3 activités extrascolaires pour les préadolescents

19 juin 2019
Nous devons toujours avoir à l'esprit qu'il s'agit d'activités "extra" (scolaires). Ces activités doivent donc être ludiques et aider vos enfants à se sentir mieux et à développer leur propre personnalité ainsi que leurs compétences sociales. Le choix des activités leur revient donc.

Les préadolescents ne veulent plus faire des « choses d’enfants » mais ce ne sont pas encore des adultes… Ils ne sont même pas encore adolescents. Vous vous demandez alors quelles activités extrascolaires sont les plus indiquées pour les préadolescents ? Nous vous donnons ici quelques idées.

Établir le point de départ de la préadolescence n’est pas chose facile. Cela dépend de chaque personne : la maturité au niveau physiologique ne se manifeste pas forcément au même moment d’une personne à une autre.

Il n’est alors pas possible de définir un âge précis. Néanmoins, de façon générale, on peut parler de préadolescence entre 11 et 13 ans.

Au cours de la préadolescence, de nouveaux processus au niveau physiologique et au niveau psychologique s’enclenchent, ce qui produit des changements de comportement et des changements de références.

Cette étape est réellement importante, car elle annonce le début de l’adolescence et la fin de l’enfance. Il s’agit d’une phase intermédiaire et, en tant que telle, elle se caractérise par de la confusion et de nombreuses découvertes.

  • Le préadolescent adopte encore des comportements enfantins. Néanmoins, il commence à réclamer son autonomie, ce qui s’accentuera davantage au cours de l’adolescence
  • De la même façon, d’un point de vue psychologique, cette étape marque le début du processus de recherche d’identité au sein du réseau social
  • Par ailleurs, petit à petit, le désir d’autonomie amène le préadolescent à cesser de considérer ses références familiales comme des références absolues. Pendant l’enfance, le noyau familial inculquait pratiquement tout à l’enfant. Plus l’enfant avance vers l’adolescence, plus il cherchera de nouvelles références hors du foyer familial
  • Le préadolescent expérimente des changements au niveau de son corps

Activités extrascolaires : Quelques considérations à prendre en compte

la préadolescence  et les activités extrascolaires

Pour les raisons évoquées précédemment, à l’heure de choisir les activités extrascolaires pour un préadolescent, il faut prendre en compte les considérations suivantes.

Ces activités doivent :

  • augmenter les compétences sociales et les interactions de votre enfant
  • développer la personnalité de l’enfant
  • inculquer des valeurs qui seront fondamentales au cours de l’adolescence et à l’âge adulte
  • développer la connaissance de soi, aussi bien au niveau corporel qu’au niveau mental

Un autre point essentiel : ces activités ne doivent pas saturer les préadolescents.

Cet article peut aussi vous intéresser : Adolescence difficile : 5 conseils

Activités extrascolaires : 3 excellentes activités pour les préadolescents

1. Les sports d’équipe

En plus des bienfaits physiques de l’exercice, le sport apporte d’autres bienfaits qui sont parfaits au cours de la préadolescence.

Le sport :

  • libère le stress
  • aide à comprendre et à fixer des limites
  • aide à apprendre le respect des normes
  • est un outil pour mieux connaître son corps
  • inculque l’esprit de dépassement
  • enseigne l’importance de coopérer avec les autres en vue d’atteindre un objectif commun

Les sports d’équipe constituent donc une excellente activité extrascolaire. Voici quelques exemples : le football, le basketball, le voleyball…

Les sports individuels apportent également des bienfaits. Les arts martiaux, la gymnastique ou encore l’athlétisme constituent d’excellentes options, par exemple.

2. Les activités intellectuelles

les échecs font partie des activités extrascolaires

Si le sport ne convainc pas votre préadolescent, il existe d’autres options. Parlons maintenant des activités intellectuelles.

Ce type d’activités favorise plus particulièrement le développement intellectuel du préadolescent. Elles sont tout aussi bénéfiques que les sports d’équipe à court et long termes.

Voici quelques exemples :

  • les échecs
  • cours de robotique
  • apprentissage de langues
  • cours de lecture
  • cours d’informatique

Bien qu’il s’agisse plutôt d’activités individuelles, les cours sont donnés en groupe. Votre enfant pourra donc tisser des liens et développer des stratégies sociales au contact de ses camarades.

3. Les activités artistiques ou artisanales

En plus des activités physiques et des activités intellectuelles, il reste encore une option, un autre type d’intelligence à laquelle nous n’accordons malheureusement pas suffisamment d’importance : l’art.

Dans un monde gouverné par l’obtention de résultats, nous oublions l’importance des processus et de l’art. Inscrire ses enfants à des activités artistiques pour qu’ils développent leurs capacités dans ce domaine est donc une excellente idée.

L’art offre également de nombreux bienfaits pour la santé. Il s’agit d’une forme d’expression qui aidera votre préadolescent à mieux se connaître. Grâce au processus de création, il développera sa capacité d’expression ainsi que son imagination.

Voici quelques exemples d’activités artistiques :

  • poterie
  • peinture
  • écriture créative
  • sculpture
  • théâtre
  • travaux manuels
  • couture
  • cuisine
  • musique

Les activités artistiques et artisanales aident à :

  • libérer le stress à travers l’expression
  • améliorer son estime de soi-même en obtenant un résultat qui est exclusivement le fruit de l’effort et d’une personnalité unique
  • développer la sensibilité
  • améliorer la concentration
  • développer la connaissance de soi à travers l’expression artistique

Cet article peut aussi vous intéresser : Les bienfaits de l’art sur la santé

En somme, nombreuses sont les activités extrascolaires qui apportent de nombreux bienfaits aux préadolescents.

C’est notamment au cours de la préadolescence que nos enfants ont besoin de commencer à fixer les bases de leur relation avec le monde et avec eux-mêmes.

Parlez-en donc à vos enfants… Demandez-leur ce qu’ils veulent faire, ne leur imposez rien. Parlez-leur des bienfaits de chaque activité. Puis laissez-les choisir l’activité qu’ils souhaitent pratiquer.

Gardez à l’esprit qu’il s’agit d’activités « extra ». Elles ne doivent donc pas les saturer. Vous devez les encourager à s’enrichir davantage via l’amusement et la stimulation.

 

  • Prieto, M. (2018). Jugar al ajedrez: 5 beneficios para tu cerebro. Retrieved May 21, 2019, from https://lamenteesmaravillosa.com/jugar-al-ajedrez-5-beneficios-para-tu-cerebro/
  • Botello, N. (2018). Beneficios psicológicos del deporte en los niños. Retrieved May 21, 2019, from https://eresmama.com/beneficios-psicologicos-del-deporte-en-los-ninos/