Urticaire au froid : facteurs de risque et prévention

L'urticaire au froid se traite principalement avec des médicaments antihistaminiques. Ce sont des médicaments qui permettent de soulager les symptômes, mais ils ne les préviennent pas. 
Urticaire au froid : facteurs de risque et prévention

Dernière mise à jour : 21 février, 2021

L’urticaire au froid est une réaction de la peau qui se manifeste sur une période de temps brève après une exposition au froid. Lorsque l’urticaire apparaît, des boutons rouges et prurigineux se développent sur la peau.

Par ailleurs, l’urticaire au froid est plus fréquent chez les jeunes adultes. C’est l’une des causes les plus courantes d’urticaire chronique. Elle fait partie des types d’urticaires physiques.

Comme nous venons de le dire, cette affection cutanée survient après l’exposition au froid. Mais elle peut aussi apparaître après avoir été en contact avec un objet, de l’air ou du liquide froid.

L’urticaire au froid est également connu sous le nom d’allergie au froidSes manifestations cutanées se produisent 10 à 30 minutes après l’exposition de la zone affectée. Parfois, elles peuvent même apparaître instantanément.

Symptômes de l’urticaire au froid

Urticaire autour des poignets.

Les patients souffrant d’urticaire au froid présentent des symptômes très différents. En voici quelques-uns :

  • Urticaire. Comme son nom l’indique, c’est le symptôme le plus caractéristique. Des boutons temporaires rouges surviennent et causent des démangeaisons dans les zones cutanées qui ont été exposées au froid.
  • Au fur et à mesure que la peau se réchauffe, la réaction s’aggrave.
  • Oedème des mains quand elles saisissent des objets froids.
  • Gonflements des lèvres suite à la consommation de boissons ou d’aliments froids.

Dans d’autres cas, les symptômes ne sont pas aussi légers. Il peut y avoir de la fièvre, un mal-être général ainsi que des douleurs localisées dans la tête, le ventre ou les articulations. De plus, certains patients souffrent de symptômes très graves qui affectent le tractus oropharyngien, autrement dit la bouche, la glotte et la trachée.

En cas d’exposition prolongée au froid, comme un bain d’eau froide dans un environnement naturel, le patient peut subir un choc anaphylactique et se noyer. En effet, le passage de l’air est interrompu à cause de l’angio-oedème oropharyngien.

Causes et facteurs de risque

Les causes exactes de l’apparition de l’urticaire au froid sont actuellement inconnues. Dans certains cas, il semble que les personnes disposent de cellules très sensibles, en raison d’un trait héréditaire, d’un virus ou d’une maladie.

En général, lorsqu’une personne souffre de cette affection, le froid déclenche la libération d’histamine, en plus des autres substances. Elles sont toutes responsables de la production des symptômes observés dans le paragraphe précédent.

Par ailleurs, il existe un ensemble de facteurs de risque qui favorisent l’apparition de l’urticaire. Nous pouvons mentionner, entre autres :

  • Âge. Comme nous l’avons signalé, les jeunes adultes sont les plus susceptibles.
  • Affection non diagnostiquée. Il existe une urticaire au froid acquise qui peut être secondaire et due à un problème de santé non diagnostiqué. C’est le cas de l’hépatite.
  • Héritage. L’urticaire au froid est parfois héréditaire.

Comment prévenir ?

Urticaire dans le cou.

Un certain nombre de mesures peuvent être prises dans le but de prévenir les épisodes récurrents d’urticaire au froid. Parmi elles, nous vous conseillons les suivantes :

  • Consulter un médecin pour savoir quel est l’antihistaminique le plus efficace pour chaque cas. Puis suivre le traitement prescrit par le professionnel.
  • En cas d’exposition au froid, se couvrir avec des vêtements adéquats.
  • En cas d’immersion dans l’eau, tester tout d’abord avec une main pour observer la réaction de la peau.
  • Si le médecin a prescrit une auto-injection d’épinéphrinela garder toujours sur soi pour prévenir les réactions graves.
  • En cas d’intervention chirurgicale, avertir le médecin de l’urticaire au froid.

Traitement de l’urticaire au froid

L’urticaire au froid se traite principalement avec des médicaments antihistaminiques. Ce sont des médicaments qui permettent de soulager les symptômes, mais ne les préviennent pas.

Cependant, l’usage de ce type de médicaments n’est pas efficace pour tous les types d’urticaire au froid. En effet, il existe aujourd’hui des traitements pharmacologiques plus spécialisés qui s’appliquent selon les prescriptions du dermatologue.

Une autre mesure de traitement consiste à amener le patient à augmenter sa tolérance au froid. Cela se fait en augmentant progressivement l’exposition aux températures basses. Ce processus doit toujours s’effectuer à l’hôpital et sous surveillance médicale.

Toutefois, il faut savoir que le meilleur traitement est l’adoption de mesures préventives, à travers l’évitement de l’exposition au froid.

It might interest you...
Les différents types d’urticaire chronique
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Les différents types d’urticaire chronique

Les causes de l'urticaire chronique constituent toujours une énigme pour la communauté scientifique et médicale. Plus de détails ici !



  • Santaolalla Montoya, M., Martínez Molero, M. I., Santaolalla San Juan, F., Baeza, M. L., Alonso Lebrero, E., & Zapatero Remón, L. (2002). Urticaria por frío: Revisión de 12 casos. Allergologia et Immunopathologia. https://doi.org/10.1016/S0301-0546(02)79134-9
  • Carrasquer Moya, C., Lopez-Baeza, J. L., Fernandez Alonso, E., Dura, M., & Pelaez Hernandez, A. (2001). Urticaria a frigore: Clinical characteristic and diagnostics. [Spanish]. Alergologia e Inmunologia Clinica.
  • Gonzalo-Garijo, M. Á., Pérez-Calderón, R., Pérez-Rangel, I., & Sánchez-Vega, S. (2011). Gel transmisor de ultrasonidos: Una causa infrecuente de urticaria a frigore. Medicina Clinica. https://doi.org/10.1016/j.medcli.2009.11.029