Voici les blessures graves de Jeremy Renner après son accident de chasse-neige

Jeremy Renner a été blessé chez lui à Lake Tahoe alors qu'il utilisait le chasse-neige. Comment son état évolue-t-il ? Nous analysons ici ses blessures et nous vous disons ce qui attend l'acteur.
Voici les blessures graves de Jeremy Renner après son accident de chasse-neige
Leonardo Biolatto

Rédigé et vérifié par le médecin Leonardo Biolatto.

Dernière mise à jour : 05 janvier, 2023

L’accident de chasse-neige de Jeremy Renner et ses blessures associées font la une en ce moment. L’acteur de Marvel, reconnu pour son rôle de Hawkeye dans la franchise Avengers, traverse des moments délicats pendant son hospitalisation.

Alors qu’il dégageait les routes autour de sa propriété du lac Tahoe, après les fortes tempêtes de neige du Nouvel An, il a été en quelque sorte écrasé par la machine qu’il utilisait. Les rapports préliminaires de la police locale préfèrent ne pas émettre d’hypothèses, car ces véhicules ont de nombreuses mesures de sécurité et il n’est pas possible de déterminer la raison pour laquelle l’accident s’est produit.

Mais au-delà de tout doute sur les causes de l’accident de Jeremy Renner, ce qui tient ses fans en haleine, c’est l’évolution du tableau clinique. Actuellement, l’acteur se trouve dans un hôpital du Nevada, dans l’unité de soins intensifs.

La famille de Jeremy tient à exprimer sa gratitude aux incroyables médecins et infirmières qui prennent soin de lui et aux pompiers qui l’ont secouru.

~ Jeremy Renner Family Statement ~

Que sait-on de l’accident de Jeremy Renner avec le chasse-neige ?

Le dimanche 1er janvier, un appel d’urgence a atteint le bureau du shérif du comté de Washoe. Une assistance a été demandée pour un accident survenu à Rose Highway (Reno, Nevada). Il s’agissait de l’accident de chasse-neige de Renner.

La propriété de l’acteur, sujette à de fortes chutes de neige en hiver, est régulièrement entretenue. Sur ses réseaux sociaux, plusieurs vidéos et photographies montre l’acteur en train d’accomplir cette mission.

Cette fois, la machine lui a joué un tour. Pour une raison que l’on ignore, le véhicule s’est renversé, écrasant l’un des membres inférieurs de l’acteur. Ce dernier souffrirait également d’un traumatisme thoracique contondant.

Jeremy Renner a été soigné pour ses blessures, en premier lieu, par un médecin voisin de la région. En attendant l’arrivée des secours officiels et institutionnels, ce professionnel de santé a appliqué un garrot sur la jambe blessée, car le saignement était abondant.

A 9 h 50 heure locale, un hélicoptère est arrivé et a emmené l’acteur des Avengers à l’hôpital. De leur côté, les agents du bureau du shérif ont saisi le chasse-neige comme preuve, pour analyser les causes de l’accident.

Chasse-neige comme celui de Jeremy Renner.
Les souffleuses à neige existent en différents modèles. Elles ont généralement des mécanismes de sécurité pour prévenir les accidents.

Qu’est-ce qu’un traumatisme thoracique contondant et quelle peut être sa gravité ?

L’une des blessures de Jeremy Renner, officiellement rapportée par le communiqué de son porte-parole, est un traumatisme contondant à la poitrine. Cela signifie qu’une force externe a frappé sa poitrine, mais ne l’a pas pénétrée. Il est possible qu’il y ait des dommages internes, sans qu’il y ait une blessure visible sur la peau.

On estime que près d’un quart des décès dus à des accidents de véhicules sont directement causés par ce type de traumatisme. Notamment chez les personnes de moins de 40 ans.

La bonne nouvelle est que de nombreuses blessures contondantes à la poitrine ne nécessitent pas de chirurgie majeure. Elles sont généralement abordées avec des incisions mineures pour une pleurotomie, par exemple, ou avec des médicaments.

Dans le contexte d’une personne polytraumatisée, c’est-à-dire un patient qui a des blessures dans différentes parties du corps en même temps, le scénario change. L’accident de Jeremy Renner avec son chasse-neige pourrait être classé dans cette catégorie plus grave et au pronostic moins favorable.



[/atomik -lu-aussi ]

Qu’est-ce qui est blessé dans ces traumatismes ?

De manière générale, un traumatisme thoracique contondant, tel que celui de Renner, peut affecter deux types de structures thoraciques :

  1. Os ou tissus durs
  2. Tissus mous, tels que les poumons, les muscles ou la plèvre

Au sein du premier groupe, les fractures de côtes sont les plus fréquentes. Jusqu’à 40 % des traumatismes thoraciques ont une blessure aux côtes. Si le patient est âgé, cela constitue un facteur de risque sérieux qui augmente la mortalité.

Le problème grave d’une fracture de côte est qu’une partie de la côte peut se diriger vers l’intérieur et perforer le poumon. Cette situation est grave. À moyen terme, elle peut générer une complication infectieuse, avec une pneumonie.

