10 questions fréquentes sur le sexe

De nos jours, même si beaucoup de personnes parlent de sexe plus ouvertement, certains doutes subsistent en raison du tabou autour de cette thématique. Quelles sont les questions les plus fréquentes ?
10 questions fréquentes sur le sexe

Dernière mise à jour : 08 juin, 2021

Dans cet article, nous vous présentons les 10 questions les plus fréquentes à propos du sexe dans le cadre des consultations de sexologie. Parmi elles, nous retrouvons bien évidemment certains des mythes les plus répandus sur l’amour et la sexualité.

Nous vous invitons donc à dissiper vos doutes grâce à cet article et à découvrir une fois pour toutes ce que signifie réellement la sexualité dans son expression maximale.

10 questions fréquentes sur le sexe

Ce sujet fut et continue d’être tabou pour de nombreuses personnes. Nous faisons toujours face à des doutes qui sont, pour certains individus, un véritable obstacle lorsqu’il s’agit de profiter de leurs rencontres intimes.

1. Est-il vrai que les orgasmes multiples n’existent pas ?

Cela est faux. Les orgasmes multiples existent. En effet, le Docteur Miguel Sira, médecin sexologue renommé, nous livre l’existence de plusieurs types d’orgasmes. Dans son livre “Entre sábanas”, il explique qu’il existe un schéma multi-orgasmique, caractérisé par une phase d’excitation intense et rapide.

Cette phase est suivie par une phase d’intensité courte et soutenue, puis d’une période de nombreux orgasmes d’intensité variable qui se termine par un déclin progressif.

Relation intime et sexuelle d'un couple.

“Les orgasmes multiples existent et peuvent s’obtenir par plusieurs types de stimulation.”

2. Si j’ai des fantasmes sexuels avec d’autres femmes, suis-je lesbienne ?

Faux. Selon le Dictionnaire de Sexologie de l’Institut Kinsey, les fantasmes sexuels sont des représentations mentales imaginaires qui stimulent ou accompagnent les actes sexuels. Par conséquent, les fantasmes sexuels ne définissent en aucun cas l’orientation sexuelle d’une personne, mais plutôt d’autres facteurs plus complexes.

3. Si je n’ai pas eu d’orgasme vaginal jusqu’à maintenant, est-ce que cela signifie que je n’en aurais jamais ?

Faux. Tant que l’on prête attention à des aspects tels que la stimulation du clitoris, il est possible d’avoir un orgasme de ce type. Toutefois, sachez que, dans la majorité des cas, c’est le clitoris et non le vagin la source de l’orgasme.

4. L’une des questions les plus fréquentes à propos du sexe : puis-je tomber enceinte pendant mes règles ?

Oui. Bien que les probabilités diminuent, cela est possible. En effet, s’il est certain qu’une femme a besoin d’ovuler pour tomber enceinte, il est également vrai que parfois le cycle menstruel n’est pas régulier. Par conséquent, le moment de l’ovulation n’est pas toujours précis.

En outre, il existe également la métrorragie, qui consiste en des saignements vaginaux en dehors de la période menstruelle. Il faut donc aussi en tenir compte.

5. Pourquoi ai-je mal quand mon partenaire caresse mon clitoris ?

Peut-être que votre partenaire ne sait pas exactement comment stimuler le clitoris, si bien qu’il finit par le faire comme avec ses propres parties génitales, c’est-à-dire de manière brusque. Pour changer cela, la communication est indispensable au sein du couple.

Le clitoris est très sensible et doit être caressé doucement. La femme peut le faire savoir à son partenaire. Certaines femmes ont du plaisir avec des caresses subtiles, effectuées de façon circulaire, ou avec de légers frottements verticaux. Cela dépend de chacune.

Communiquez exactement à votre partenaire comment vous souhaitez être stimuléeSi nécessaire, vous pouvez vous masturber et lui montrer comment vous faites. De cette façon, il apprendra.

Une femme qui se masturbe.

“Le clitoris possède des terminaisons nerveuses qui le rendent hautement sensible. En cas de mauvaise stimulation, cela peut être douloureux et inconfortable.”

