembre, 2021

Il est probable qu’à un moment donné, vous ayez entendu quelqu’un dire : “Si vous vous lavez trop les cheveux, ils vont tomber !” Il vous est même sans doute arrivé de sortir de la douche avec une poignée de cheveux dans la main, comme si nous risquions une perte de cheveux soudaine et inexpliquée. Est-il vrai que trop se laver les cheveux entraîne des conséquences néfastes ?

Les dermatologues sont conscients du problème. Ils reçoivent de nombreuses demandes de renseignements sur ce prétendu symptôme et ont fait des recherches à ce sujet afin de trouver une solution. Ils bénéficient d’un soutien scientifique suffisant pour réagir à cette situation.

L’idée selon laquelle trop se laver les cheveux provoque leur chute est un mythe. Il serait même contre-productif d’éviter les douches par peur de devenir chauve. Se laver les cheveux est essentiel pour leur vitalité.

En moyenne, les humains perdent 80 à 100 cheveux par jour. Cette mue est attendue et logique, car elle fait partie du processus naturel des cheveux. Lors du bain, en raison de l’humidité, cette perte de cheveux est plus évidente, surtout chez les personnes qui ont les cheveux longs.

Voir cela est effrayant, mais il faut savoir que, les jours où l’on ne se lave pas les cheveux, le même phénomène se produit. C’est simplement que nous ne le remarquons pas.

Les phases des cheveux

Les cheveux passent par une série de phases au cours de leur cycle de vie. Ces phases aboutissent à la chute des cheveux pour faire place à de nouveaux cheveux. Le voyage commence par la croissance, se poursuit par la stabilité ou la transition et se termine par la phase connue sous le nom de télogène. Voyons plus en détail les différentes phases :

  • Phase anagène : la première phase est la phase de croissance. Le follicule pileux est actif et le cheveu pousse d’environ 0,3 millimètre par jour. Il s’agit d’une longue phase qui peut durer des années. C’est également le moment où les cheveux sont le plus susceptibles d’être endommagés en raison de leur métabolisme en action.
  • Phase catagène : la période de transition ou de stabilité est courte, environ deux semaines. Le follicule pileux rétrécit et subit une série de changements qui le rendent non viable pour le cheveu. Il n’y aura plus de croissance.
  • Phase télogène : la période finale des cheveux dure environ trois mois. Ils ne poussent plus et sont sur le point de tomber. Il ne possède plus de vitalité. De ce groupe proviennent les 100 cheveux par jour que nous perdons.
Femme qui se touche les cheveux.
Les lavages fréquents ne provoquent pas la chute des cheveux.

À quelle fréquence devez-vous vous laver vos cheveux ?

Nous savons déjà que si nous nous lavons souvent les cheveux, ils ne tombent pas. Mais à quelle fréquence faut-il les laver ? Est-il possible de les laver tous les jours ?

Les dermatologues disent généralement que les cheveux doivent être lavés lorsqu’ils sont sales en raison d’une accumulation de saleté ou de sébum. En d’autres termes, il faut les laver lorsque la saleté est perceptible.

Si nous ne faisons pas cela, nous encouragerons la production d’huile sur le cuir chevelu, ce qui peut réellement affecter le follicule pileux. Si un shampooing quotidien est nécessaire, il faut le faire.

Les pathologies résultant d’une mauvaise hygiène du cuir chevelu ne sont pas négligeables. La production d’huile est régulée par les hormones et, chez les femmes, on observe des changements notables en relation avec le cycle menstruel.

Une séborrhée extrême entraîne l’installation de micro-organismes pathogènes qui altèrent l’équilibre du cheveu. Dans certains cas spécifiques, des infections apparaissent, lesquelles se manifestent par une alopécie.

Cuir chevelu.
Il faut se laver les cheveux dès que la saleté est perceptible. Autrement, nous encourageons la production d’huile.

Cet article peut aussi vous intéresser : Que savez-vous de l’alopécie post-partum ?

Comment se laver correctement les cheveux ?

En plus de se laver les cheveux lorsque l’état du cuir chevelu l’exige, il existe certaines règles qui améliorent l’efficacité du lavage. Ce sont les suivants :

  • L’eau doit être tiède. L’utilisation de shampooing est utile, à condition qu’il soit testé dermatologiquement et qu’il soit utilisé en quantité recommandée. Une petite quantité suffit.
  • Le rinçage est également essentiel. Aucun résidu de produit ne doit rester sur les cheveux lorsque vous sortez de la douche. Avant de sortir, vous pouvez utiliser un jet d’eau froide, afin de provoquer une vasoconstriction des petites artères situées près du follicule pileux.

Vos cheveux ne tomberont pas parce que vous les lavez trop

En conclusion, l’idée selon laquelle se laver trop les cheveux favorise leur chute est un mythe. La perte de cheveux se produit pendant la période de télogénisation des cheveux, et cette phase n’entretien pas de relation avec l’hygiène quotidienne.

Les dermatologues recommandent de ne pas laisser s’accumuler l’huile ou le sébum. Il faut donc se laver les cheveux dès qu’ils sont sales. Le lavage doit être effectué avec de l’eau tiède et une petite quantité de shampoing, et se terminer par un jet d’eau froide.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment réduire la chute des cheveux à la ménopause ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Comment réduire la chute des cheveux à la ménopause ?

La ménopause approche et vous vous préoccupez de votre santé capillaire ? Voici quelques conseils pour réduire la chute des cheveux.



  • Gil-Redondo, R., et al. “Alopecia.” Medicine-Programa de Formación Médica Continuada Acreditado 12.92 (2019): 5394-5404.
  • Alcalde, MT. “Cuidados del cabello.” OFFARM 25.11 (2006).
  • Arostegui Aragon, Fredy. “Determinación del porcentaje de cabellos en catagen-telogen en el tricograma de pacientes mayores de 18 años sin alopecia, en un hospital público de Lima-Perú, durante el período de mayo-julio 2018.” (2019).