Une autre blessure dérivée pourrait être un pneumothorax fermé traumatique. Il s’agit de l’accumulation d’air dans la plèvre, qui est un espace qui recouvre les poumons et qui, naturellement, ne devrait avoir aucun contenu.

Le pneumothorax apparaît, dans ces cas, suite à une fracture costale. Bien qu’il soit également possible qu’une blessure à l’œsophage ou la rupture d’une bronche due à l’impact entraîne l’apparition d’air à l’intérieur de la plèvre.



[/atomik -lu-aussi ]

Le danger de contusion cardiaque

Bien que les traumatismes thoraciques soient plus étroitement liés aux lésions pulmonaires et costales, les lésions cardiaques ne peuvent être sous-estimées. Ce tableau clinique est appelé contusion cardiaque.

Le détecter n’est pas facile. Il nécessite l’expertise des médecins traitants. Son retard de reconnaissance augmente la mortalité, qui s’élève à environ 76 %.

La contusion cardiaque peut être légère, asymptomatique, spontanément résolutive ou bien favoriser une rupture du muscle cardiaque. Il est également possible que le patient ait des arythmies ou souffre d’une crise cardiaque.

Fracture des côtes.
Les fractures des côtes peuvent entraîner des complications internes affectant les poumons.

Après le garrot et l’opération de la jambe blessée de Jeremy Renner, à quoi s’attendre ?

Les blessures de Jeremy Renner suite à son accident de chasse-neige ont nécessité une approche chirurgicale. Bien que peu d’informations officielles sur les procédures aient été publiées, deux opérations ont été enregistrées jusqu’à présent. L’une concernerait la jambe touchée.

Il est bon de rappeler que la première action sur cette extrémité a été celle du médecin du coin qui a appliqué un garrot. La méthode consiste à exercer une pression sur les vaisseaux sanguins qui saignent dans les membres inférieurs ou supérieurs.

Tout matériau textile disponible peut servir à cet effet. Idéalement, le tissu utilisé pour fabriquer le garrot doit mesurer environ 7 centimètres de large.

Une fois le système de pression en place, il ne doit pas être desserré avant l’arrivée d’une assistance qualifiée. La méthode est réservée aux urgences, comme ce fut le cas avec Renner. En l’absence d’autres instruments disponibles, l’action du voisin aurait pu sauver le membre.

A l’hôpital, l’acteur continue d’être observé en soins intensifs. Son état spécifique est gardé quelque peu secret. Le porte-parole de la famille a fait savoir que les dommages faisaient encore l’objet d’une évaluation.

Nous pouvons confirmer que Jeremy a subi un traumatisme contondant à la poitrine et des blessures orthopédiques et qu’il a subi une intervention chirurgicale aujourd’hui. Il est revenu de chirurgie et reste aux soins intensifs dans un état critique mais stable.

~ Jeremy Renner porte-parole, 2 janvier 2023 ~

Ses fans et ses collègues du cinéma et de la télévision demandent solidarité avec l’acteur. Différentes publications sur les réseaux sociaux se sont fait l’écho de l’événement, tandis que les rapports sur son statut sont mis à jour.

Cela pourrait vous intéresser ...
Qu’est-ce qu’un traumatisme cranio-encéphalique ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Qu’est-ce qu’un traumatisme cranio-encéphalique ?

Le traumatisme cranio-encéphalique est la principale cause de décès chez les adultes de moins de 45 ans. Quels sont les causes ?



  • Cantos Vinces, Juan Carlos y Solís Moreira, Ayrton David (2018). “Estudio de caso: Criterios radiológicos de un neumotórax cerrado causado por un traumatismo directo”. Revista Caribeña de Ciencias Sociales (mayo 2018). En línea: https://www.eumed.net/rev/caribe/2018/05/criterios-radiologicos-neumotorax.html
    //hdl.handle.net/20.500.11763/caribe1805criterios-radiologicos-neumotorax
  • Carriquiry, Guillermo M., and Julio Trostchansky. “Manejo actualizado de las fracturas costales.” Revista argentina de cirugía 112.4 (2020): 380-387.
  • Cortés Valerio, Asdrúbal, et al. “Alteraciones electrofisiológicas y/o bioquímicas del trauma cardíaco.” Medicina Legal de Costa Rica 36.1 (2019): 62-67.
  • González, Roberto, et al. “Traumatismo torácico contuso.” Revista chilena de enfermedades respiratorias 35.2 (2019): 96-103.
  • King, David Richard, Andreas Larentzakis, and Elie P. Ramly. “Tourniquet use at the Boston Marathon bombing: lost in translation.” Journal of trauma and acute care surgery 78.3 (2015): 594-599.

Le contenu de cette publication est uniquement destiné à des fins d'information. À aucun moment, il ne peut servir à faciliter ou à remplacer les diagnostics, les traitements ou les recommandations d'un professionnel. Consultez votre spécialiste de confiance si vous avez des doutes et demandez-lui son accord avant de commencer toute procédure.