Les types d'infections vaginales et leurs causes

Les infections vaginales sont dues à plusieurs causes que l'on peut identifier par des symptômes spécifiques. Pour cela il est fondamental de reconnaître les symptômes afin de réaliser un diagnostic rapide ainsi qu'un traitement.
Les types d'infections vaginales et leurs causes

Dernière mise à jour : 26 février, 2021

Les infections vaginales sont l’une des principales raisons pour lesquelles de nombreuses femmes se rendent chez leur gynécologique. S’il est vrai que, dans la plupart des cas, l’un des facteurs déterminants est l’hygiène intime, ce n’est pas le seul à prendre en compte.

Chacun des types d’infections vaginales est causé par un micro-organisme spécifique. Par exemple, dans le cas de la vaginose bactérienne, les agents pathogènes sont des bactéries, comme son nom l’indique. En revanche, dans le cas de la candidose, l’infection résulte des levures.

Nous discuterons donc ci-après plus en détail des types d’infections vaginales qui existent, de leurs causes et de leurs principaux symptômes.

Déséquilibres de la flore vaginale

Un groupe de micro-organismes vit dans le vagin de manière naturelle pour aider à le protéger contre les agents pathogènes et, par conséquent, des infections. Cet ensemble s’appelle microbiote ou flore vaginale.

La femme éprouve des démangeaisons, des brûlures, des rougeurs et un gonflement de la vulve, ainsi que des altérations de ses flux vaginaux, lorsque l’équilibre de la flore vaginale est perturbé.

infections vaginales

Principales causes d’infections vaginales

Les experts en santé des jeunes femmes indiquent que les principales causes des infections vaginales sont:

  • Trichomonase.
  • Vaginose bactérienne.
  • Infection fongique

D’autre part, ils précisent que « ces causes peuvent inclure des maladies sexuellement transmissibles, un tampon laissé en place accidentellement, un problème congénital du vagin ou de l’utérus, ou une allergie ou une irritation due à l’utilisation de certains produits, tels que spermicides, détergents, notamment ».

Concernant les infections d’origine bactérienne, les experts de SaludSexall précisent ce qui suit: ” Les infections bactériennes les plus fréquentes du tractus génital ont tendance à être polymicrobiennes (c’est-à-dire qu’elles impliquent plusieurs germes).”

Celles-ci provoquent des troubles de l’écoulement, des douleurs pelviennes et, si elles ne sont pas traités correctement à temps, peuvent entraîner d’autres problèmes de santé plus graves, tels que l’infertilité et un risque accru de grossesse extra-utérine.

Il convient de noter que, bien que la plupart des infections vaginales aient certains symptômes en commun, chacune d’elles présente une série de signes et de symptômes spécifiques. Par conséquent, elles ne bénéficient pas du même traitement.

Types d’infections vaginales

Voyons donc quels sont les principaux types d’infections vaginales.

1. Candidose vaginale

infections vaginales

La cause de la candidose est la levure Candida albicans. Elle provoque des symptômes tels que des pertes vaginales épaisses et blanches (comme du fromage blanc), ainsi que des démangeaisons ou des brûlures (en particulier pendant les rapports sexuels).

2. Vaginose bactérienne

Selon le manuel MSD, la vaginose bactérienne résulte de l’altération de l’équilibre bactérien dans le vagin. C’est l’infection vaginale la plus fréquente et son apparition  est influencée par des facteurs tels que:

  • Avoir plusieurs partenaires sexuels.
  • Utilisez un dispositif intra-utérin (DIU).
  • Avoir une maladie sexuellement transmissible.

Le symptôme le plus caractéristique de cette maladie est l’altération des pertes vaginales. L’écoulement est gris (ou blanc), abondant et fin, ainsi que malodorant (odeur à poisson).

3. Vaginite à trichomonase (trichomonase)

La trichomonase est une infection vaginale causée par le protozoaire Trichomonas vaginalis. Elle est également considérée comme une maladie sexuellement transmissible.

Elle se caractérise par la production d’un écoulement vaginal vert ou jaune, qui peut être abondant, avoir une odeur de poisson et s’accompagner de démangeaisons ou d’irritations. Cela provoque également une gêne lors de la miction.

4. Vaginite à chlamydiae

infections vaginales

Le micro-organisme responsable de cette infection vaginale s’appelle Chlamydia Trachomatis. Il se transmet par contact sexuel. Cette infection vaginale peut être asymptomatique. Il s’agit d’une infection vaginale à haut risque car elle provoque des lésions microscopiques sur le col de l’utérus, ce qui peut affecter la capacité à enfanter. Par conséquent, un traitement rapide est essentiel.

Il convient de les traiter le plus tôt possible

En conclusion, toutes les infections vaginales nécessitent un traitement précoce pour éviter les complications à long terme, ainsi que la détérioration de la qualité de vie.

Si vous considérez que vous présentez l’un des symptômes ci-dessus, la meilleure chose à faire est d’aller voir votre médecin. Il vous évaluera et vous administrera alors un traitement en fonction de vos besoins.

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment prévenir les infections vaginales?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Comment prévenir les infections vaginales?

Pour beaucoup de femmes les infections de la zone intime sont un inconfort très gênant. Dévouvrez comment prévenir les infections vaginales ?