Les types d’infections vaginales et leurs causes

20 août 2019
Les infections vaginales sont dues à plusieurs causes que l'on peut identifier par des symptômes spécifiques. Pour cela il est fondamental de reconnaître les symptômes afin de réaliser un diagnostic rapide ainsi qu'un traitement.

Le vagin est un organe génital peu profond et est donc exposé à plusieurs types d’infections. Les infections vaginales génèrent alors des mal-êtres qui varient.

C’est pourquoi les sécrétions peuvent être différentes selon leur odeur, leur couleur et la consistance, en plus des démangeaisons ou de la douleur que peuvent provoquer certaines infections.

Les principaux types d’infections vaginales et leurs causes

Les mal-êtres ou symptômes spécifiques aident à diagnostiquer le type d’infection vaginale, ainsi que leurs causes. Parmi les infections vaginales les plus communes et leurs causes se trouvent :

  1. Candidose vaginale

Candidose vaginale

Ce type d’infection, en plus d’être très fréquent, se caractérise aussi par des symptômes du type :

Nous vous recommandons de lire : 

Combattre la vaginose bactérienne avec 5 remèdes naturels

Cause

La cause est clairement mycosique. Elle est en effet causée par le champignon Candida Albicans, même s’il fait partie de la flore du vagin, du système digestif et de la cavité buccale.

Quand ce champignon augmente dans les tissus vaginaux, il provoque alors cette symptomatologie caractéristique à travers des sécrétions.

Il apparaît en général à la suite d’une dépression du système immunitaire provoquée par des maladies comme le diabète, la leucémie, entre autres. Elle peut également apparaître à la suite d’un contact sexuel.

2. Vaginose bactérienne parmi les infections vaginales

Cette infection est l’une des autres infections vaginales les plus communes. Les caractéristiques des sécrétions qu’elle génère sont déterminantes pour le diagnostic. Ainsi, le flux sécrété par une vaginose bactérienne se caractérise par :

  • Odeur de poisson à cause des amines qui émanent
  • Démangeaison vaginale intense
  • Couleur blanc-jaune
  • Dyspareunie ou vaginisme

Cause

Elle est causée par une combinaison de bactéries qui grandissent de manière incontrôlée dans la flore vaginale, ce qui rompt alors complètement l’équilibre vaginal.

La vaginose bactérienne ne se transmet pas par le contact sexuel. Cependant, il a été prouvé que son apparition à répétition touche les femmes sexuellement actives.

3. Trichomonas

Infections vaginales : Trichomonas

Elle génère de nombreuses gênes chez les femmes qui en souffrent. C’est une infection d’intensité modérée et doit donc être traitée à temps.

Dans le cas contraire, elle peut provoquer une maladie inflammatoire pelvienne, qui peut déclencher une septicémie ou même une infection généralisée.

La sécrétion que provoque ce type d’infection vaginale se caractérise par :

  • Couleur verdâtre
  • Odeur intense nauséabonde
  • Totalement liquide
  • Démangeaison vaginale
  • Douleur en urinant

Cause

Elle est causée par un parasite appelé Trichomonas Vaginalis qui se transmet par contact sexuel. Ce parasite peut alors se trouver autant sur les parties génitales masculines que féminines.

Sa sécrétion a également des caractéristiques très spécifiques, ce qui contribue à un bon diagnostic et ainsi à un traitement adapté.

Lisez cet article : 

Renforcez naturellement votre système immunitaire grâce au pleurote en Huître

4. Vaginite à chlamydiae parmi les infections vaginales

Vaginite à chlamydiae

C’est une autre des infections vaginales les plus communes. Elle est très fréquente chez les femmes entre 18 et 35 ans. Au départ, elle peut être une affection asymptomatique, mais elle finit par provoquer les symptômes suivants :

  • Douleur vaginale
  • Léger saignement pendant les relations sexuelles
  • Douleur dans le bas du ventre
  • Démangeaison au niveau de la vulve

Cause

Le micro-organisme à l’origine de cette infection vaginale s’appelle Chlamydia Trachomatis, qui se transmet par contact sexuel. Cette infection vaginale peut être asymptomatique.

C’est une infection vaginale à haut risque qui provoque des lésions microscopiques au niveau du col de l’utérus, ce qui peut avoir des répercussions sur la capacité à concevoir. C’est pourquoi un traitement adapté est fondamental.

En conclusion, toutes les infections vaginales requièrent un traitement immédiat à cause des complications qu’elles peuvent supposer à long terme.

Si vous souffrez de l’un des symptômes précédents, consultez votre spécialiste afin qu’il vous prescrive un traitement le plus rapidement possible, selon le type d’infection vaginale que vous présentez.