6. La taille du pénis est-elle importante pour avoir du plaisir ?

Non. La longueur du pénis n’a pas d’importance lorsque l’on désire obtenir un orgasme. En effet, de nombreuses femmes peuvent y parvenir seules en se masturbant uniquement avec leurs doigts.

L’importance accordée à la taille du pénis est due aux mythes et aux croyances culturelles. Cependant, la sexualité est bien plus que cela. Effectivement, elle va au-delà de la pénétration ou de la taille du pénis.

Par ailleurs, l’importance attribuée à la taille du pénis fut impulsée par des images des films pornographiques. Mais nous savons tous qu’elles sont aussi gorgées d’irréalité.

7. L’une des questions les plus fréquentes sur le sexe : la vie sexuelle s’arrête-t-elle avec la vieillesse ?

Faux. La sexualité ne s’achève pas avec la vieillesse. Elle ne se termine que lorsque nous mourrons. La seule chose qui se produit au cours de la vieillesse, ce sont des changements. La sexualité est vécue différemment, mais elle ne s’éteint pas.

8. Peut-on identifier une personne homosexuelle par son apparence ?

Non. L’orientation sexuelle est influencée par de nombreux aspects d’ordre affectif, psychologique, cognitif, entre autres. Par conséquent, pour déterminer l’orientation sexuelle d’un individu, il faut lui demander. Il peut également l’exprimer volontairement, mais jamais à travers son apparence.

9. Si je me masturbe pendant mon adolescence, est-ce que je perds de mon potentiel sexuel à l’âge adulte ?

C’est l’une des questions les plus fréquentes sur le sexe. Cependant, cela est complètement faux. Il s’agit uniquement d’une croyance infondée qui a pris une place dans la société, sans aucune base ni appui.

Intimité d'un couple dans un lit.

“La masturbation est un acte tout à fait naturel qui ne réduit pas le potentiel sexuel, même si elle est pratiquée à un jeune âge.”

10. L’une des questions les plus fréquentes autour du sexe: L’éjaculation précoce guérit-elle en laissant passer le temps ?

Non. L’éjaculation précoce peut être due à de multiples facteurs. Dans ce cas, il est recommandé de consulter un spécialiste pour trouver l’option la plus efficace. Cela peut prendre du temps et inclure un traitement comportemental, des conseils psychologiques ou des médicaments.

Au fil du temps, de nombreux mythes se sont ancrés dans la société et ont fait naître de fausses croyances qui ne font que nuire au plaisir de la fonction sexuelle. Cependant, nous savons tous que la sexualité est vaste et que les hommes comme les femmes peuvent jouer un rôle actif afin d’obtenir davantage de satisfaction. Avons-nous répondu à vos doutes et questions sur le sexe ?

Cela pourrait vous intéresser ...
Comment avoir plus de plaisir dans sa sexualité ?
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Comment avoir plus de plaisir dans sa sexualité ?

Faire plaisir au partenaire est l'un des objectifs principaux du sexe. La routine et la monotonie ne font pas partie des moyens les plus adaptés po...



  • Beyer, C., & Komisaruk, B. (2009). El orgasmo y su fisiología. Revista Ciencia.
  • Moyano, N., & Sierra Freire, J. (2014). Fantasías y pensamientos sexuales: Revisión conceptual y relación con la salud sexual. Revista Puertorriqueña de Psicología.
  • Homosexualidad y género. (2004). Cuicuilco.
  • San Martín Blanco, C. (2014). Intervención sexológica en eyaculación precoz. Semergen. https://doi.org/10.1016/S1138-3593(15)30005-8
  • Unidad para la Promoción y Defensa de los Derechos Humanos. (2015). Orientación Sexual e Identidad de Género. Segob.
  • Uribe Arcila, J. F., Quintero Tobón, M. T., & Gómez Gómez, M. (2015). Orgasmo femenino: Definición y fingimiento. Urologia Colombiana. https://doi.org/10.1016/j.uroco.2015.03.001
  • Wespes, E., Amar, E., Eardley, I., Giuliano, F., & Hatzichristou, D. (2010). Guía clínica sobre la disfunción sexual masculina: disfunción eréctil y eyaculación precoz. Asociación Europea Urologia.