12 conséquences du manque de sommeil

Le manque de sommeil nous affecte tout aussi bien au niveau physique qu'au niveau psychologique. En outre, le sommeil réparateur et l'espérance de vie sont étroitement liés.

Des études scientifiques, toujours plus nombreuses, donnent de plus en plus de preuves que le manque de sommeil peut affecter notre vie quotidienne et notre santé.

L’absence d’un sommeil réparateur entraîne de multiples conséquences, tant au niveau physique que psychologique.

Selon les experts, une personne doit dormir entre 7 et 8 heures par nuit, pour maintenir un état physique, émotionnel et mental optimal. Cependant, les changements provoqués par le style de vie actuel font qu’il est difficile de rencontrer un sommeil de qualité, et de se reposer suffisamment.

Pour que vous vous rendiez compte des effets dont vous pouvez souffrir si vous ne dormez pas bien, nous allons vous donner une liste des 12 conséquences qu’entraîne un mauvais sommeil.

Des envies de manger excessives

Le manque de sommeil est en relation directe avec l’envie exagérée de manger, surtout durant la nuit, lorsque notre métabolisme est au ralenti. Cela fait logiquement augmenter le nombre de calories et d’hydrates de carbone que nous ingérons, ce qui aboutit à un poids corporel plus conséquent.

Lorsque vous ne dormez pas assez, vous avez envie de manger plus de nourriture de type fast-food, alors même que vous n’avez pas réellement faim.

Un risque accru d’avoir un accident

Peur-de-conduire

Selon une étude réalisée par la Fondation Nationale du Sommeil des Etats-Unis, les personnes qui ne dorment pas au moins 6 heures par nuit triplent leurs chances d’avoir un accident de voiture à cause de la fatigue au volant. Cela est dû aux effets de l’épuisement sur la coordination oculaire.

Si vous utilisez un véhicule pour vous déplacer, vous ressentirez rapidement les effets d’une trop grande fatigue sur votre conduite.

Un affaiblissement du système immunitaire

Lorsque nous n’avons pas un sommeil suffisamment réparateur, nous empêchons notre corps de se reposer correctement. Notre système immunitaire va alors faiblir, et nous sommes plus exposés à souffrir de maladies comme la grippe, le rhume ou à être touchés par des infections respiratoires. 

Une perte de contrôle émotionnel

Lorsque nous ne dormons pas bien, les régions qui gèrent les émotions dans notre cerveau sont jusqu’à 60% plus actives. Cela provoque des réactions non-maîtrisées, et parfois inappropriées, de notre esprit à certaines situations. Cette conséquence est tirée d’une étude réalisée en 2007 par l’Université de Californie et l’Ecole de Médecine de Harvard.

Une attractivité physique diminuée

Vieillissement-prématuré

Il ne fait aucun doute qu’un bon sommeil réparateur est la clé pour jouir d’un physique en pleine forme. Selon de nombreuses études, lorsque nous ne dormons pas bien nous avons un aspect physique plus avachi, plus abattu. Cela se note particulièrement sur le visage.

Avec le temps, cela peut même empirer et provoquer un vieillissement prématuré de la peau.

Un affaiblissement du tissu cérébral

Rien qu’une seule nuit blanche peut causer un affaiblissement ou une perte de tissu cérébral. Cela se calcule par les niveaux de sang des molécules du cerveau, qui ont tendance à augmenter lorsqu’un dommage cérébral est causé.

Des problèmes de concentration et une mauvaise mémoire

Le fait de ne pas se reposer suffisamment, et d’avoir un sommeil peu réparateur, influe très fortement sur notre capacité de concentration, ce qui nous rend plus brouillons. Ce problème peut affecter notre capacité d’apprentissage et de mémorisation des concepts.

Une augmentation du risque d’hémorragie cérébrale

Ictus-cérébral

Sur du long terme, ne pas dormir et avoir de mauvaises habitudes relatives au sommeil peuvent augmenter le risque de souffrir d’une hémorragie cérébrale, spécialement chez l’adulte et les personnes âgées.

Un risque accru d’obésité

De plus, notre envie excessive de manger, causée par le manque de sommeil, peut être véritablement dangereuse. De nombreuses études affirment que le fait de ne pas bien dormir affecte le métabolisme et les hormones, comme la gréline et la leptine, chargées de la gestion de l’appétit. Leurs niveaux changent radicalement.

Un risque accru de cancer

Même si cela ne semble pas du tout lié, de nombreuses études ont mis en lumière le fait que les personnes qui ne dorment pas bien ont plus de chance de développer des polypes colorectaux, qui peuvent devenir malins au bout d’un certain temps. D’autres études ont également mis en relation le manque de sommeil avec le cancer du sein.

Une augmentation du risque de souffrir d’une maladie cardiaque

Coeur1

Une étude publiée par le Harvard Health Publications a démontre que le manque de sommeil réparateur est en relation directe avec l’augmentation de l’hypertension artérielle, les artères bouchées et les problèmes cardiaques.

Une plus faible espérance de vie

Bien dormir est synonyme d’une bonne qualité de vie, et d’une meilleure espérance de vie. Ce sont les résultats d’une étude publiée dans la revue Sleep, qui a suivi les habitudes de sommeil de 1741 hommes et femmes.

Il a été prouvé que ceux qui dormaient moins avaient plus de risques de mourir jeune, par rapport à ceux qui dormaient plus.